Aller au contenu principal

Glyphosate : la règle des 20 % de la surface supprimée en vigne

Le feuilleton concernant les conditions d'emploi du glyphosate continue. Pour l'heure, il sera restreint à 450 g/ha/an sans limitation de surface sous le rang. © X. Delbecque
Le feuilleton concernant les conditions d'emploi du glyphosate continue. Pour l'heure, il sera restreint à 450 g/ha/an sans limitation de surface sous le rang.
© X. Delbecque

En octobre dernier, l’Anses donnait les nouvelles conditions d’emploi du glyphosate : un usage limité sous le rang à 450 g/ha/an, avec une limitation à 20 % de la surface au maximum. La profession s’est alors empressée de mettre en garde sur l’impasse technique que cela représente en vigne étroite, aucune buse n’étant assez précise pour pulvériser sur une bande de 20 centimètres. Après réévaluation, le comité de suivi des AMM de l’Anses a décidé de supprimer purement et simplement la règle qui limite à 20 % de la surface, pour ne garder que celle des 450 g/ha/an sous le rang (hors situations non mécanisables). Le comité n’a pas souhaité intégrer la notion de vignes « larges » et « étroites », trop complexe à définir selon lui, et n’a pas retenu l’hypothèse d’une bande de largeur unique (50 cm) pour tous les vignobles.

Une décision toujours peu satisfaisante en vignes étroites

« Cela ne lève que partiellement les impasses en vignes étroites, car la dose que l’on pourra employer ne sera pas suffisante pour les vivaces et pluriannuelles », estime Arnaud Descotes, directeur technique et environnement au Comité Champagne, qui ne comprend pas pourquoi la réduction de dose n’a pas été alignée avec l’arboriculture, c’est-à-dire 60 %, contre 80 % en vigne. « Une dose unique pour les cultures pérennes serait plus juste, dit-il. J’espère que cet argument pourra être entendu. » Il faudrait pour cela que la filière remonte au créneau et que l’Anses remette sur la table, encore une fois, la réévaluation des conditions d’usage du glyphosate…

Lire aussi : Usage du glyphosate en viticulture : ce qui va changer

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Après le gel, la filière viticole face aux intolérances de l’opinion publique
Après une semaine sur le pied de guerre pour protéger leurs vignes contre le gel, vignerons et vigneronnes doivent maintenant…
Que faire sur les vignes touchées par le gel dans les jours qui suivent ?
Pour aider les viticulteurs à réagir face au gel, l’ICV et la Chambre d’agriculture du Var ont établi quelques préconisations à…
Gel : Les vignobles méridionaux trinquent
Les premières estimations de pertes de récolte dans les vignobles de la moitié sud de l’Hexagone se font connaître après un…
Gel : 28 % à 32 % de pertes de récolte pour la viticulture française en 2021, d’après les premières estimations
Réunie le 21 avril en conseil spécialisé de FranceAgriMer, la profession viticole a estimé que le gel du mois d’avril pourrait…
Le feuilleton concernant les conditions d'emploi du glyphosate continue. Pour l'heure, il sera restreint à 450 g/ha/an sans limitation de surface sous le rang. © X. Delbecque
Glyphosate : la règle des 20 % de la surface supprimée en vigne

En octobre dernier, l’Anses donnait les…

Le réglage de la profondeur de travail et le centrage sont déterminants pour optimiser le désherbage mécanique. © IFV
Les clés pour réussir le désherbage mécanique en vigne
Adopter le désherbage mécanique du cavaillon est beaucoup plus qu’une simple substitution de technique. Il s’agit d’élaborer une…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole