Aller au contenu principal

charentes
Hennessy et ses fournisseurs en route vers le zéro herbicide

Jas Hennessy & Co et 16 viticulteurs de l'AOC cognac ont donné le coup d'envoi du projet " Cap 0 herbicide" le 28 juillet dernier, à Saint-Preuil. Les enseignements de ce projet doivent à terme permettre aux 1600 apporteurs de la Maison d'en finir avec les herbicides chimiques.

Seize viticulteurs de l'AOC cognac et la Maison Hennessy travailleront ensemble au cours des cinq prochaines années dans le cadre du projet "Cap 0 herbicide".
© C.BARRAUD

Bernard Peillon, PDG d’Hennessy l’avait annoncé en Assemblée générale au printemps 2019 : en 2028, les herbicides chimiques seront bannis des 1600 domaines qui fournissent la Maison. Près d’un après, le 28 juillet dernier, Jas Hennessy & Co donnait le coup d’envoi du projet « Cap 0 herbicide », sélectionné dans le cadre du programme Ferme 30 000 du plan Ecophyto II et coconstruit en partenariat avec 16 viticulteurs de l’AOC cognac. Au-delà de la suppression des herbicides, c’est une réduction globale et notable des intrants phytosanitaires qui est voulue. Pendant cinq ans, le groupe de travail va expérimenter diverses techniques permettant d’atteindre ces objectifs, à raison d’une thématique par an. « Seront sollicités aussi bien les experts techniques et terrain de Jas Henessy & Co (…) que des experts techniques extérieurs spécialisés dans diverses disciplines », indique Jas Hennessy & Co. Parmi ces disciplines, on peut citer notamment le machinisme, l’agronomie ou encore la biodiversité.

1600 apporteurs à convaincre

À termes, le groupe pilote jugé « représentatif de la diversité des exploitations de l’AOC cognac » par Jas Hennessy & Co, assurera un rôle de transmission auprès des 1600 viticulteurs qui fournissent la Maison Hennessy. Cette dernière, en organisant des démonstrations régulièrement et en fournissant un support technique, espère ainsi accélérer le déploiements de ces pratiques davantage respectueuses de l’environnement. En parallèle, elle s’engage à « accompagner 100 % de ses partenaires vers la Certification Environnementale Cognac d’ici 2025 »,

Actuellement en phase de diagnostic, les domaines pilotes entreront dans le vif du sujet en 2021 en avec le travail mécanique sous le rang.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

À l'avenir le choix du porte-greffe pourrait être fait en fonction de son influence sur le pH et l'acidité du moût. © P. Cronenberger
Le porte-greffe de la vigne influence l’acidité des moûts
Des chercheurs australiens ont évalué l’effet du porte-greffe sur l’absorption du potassium. Tous ne sont pas égaux, ce qui joue…
Les amibes sont des micro-organismes unicellulaires. L'une d'elle, Willaertia magna, pourrait bientôt devenir une substance active de lutte contre le mildiou, aux vues de résultats au champ prometteurs. © Amoéba
Essais prometteurs pour un nouveau produit antimildiou de biocontrôle en vigne
Un biofongicide à base d’amibe, en test au champ depuis l’an dernier, a confirmé en 2020 son efficacité contre le mildiou. De…
Les bennes à vendange peuvent faire partie intégrante de la chaîne de tri, en plus d'assurer le transport. © Gimbre
Le transport de la vendange au service de la qualité
Les vignerons ont mis un point d’honneur à s’équiper de machines à vendanger et de matériels de chai dernier cri pour maintenir…
[ Coronavirus ] Pas de Vinitech-Sifel au parc des expositions de Bordeaux en 2020
Les trop nombreuses incertitudes liées à la situation sanitaire et économique mondiale ont contraint les organisateurs du…
Le moût blanc de noir macère pendant une dizaine de jours sur des marcs rouges issus de vinifications classiques servant à élaborer des cuvées structurées.   © Domaine Zusslin
Un vin rouge fait (presque) comme un blanc
Un domaine alsacien propose une cuvée de pinot noir élaborée à partir d’un blanc de noir repassé sur des marcs de rouges…
Le Bearcub affiche une largeur de 1,32 m.
Un nouveau robot utilisable en viticulture
La start-up californienne Ztractor prépare un tracteur autonome électrique pour les vignes, mais pas uniquement.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole