Aller au contenu principal

Office
Fortes inquiétudes sur le budget de Viniflhor

La séance du Conseil spécialisée de Viniflhor qui s’est tenue le 14 novembre a largement été marquée par les préoccupations que suscitent la réduction du budget de l’office.

L'enveloppe budgétaire aux entreprises pour la promotion et l'international est passée de 4 millions d'euros à 0. Supprimé purement et simplement. En plein lancement du plan de modernisation de la viticulture, la nouvelle a de quoi scandaliser et interroger sur la volonté de l'Etat de relancer l'export et d'impulser une dynamique de conquêtes de parts de marché, objectif pourtant affiché par le plan de modernisation.

La recherche et développement touchés de plein fouet

Globalement, le budget 2008 de Viniflhor est diminué de 15%. L'enveloppe consacrée à la recherche et développement est prévue à 8 millions d'euros pour les fruits et légumes, l'horticulture et le vin. « Elle était de 14 millions d'euros en 2008 dont 8 millions d'euros dédiés à la filière vin » indique Jérôme Despey, qui, dans ce contexte, a menacé de ne pas voter le budget 2008. Là encore, il y a de quoi être révolté et poser quelques questions au groupe de réflexion sur « la recherche et développement. « Je suis très inquiet et je souhaiterai des explications » indique Bernard Nadal, président de l'IFVV. Par ailleurs, sur le budget global de l'Office (72 millions d'euros), un peu plus de 20 millions d'euros proviennent de l'hypothétique vente de l'ancien immeuble de l'office des grandes cultures. Sans ces 20 millions d'euros, la baisse réelle du budget, indique Jérôme Despey, est de 40%. Dans la perspective d'une fusion de tous les offices agricoles, cette baisse est de mauvaise augure... bien que le ministre de l'agriculture promette de maintenir les budgets 2008 en 2009.
Marion Ivaldi
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

New Holland retrouve la première place du podium concernant les parts de marché des immatriculations de tracteurs spécialisés.
Immatriculations des tracteurs spécialisés 2021 - New Holland renoue avec la première place.
Les ventes de tracteurs vignes et vergers évoluent à la hausse et atteignent un volume élevé. New Holland récupère sa place de…
Bobard conforte sa place de leader, devant Tecnoma et Dérot.
Immatriculations des tracteurs enjambeurs 2021 - Bobard assoit sa position de leader
Après une année creuse, le marché des tracteurs enjambeurs repart à la hausse. Dans ce contexte, Bobard conforte sa suprématie.  
[VIDEO] Démonstration de semis sur le cavaillon de la vigne par hydroseeding
Lors d'une démonstration en octobre dernier sur son site de Tulette dans la Dôme, le groupe Perret a présenté aux viticulteurs la…
Rétrospective : les cinq vidéos qui vous ont le plus intéressés en 2021
Quelles vidéos ne fallait-il pas manquer en 2021 sur Réussir Vigne ? Top cinq de nos films les plus visionnés.
ZNT : consultation ouverte pour la règlementation sur les zones de non-traitement
C'est parti ! La nouvelle mouture de la règlementation ZNT est finalisée. Le gouvernement vient de lancer la consultation des…
illustration principale
[Astuce] Arracher les tuteurs de vigne sans forcer
Afin d’arracher ses tuteurs sans se casser le dos, Emeric Kreyer, viticulteur coopérateur à Rodern, dans le Bas-Rhin, a…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole