Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Garder ses lies, efficace mais risqué

La réutilisation des lies du millésime précédent pour lancer la malo est une pratique simple et peu coûteuse. Mais des précautions s’imposent.

Récupérer ses lies d’un millésime à l’autre pourrait dans certains cas faciliter le départ des malos en indigène. C’est l’un des enseignements du projet Casdar « Levains Bios ». « Cette pratique s’adresse aux vignerons qui ont des problèmes et qui n’arrivent pas à lancer les malos spontanément », précise Stéphane Becquet, du Syndicat des vignerons bios d’Aquitaine (SVBA). Selon Patrick Lucas, chercheur à l’ISVV (Institut des sciences de la vigne et du vin), la méthode présente un double intérêt. « Les bactéries sont directement adaptées au vin, il n’y a pas besoin de les acclimater. D’autre part, les lies contiennent beaucoup de nutriments qui vont faciliter le départ en fermentation », précise-t-il. Autre avantage, cette technique est très simple à mettre en œuvre. « Les lies peuvent être conservées pendant près d’un an dans des bidons entre 4 et 6 °C, il suffit de les stocker au frigo », explique Stéphane Becquet.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Vous aimerez aussi

Vignette
Les pratiques du vigneron ont peu d'influence sur les micro-organismes du chai
Diversité et spécificité des populations microbiennes du chai, notamment dans le cadre d’une culture bio, ont fait l’objet d’une…
Vignette
Vers des chais bioclimatiques
La maîtrise thermique de la vinification et du stockage des vins à un coût énergétique réduit était au cœur des échanges du 18…
Vignette
" 2018 comblera les amateurs de bordeaux "
Les crus classés de Bordeaux dévoilent cette semaine leur millésime 2018 après une campagne pour le moins chaotique. Décryptage…
Vignette
Un cépage ancien vinifié au goût du jour
Le damas noir, un cépage autochtone aussi appelé syrah auvergnate, est de retour dans le Puy-de-Dôme. Ses résultats en…
Vignette
Un nouvel outil pour caractériser la fraîcheur dans les vins
À Libourne, en Gironde, le salicylate de méthyle dosé par Œnoteam suscite l’intérêt de ceux qui s’intéressent aux composantes de…
Vignette
Quel profil sensoriel adopter pour les liquoreux bordelais ?
L’Union des grands vins liquoreux de Bordeaux a mené avec l’ISVV deux études associant analyse sensorielle et perception par les…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole