Aller au contenu principal

Cognac
Grandes manœuvres électorales

La bataille électorale a commencé à Cognac. Les viticulteurs sont en effet appelés aux urnes pour élire leurs représentants à l’ADG (Association de défense et de gestion). Des élections qui ne motivent guère les troupes.

Les syndicats de cognac le martèlent : "un viticultuer qui n'adhère pas à l'ADG ne pourra plus faire de cognac".
Les syndicats de cognac le martèlent : "un viticultuer qui n'adhère pas à l'ADG ne pourra plus faire de cognac".
© DR

Une des premières batailles que doivent livrer aujourd'hui les syndicats représentant les vignerons dont le SGV (Syndicat général des vignerons) et le SVBC (syndicat des vignerons bouilleurs de crus) semble être celle de la motivation des viticulteurs face à leur avenir. Pour pouvoir voter pour ses représentants à l'ADG - structure voulue par la loi de réforme de l'Inao et  qui sera entre autres chargée de l'écriture du cahier des charges, de l'établissement du plan de contrôle et de proposer le rendement annuel cognac- encore faut-il adhérer à cette ADG. Et les syndicats de le marteler : un viticulteur qui n'adhèrera pas à l'ADG ne pourra plus faire de cognac. Autrement dit : l'adhésion est obligatoire dès lors qu'on veut revendiquer l'appellation cognac. Une obligation qui vaut d'ailleurs pour toutes les autres appellations de France.

Manque de mobilisation

La date limite pour adhérer à cette ADG avait été initialement fixée au 24 avril. Or, le 23 avril, seul un millier de viticulteurs sur les 6000 que compte l'appellation cognac s'était  manifesté. Du coup, le couperet a été repoussé au 12 Mai. Défaut d'information ?  Les syndicats nient en bloc. Manque d'intérêt ? Peut-être. En tous cas, la question restera posée. En attendant, les deux principaux syndicats ainsi que le Modef, sachant également que des candidats sans étiquette peuvent se présenter à ce scrutin uninominal au plus fort pourcentage peuvent se présenter, tentent de mobiliser leurs troupes. Car de ce test de représentativité que va constituer ces élections dépendra la répartition des sièges entre syndicats au BNIC (Bureau national interprofessionnel du cognac).

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Gel : 28 % à 32 % de pertes de récolte pour la viticulture française en 2021, d’après les premières estimations
Réunie le 21 avril en conseil spécialisé de FranceAgriMer, la profession viticole a estimé que le gel du mois d’avril pourrait…
Le feuilleton concernant les conditions d'emploi du glyphosate continue. Pour l'heure, il sera restreint à 450 g/ha/an sans limitation de surface sous le rang. © X. Delbecque
Glyphosate : la règle des 20 % de la surface supprimée en vigne

En octobre dernier, l’Anses donnait les…

Les barrettes en matière plastique se montrent moins sensibles à la casse que certaines versions métalliques sur le long terme. © J.-M. Leclercq
Relevage des vignes : s’équiper pour gagner en efficacité
Le relevage manuel reste une opération longue, récurrente et fastidieuse. Heureusement, les solutions techniques évoluent pour…
Le Zéowine est issu d'un compostage de zéolite avec des sous produits de la filière, dans une démarche d'économie circulaire. © Twitter/Life Zeowine project
Associer zéolite et compost pour diminuer le stress hydrique
À l’occasion du congrès Enoforum, en février dernier, des chercheurs italiens ont présenté leurs résultats concernant l’…
20 millions d'euros alloués aux préfets pour aider les exploitations sinistrées par le gel
Un fonds d’urgence doté de 20 millions d’euros est mis à disposition des préfets de département. Il s’inscrit dans le cadre du…
Philippe Ducourt, responsable des vignobles Ducourt dans l'Entre-deux-mer, a réduit ses IFT de 30% en dix ans en actionnant plusieurs leviers. © J.Gravé
IFT: « Je suis sorti de l’état d’esprit où il fallait surprotéger la vigne »
Philippe Ducourt, responsable des vignobles Ducourt, a rejoint le réseau ferme Dephy-Est Gironde en 2012. Il a depuis réduit ses…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole