Aller au contenu principal

Vigne : la passion de la vigne et du vin. Actualité sur la viticulture, l’œnologie, l'équipement, dédié aux viticulteurs et aux

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Office
Fortes inquiétudes sur le budget de Viniflhor

La séance du Conseil spécialisée de Viniflhor qui s’est tenue le 14 novembre a largement été marquée par les préoccupations que suscitent la réduction du budget de l’office.

L'enveloppe budgétaire aux entreprises pour la promotion et l'international est passée de 4 millions d'euros à 0. Supprimé purement et simplement. En plein lancement du plan de modernisation de la viticulture, la nouvelle a de quoi scandaliser et interroger sur la volonté de l'Etat de relancer l'export et d'impulser une dynamique de conquêtes de parts de marché, objectif pourtant affiché par le plan de modernisation.

La recherche et développement touchés de plein fouet

Globalement, le budget 2008 de Viniflhor est diminué de 15%. L'enveloppe consacrée à la recherche et développement est prévue à 8 millions d'euros pour les fruits et légumes, l'horticulture et le vin. « Elle était de 14 millions d'euros en 2008 dont 8 millions d'euros dédiés à la filière vin » indique Jérôme Despey, qui, dans ce contexte, a menacé de ne pas voter le budget 2008. Là encore, il y a de quoi être révolté et poser quelques questions au groupe de réflexion sur « la recherche et développement. « Je suis très inquiet et je souhaiterai des explications » indique Bernard Nadal, président de l'IFVV. Par ailleurs, sur le budget global de l'Office (72 millions d'euros), un peu plus de 20 millions d'euros proviennent de l'hypothétique vente de l'ancien immeuble de l'office des grandes cultures. Sans ces 20 millions d'euros, la baisse réelle du budget, indique Jérôme Despey, est de 40%. Dans la perspective d'une fusion de tous les offices agricoles, cette baisse est de mauvaise augure... bien que le ministre de l'agriculture promette de maintenir les budgets 2008 en 2009.
Marion Ivaldi
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

La boarmie et une chenille arpenteuse qui se confond avec le bois ou les vrilles. © IFV Alsace
La boarmie, mange-bourgeon de la vigne
La boarmie est un mange-bourgeons qui peut attaquer la vigne du stade gonflement des bourgeons jusqu’au stade une feuille étalée…
L'entreprise CME a dévoilé au Sitevi sa gamme d'étiquettes vertes. La plupart sont biodégradables et compostables. © J. Gravé
Matières sèches dans le vin: l'écoconception à tous les étages
Il suffit d’un tour dans les allées du Sitevi pour en faire le constat : l’écoconception a le vent en poupe. Tour d’horizon des…
Laurent Rousseau, des Vignobles Rousseau en Gironde a choisit d'être audité via l'option A. Le contrôle de la mise en place des mesures agroécologiques comme l'enherbement est donc un passage obligatoire.
Comprendre la démarche HVE
La Haute valeur environnementale et son acronyme HVE, de toute la filière, mais de quoi s’agit-il vraiment ? Éléments de réponse.
Les drones en viticultures sont principalement utilisés pour réaliser des cartographies montrant l'indice de végétation NDVI des parcelles. © BIVB
Zoom sur les capteurs de végétation
La viticulture de précision est rendue possible par le développement des capteurs. Voici un point sur leur mode de fonctionnement…
Première édition en vue pour le salon VinEquip
La première édition de VinEquip aura lieu à Mâcon, du 24 au 26 mars 2020. L’événement compte combler enfin l’attente d’un salon…
La certification HVE étape par étape
Que votre décision soit prise ou que vous hésitiez encore, voici dans l’ordre tout ce qu’il faudra faire pour obtenir le précieux…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole