Aller au contenu principal

Foncier viticole :un nombre de transactions record en 2019

Le prix moyen des surfaces de vignes est en hausse de 0.5% pour les AOP et de 1.4% pour les IGP et VSIG, d’après l’analyse des marchés fonciers ruraux établie par les Safer pour l’année 2019. Avec 18 300 ha échangés, les transactions de foncier viticole atteignent leur plus haut niveau depuis 25 ans.

La Fédération nationale des Safer a recensé 9200 transactions sur le foncier viticole en 2019, correspondant à 18 300 ha, pour une valeur totale de 987 millions d'euros.
© J.GRAVÉ

148 100 €/ha, tel est le prix moyen des surfaces AOP françaises en 2019, soit une hausse de +0.5 % par rapport à 2018. Le prix des vignes champenoises, en recul de 1.9 %, explique cette hausse relativement modérée. La champagne possède à elle-seule 53% de la valeur du patrimoine foncier viticole AOP, alors qu’elle ne représente que 7% des surfaces. Parmi les hausses les plus remarquables, on peut citer les surfaces en AOP pécharmant (+17%), calvi (+25%), arbois (+ 18%), saint Nicolas de bourgueil (+19%), luberon (+25%) ou encore bourgogne côte chalonnaise (+17 %). « Le premier facteur d’augmentation du prix des vignes reste la baisse des taux d’intérêt, le second est l’évolution du revenu viticole », indiquent les experts de la Safer dans leur analyse.

Pour consulter le rapport sur le foncier viticole en 2018,  cliquez ici.

Les prix des vignes hors AOP sont tirés par le Languedoc

À 14 400 €/ha, les vignes hors AOP voient leur prix augmenter de 1.4% par rapport à 2018. Ces surfaces, qui avaient perdu énormément de valeur pendant la crise viticole du début des années 2000, voient ainsi leur prix moyen augmenter pour la neuvième année consécutive. « Cette tendance reflète en particulier le regain d’activité du vignoble languedocien […] Le prix y a gagné 21% sur la période 2010-2019 », rapporte la Safer. Le sud-ouest tire par ailleurs joliment son épingle du jeu : les VSIG des Pyrénées orientales enregistrent une hausse remarquable de 29% de la valeur du foncier, tout comme les vignes hors AOP des landes (+20 %)

La bonne santé des exportations de cognac booste le prix des surfaces à eaux-de-vie AOP

En 2018, les exportations de cognac ont battu un record tant en valeur qu’en volume. Conséquence, le prix du foncier des vignes à eaux-de-vie AOP, comprenant également l’armagnac, continue à augmenter. Il s’établit à 51 800 €/ha, soit une hausse de 6.2% par rapport à 2018.

La part de personnes morales qui acquiert du foncier viticole est toujours dynamique

Depuis 1993, les achats de foncier viticole par les formes sociétaires sont particulièrement dynamiques. Il s’agit des sociétés de portage, type groupements fonciers viticoles, (qui possèdent 12% des parts en surface, et des sociétés d’exploitation agricole (29%). Les transactions réalisées par les agriculteurs, ou personnes physiques agricoles, ne représentent plus que 40% en 2019. Elles constituaient 63% des transactions en 1993. Enfin, les non agriculteurs sont responsables de 18% des acquisitions, un chiffre stable par rapport à 1993 (20%).

 

Lire aussi " Acquisition de vignes par un fermier et régime fiscal de faveur "

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Gel : 28 % à 32 % de pertes de récolte pour la viticulture française en 2021, d’après les premières estimations
Réunie le 21 avril en conseil spécialisé de FranceAgriMer, la profession viticole a estimé que le gel du mois d’avril pourrait…
Le feuilleton concernant les conditions d'emploi du glyphosate continue. Pour l'heure, il sera restreint à 450 g/ha/an sans limitation de surface sous le rang. © X. Delbecque
Glyphosate : la règle des 20 % de la surface supprimée en vigne

En octobre dernier, l’Anses donnait les…

Le Zéowine est issu d'un compostage de zéolite avec des sous produits de la filière, dans une démarche d'économie circulaire. © Twitter/Life Zeowine project
Associer zéolite et compost pour diminuer le stress hydrique
À l’occasion du congrès Enoforum, en février dernier, des chercheurs italiens ont présenté leurs résultats concernant l’…
Les barrettes en matière plastique se montrent moins sensibles à la casse que certaines versions métalliques sur le long terme. © J.-M. Leclercq
Relevage des vignes : s’équiper pour gagner en efficacité
Le relevage manuel reste une opération longue, récurrente et fastidieuse. Heureusement, les solutions techniques évoluent pour…
20 millions d'euros alloués aux préfets pour aider les exploitations sinistrées par le gel
Un fonds d’urgence doté de 20 millions d’euros est mis à disposition des préfets de département. Il s’inscrit dans le cadre du…
Philippe Ducourt, responsable des vignobles Ducourt dans l'Entre-deux-mer, a réduit ses IFT de 30% en dix ans en actionnant plusieurs leviers. © J.Gravé
IFT: « Je suis sorti de l’état d’esprit où il fallait surprotéger la vigne »
Philippe Ducourt, responsable des vignobles Ducourt, a rejoint le réseau ferme Dephy-Est Gironde en 2012. Il a depuis réduit ses…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole