Aller au contenu principal

Vigne : la passion de la vigne et du vin. Actualité sur la viticulture, l’œnologie, l'équipement, dédié aux viticulteurs et aux

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Caves coopératives
Fin de la production de masse, passage au paiement différencié

L´heure est à la segmentation de l´offre et à la qualité. La rémunération différenciée des apports en coopérative est aujourd´hui une démarche quasi-incontournable.


"Tous les raisins n´ont pas la même valeur vénale et onologique": voilà une citation que plus personne aujourd´hui ne s´aviserait de remettre en question. Et pourtant celle-ci est parue dans "Le vigneron coopérateur", publié en mars 1933. Autant dire que le débat sur la rémunération différenciée des apports de raisin en coopérative est ancien. Il a fallu quand même attendre quelques années avant qu´un nombre aujourd´hui grandissant de coopératives ne le mette en application. De la théorie à la pratique, il y a un grand pas mais, comme l´indique Jean-Marc Touzard, économiste à l´Inra : "Bien conduite, l´introduction de la rémunération différenciée dans une cave peut être un véritable processus d´apprentissage collectif". Mais celle-ci dans tous les cas, quels que soient les critères choisis pour classer et rémunérer les raisins, ne sera qu´un outil au service d´une stratégie commerciale.


L´égalitarisme coopératif a vécu
A chaque coop de définir son projet politique et économique, ses ambitions et d´y affecter ensuite les moyens adéquats. Une chose est sûre : dans un contexte concurrentiel de plus en plus difficile, la production de vins de masse n´a plus d´avenir. L´heure est à la segmentation et à la qualité, surtout en coopérative. Car, si certaines remportent médaille sur médaille dans différents concours, si elles sont citées dans nombre de guides onologiques, il n´est pas sûr que dans l´esprit du consommateur moyen, le vocable de coopérative ne soit immédiatement encore associé à celui de piquette. Pourtant, les efforts sont patents. Et il en a sans doute fallu pour faire admettre aux adhérents l´intérêt de passer d´un prix moyen à un prix équitable. L´égalitarisme coopératif a vécu. Mais c´est pour la bonne cause.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

chocolatier patrick roger
Quand un chocolatier devient vigneron
Chocolatier renommé, Patrick Roger a trouvé des vignes dans le domaine qu’il a acquis en 2015 dans les Pyrénées Orientales pour…
En Bourgogne, la filière viti-vinicole relève le défi de l’emploi
Près de 150 000€ vont être injectés dans le programme « Vita Bourgogne / Les métiers du vin: votre avenir! », qui a pour objectif…
 © Cave Jumert
Une presse à sarments automotrice
Charles Jumert, vigneron à Villiers-sur-Loir dans le Loir-et-Cher, a transformé un enjambeur en presse à sarments automotrice.
Le nord beaujolais obligé d’utiliser la mention « bourgogne gamay »
Après près de six ans de bataille judiciaire, le conseil d'État a tranché. Les vignerons et négociants du nord beaujolais seront…
Le Traclink Pilot s’appuie sur un laser et autorise un décalage gauche ou droite.  © Lindner
Les systèmes de guidage augmentent la productivité
Caméras, GPS, ultrasons… Il existe une diversité d’outils pour assister la conduite des tracteurs vignerons.
[Contenu partenaire] ARMICARB®, contre oïdium et botrytis, une réponse biocontrôle qui a fait ses preuves
Le raisonnement des programmes fongicides vigne devient de plus en plus difficile. Pour gérer le complexe maladie (mildiou,…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole