Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Commerce du vin
Inventer un marketing du terroir

Le marketing des vins de terroir est sans doute encore à inventer. Mais la France aurait tort de délaisser cette catégorie de vin à un moment où la notion d´appellation d´origine progresse dans le monde.


Pour sa première édition, l´Université de la Vigne et du Vin, à Ferrals-les-Corbières, qui s´est tenu le 27 octobre, dans un contexte commercial difficile a posé la question : " La notion de terroir est-elle encore d´actualité ? " Pour Jacques Fanet, directeur du Syndicat des coteaux du Languedoc, l´erreur de la viticulture française a été pendant cinquante ans, de penser que pour vendre il fallait absolument produire de l´AOC. " Aujourd´hui, on va dans l´excès inverse, en pensant qu´il n´y a de salut que dans une libéralisation totale de la production.
En fait, il y a deux voies, toutes deux porteuses, celle des vins de terroir et celle des vins plus standardisés. " Mais l´un des problèmes des vins de terroir français est certainement d´être produits sans aucune stratégie de marketing, estime Hervé Hannin, ingénieur à l´IHEV-Ensam pour qui " il est possible de travailler dans le marketing sans dénaturer les fondamentaux du vin ". La baisse de la consommation française depuis plus de 40 ans - " ce n´est donc pas que la faute à Evin ou à Sarkozy " - la forte concurrence à l´export font qu´il est important d´agir en termes de marketing. Et cela d´autant plus que la fin des aides européennes à la production et des protections (comme la régulation des plantations) sont programmées.
" L´idéal serait de définir en trois mots ce qui différencie une appellation "
Soit on adopte une stratégie coût-volume qui consiste à produire moins cher que les autres, soit on choisit la différenciation pour tirer un bon prix de son originalité. " Mais si l´on fait moitié l´une, moitié l´autre, c´est perdu d´avance. Il y a des vins adaptés à la grande distribution, d´autres non ; il est absurde de confier des vins de terroir à une distribution qui a décidé d´acheter moins cher pour vendre moins cher sans dépenser un centime en marketing. " Pour les vins de terroir, Hervé Hannin recommande d´appuyer la communication sur les bases scientifiques du terroir, à travers un discours simple. " L´idéal serait de définir en trois mots ce qui différencie une appellation. " En tous cas, la France aurait tort de se désintéresser des vins de terroir car " partout dans le monde l´idée de terroir progresse ", rappelle Jacques Fanet.
Ce que souligne également Paul Fabre, directeur de la Fédération sud des AOC, qui note que 97 pays ont adopté la notion d´appellation d´origine, avec une définition proche de l´AOC à la française, une partie de ces pays ayant en même temps retenu la notion d´identification géographique, pour des produits avec une définition plus souple. 65 pays n´ont, pour l´instant, retenu que la notion d´IG.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Les Français boivent davantage de vin pendant le confinement
L'Association européenne des économistes du vin (EuAWE) et la Chaire Vins et Spiritueux de l’INSEEC U ont mené une enquête auprès…
La nouaison approche : sortez les machines à vendanger !
En Nouvelle-Zélande, le domaine Villa Maria fait un passage de machine à vendanger peu après la floraison. Cela permet de faire…
La viticulture française obtient des mesures d'aides spécifiques
Le gouvernement a dévoilé lundi 11 mai une première série de mesures d’aides à la filière viticole gravement touchée par la crise…
La suspension du pont avant s'ajuste au poids sur l'avant du tracteur de manière à conserver le maximum de course, en montée comme en descente. © Deutz-Fahr
Le pont avant suspendu apporte confort et sécurité
Ces dernières années, l’offre optionnelle en pont avant suspendu s’est généralisée dans les catalogues de la majorité des…
Le nombre de vignerons en biodynamie croit de plus de 10% par an. Les deux marques qui se proposent pour certifier la démarche offrent quelques différences. Leur fusion n'est pas envisagée pour l'instant. © J.-C. Gutner/Archives
Viticulture en biodynamie : une démarche, deux marques
La biodynamie a le vent en poupe depuis quelques années. Les vignerons qui veulent s’engager dans la démarche ont le choix entre…
Le gouvernement débloque 30 M€ pour accompagner la mise en place des ZNT
Un fonds national doté d’un budget de 30 millions d’euros va prochainement être débloqué pour soutenir les investissements des…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole