Aller au contenu principal

Grégoire abat les murs pour augmenter sa production de 50 %

Derrière les murs extérieurs du site de Châteaubernard, Grégoire réorganise en profondeur son outil de production, pour le rendre plus flexible et performant.

Depuis septembre 2021, le constructeur charentais Grégoire réorganise en profondeur son usine de Châteaubernard, près de Cognac, tout en maintenant la production. "Nous étions arrivé au maximum de notre outil de production, fruit de 50 ans d'histoire et de bâtiments qui se sont greffés les uns aux autres, explique Christophe Baron, responsable communication chez Grégoire. L'un des choix, peut-être le plus simple, aurait été de tout reconstruire ailleurs. Nous avons plutôt fait le choix de rester dans nos murs et d'opérer une transformation profonde tout en continuant à produire nos machines." La première étape a été la réfection des toits, qui ont été désamiantés, rendus beaucoup plus lumineux et isolés : les opérateurs y ont gagné en confort de travail

Une production à géométrie variable

La seconde étape a été de casser entre les différents bâtiments les murs qui ankylosaient la chaîne de montage : Grégoire a profité de la coupure des fêtes de fin d'année pour mener à bien cette opération, sans trop impacter la production. "L'idée est d'avoir une production à géométrie variable, dont la volumétrie évolue en fonction de la saisonnalité", explique Christophe Baron.

À titre d'exemple, la production des pulvérisateurs a intégré le site principal de Châteaubernard. Cette nouvelle organisation impose également une formation du personnel pour le rendre plus polyvalent : face à une pénurie de main-d’œuvre, un gros effort a été porté sur la formation en alternance

Un flux en "arête de poisson"

La production suit désormais un flux en "arête de poisson", agencé autour d'une ligne de montage principale. Le nouvel espace de préparation des moteurs et celui de la production des cabines ont ainsi été rapprochés de la ligne de montage des porteurs. Il en sera de même des modules tête de récolte, benne et systèmes de tri embarqués. Le temps de montage de chaque machine va être réduit, améliorant la gestion des stocks et impactant positivement la trésorerie. "Cet argent économisé pourra être investi ailleurs, par exemple en recherche et développement. "

À terme, la capacité de production, jusque-là limitée à 300 machines par an, devrait croître d'au moins 50 %.   

L'une des prochaines étapes s'attaquera aux bureaux et aux espaces de réception, notamment le show-room et les locaux de formation. 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Pascal Preys, entrepreneur de travaux viticoles basé à Abzac, en Gironde, a conçu et breveté un tuteur métallique en M, le Tut'M.
[Astuce] « J’ai créé un tuteur s’autoclipsant sur le fil de palissage : le Tut'M »
Pascal Preys, ancien vigneron et entrepreneur de travaux viticoles basé à Abzac, en Gironde, a conçu et breveté un tuteur en M,…
Les rotors à axe horizontal et fils sont les plus plébiscités par les viticulteurs pour la tonte sous le rang.
Bien choisir ses tondeuses interceps
Afin de répondre à la demande croissante de tonte du cavaillon de la vigne, les solutions techniques se multiplient. Voici les…
Massey Ferguson - Cabine plancher plat et jusqu'à 120 ch sur les MF 3
Massey Ferguson a dévoilé sa nouvelle gamme de tracteurs spécialisés, les MF 3, culminant désormais à 120 ch.
John Deere renouvelles ses tracteurs vignerons et fruitiers.
John Deere - Les tracteurs spécialisés plus puissants et plus confortables
John Deere dévoile la nouvelle génération de tracteurs vignerons et fruitiers. 
Astuces viti-vinicoles : le top 10 de la rédaction
Une bêche roulante, une laveuse de caisses à vendange ou encore une station météo. Voici les dix bricolages viti-vinicoles qui…
Forge Boisnier - L'Emisol XL, le porte-outils bodybuildé toutes options
Connu pour ses porte-outils interceps Emisol, Forge Boisnier en lance une version bodybuildée. 
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole