Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

MESSAGE ABONNES IMPORTANT

Afin d'être sûr de recevoir nos futures publications quelle que soit l’évolution de la situation sanitaire, activez votre compte numérique au plus vite en complétant vos informations.

J’active mon compte numérique

Chaptalisation
Jacques Gravegeal prend les devants

Le président de l'IGP pays d'OC s'explique sur sa prise de position concernant une augmentation de la taxe sur le sucre.

Jacques Gravegeal a pris des "précautions oratoires" en demandant que si la taxe sur le sucre était augmentée, il fallait que l'argent retourne à la filière.
Jacques Gravegeal a pris des "précautions oratoires" en demandant que si la taxe sur le sucre était augmentée, il fallait que l'argent retourne à la filière.
© DR

Jacques Gravegeal, président de l'IGP pays d'Oc, est habitué à mettre les pieds dans le plat. Vendredi 7 décembre, il a créé la surprise lors de l'assemblée générale de l'ODG Pays d'oc, quand il a annoncé que "si les pouvoirs publics veulent augmenter la taxe sur le sucre, alors il faut que cette manne financière revienne à la filière viticole". La déclaration a été très mal perçue, notamment par les responsables syndicats présents à l'instar de Boris Calmette, président des vignerons coopérateurs de France. "La vérité est que pour la vendange 2013, il n'y aura pas de MC et MCR disponibles sur le marché". Autrement dit : l'autorisation exceptionnelle de chaptaliser qu'il faudra peut-être prendre en 2013 ne découlera pas de la fin de l'aide aux moûts mais bien d'une pénurie d'approvisionnement. Or l'augmentation de la taxe sur le sucre est une des voies étudiées par l'administration pour rétablir une équité entre les coûts d'utilisation des MC et MCR et la chaptalisation.

Explications

Jacques Gravegeal a néanmoins tenu à s'expliquer sur sa prise de position. "Il n'y a jamais de fumée sans feu. Le ministre de l'Agriculture, lorsque nous l'avons rencontré en août dernier, a indiqué que pour rétablir l'équité il y avait deux voies : celle de l'indemnité (et elle vient de se terminer), ou celle de l'augmentation de la taxe". Fort de ce constat, "je préfère prendre une précaution oratoire et demander à ce que l'argent qui pourrait être prélevé retourne bien à la viticulture. Ainsi, on ne pourra pas nous rétorquer que les vignerons n'avaient pas formulé de demandes précises".

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Les Français boivent davantage de vin pendant le confinement
L'Association européenne des économistes du vin (EuAWE) et la Chaire Vins et Spiritueux de l’INSEEC U ont mené une enquête auprès…
La viticulture française obtient des mesures d'aides spécifiques
Le gouvernement a dévoilé lundi 11 mai une première série de mesures d’aides à la filière viticole gravement touchée par la crise…
La suspension du pont avant s'ajuste au poids sur l'avant du tracteur de manière à conserver le maximum de course, en montée comme en descente. © Deutz-Fahr
Le pont avant suspendu apporte confort et sécurité
Ces dernières années, l’offre optionnelle en pont avant suspendu s’est généralisée dans les catalogues de la majorité des…
Le gouvernement débloque 30 M€ pour accompagner la mise en place des ZNT
Un fonds national doté d’un budget de 30 millions d’euros va prochainement être débloqué pour soutenir les investissements des…
Le nombre de vignerons en biodynamie croit de plus de 10% par an. Les deux marques qui se proposent pour certifier la démarche offrent quelques différences. Leur fusion n'est pas envisagée pour l'instant. © J.-C. Gutner/Archives
Viticulture en biodynamie : une démarche, deux marques
La biodynamie a le vent en poupe depuis quelques années. Les vignerons qui veulent s’engager dans la démarche ont le choix entre…
La grêle prend la Provence par surprise
Lundi 18 mai vers 17h, un orage de grêle non prévu a frappé la Provence verte. Les dégâts sont hétérogènes, mais certaines…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole