Aller au contenu principal

Caves coopératives
Fin de la production de masse, passage au paiement différencié

L´heure est à la segmentation de l´offre et à la qualité. La rémunération différenciée des apports en coopérative est aujourd´hui une démarche quasi-incontournable.


"Tous les raisins n´ont pas la même valeur vénale et onologique": voilà une citation que plus personne aujourd´hui ne s´aviserait de remettre en question. Et pourtant celle-ci est parue dans "Le vigneron coopérateur", publié en mars 1933. Autant dire que le débat sur la rémunération différenciée des apports de raisin en coopérative est ancien. Il a fallu quand même attendre quelques années avant qu´un nombre aujourd´hui grandissant de coopératives ne le mette en application. De la théorie à la pratique, il y a un grand pas mais, comme l´indique Jean-Marc Touzard, économiste à l´Inra : "Bien conduite, l´introduction de la rémunération différenciée dans une cave peut être un véritable processus d´apprentissage collectif". Mais celle-ci dans tous les cas, quels que soient les critères choisis pour classer et rémunérer les raisins, ne sera qu´un outil au service d´une stratégie commerciale.


L´égalitarisme coopératif a vécu
A chaque coop de définir son projet politique et économique, ses ambitions et d´y affecter ensuite les moyens adéquats. Une chose est sûre : dans un contexte concurrentiel de plus en plus difficile, la production de vins de masse n´a plus d´avenir. L´heure est à la segmentation et à la qualité, surtout en coopérative. Car, si certaines remportent médaille sur médaille dans différents concours, si elles sont citées dans nombre de guides onologiques, il n´est pas sûr que dans l´esprit du consommateur moyen, le vocable de coopérative ne soit immédiatement encore associé à celui de piquette. Pourtant, les efforts sont patents. Et il en a sans doute fallu pour faire admettre aux adhérents l´intérêt de passer d´un prix moyen à un prix équitable. L´égalitarisme coopératif a vécu. Mais c´est pour la bonne cause.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

La matériel de désherbage développé par la société Zasso fonctionne en envoyant un courant électrique à travers les plantes.
Bilan d’une saison de désherbage électrique en vigne
Sylvain Philip, vigneron gardois, a investi en février dans l’un des tout premiers matériels de désherbage électrique intercep de…
La nouvelle gamme de tracteurs spécialisés T4 culmine désormais à 120 ch.
New Holland – La nouvelle génération de tracteurs spécialisés atteint 120 ch
La nouvelle génération de tracteurs spécialisés New Holland T4 V/N/F a été dévoilée au Sitevi.
Les nouveaux tracteurs Claas Nexos bénéficient d'un plancher plat.
Claas - Le nouveau Nexos culmine à 120 ch
Claas dévoile son nouveau tracteur spécialisé Nexos.
Benjamin Passot, vigneron à Vauxrenard, dans le Rhône« J'ai atteint les rendements avec une taille en avril »
[TAILLE DE LA VIGNE] « Malgré le gel, j'ai atteint les rendements avec une taille en avril »
Benjamin Passot, vigneron à Vauxrenard, dans le Rhône, a repris une parcelle non-taillée en avril 2021. Elle a gelé comme ses…
[VIDEO] " Le désherbage électrique intercep m'a permis de venir à bout de l'érigeron "
Nous avons suivi pendant toute la saison 2021 l'outil de désherbage électrique intercep de Zasso, acquis par Sylvain Philip au…
Le gobelet palissé avec juste deux releveurs permet d'adapter le haut de la vigne aux conditions du millésime. Port retombant en cas de sécheresse, rognage en cas d'humidité.
[TAILLE DE LA VIGNE] « J’adapte mes gobelets palissés selon la météo »
Flavien Nicolas, vigneron à Cairanne, dans le Vaucluse, a planté des vignes en gobelet avec deux fils releveurs, pour s'adapter…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole