Aller au contenu principal
Font Size

Et maintenant, place au plancher !

Cette fois, les dés sont jetés. Le conseil spécialisé de FranceAgriMer a voté la mise en place d’un dispositif plancher, pour encadrer les attributions d’autorisation de plantation. « Cela va nous permettre d’avoir une répartition plus équitable », souligne Anne Haller, déléguée générale pour la filière viticole. Cette réglementation entre en vigueur pour la campagne 2016-2017. En pratique, FranceAgriMer va diviser le contingent régional par le nombre de demandeurs pour fixer la valeur du plancher. Chaque requête sera ensuite divisée en deux parties : le plancher et le surplus. Ainsi, tous les demandeurs auront droit à une valeur minimale, égale au plancher. Quant à ceux qui auront demandé moins que ce seuil, ils obtiendront automatiquement la totalité de la surface souhaitée.

Changement de règles de priorité

En cas de reliquat, le reste du contingent sera partagé entre les viticulteurs ayant fait une demande supérieure au plancher. Soit de manière égale, soit en s’appuyant sur les critères de priorité en vigueur. Attention, sur ce plan aussi les règles du jeu évoluent. Jusqu’à présent, les viticulteurs pouvaient justifier de leur comportement antérieur pour faire valoir leur priorité. C’est-à-dire ne pas avoir planté de vignes illégales au cours des cinq dernières années. Désormais, cette clause est étendue. Ainsi, « ceux qui ont eu des dossiers rejetés pour contournement de la réglementation perdront leur priorité pour cinq ans », alerte la déléguée générale. Les nouveaux installés seront quant à eux, toujours prioritaires. « Mais le critère de priorité n’est valable qu’une seule fois, précise Anne Haller. Les producteurs qui ont obtenu des autorisations de plantations lors des campagnes précédentes et qui n’ont pas encore planté ne sont pas considérés comme prioritaires. »

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Certains constructeurs disposent de plusieurs offres pour une même puissance de tracteurs. © New Holland
Un tracteur haut de gamme ou deux low cost ?
Entre un tracteur d’entrée de gamme et un tracteur tout équipé, les prix peuvent aller du simple au double, voire au triple.…
Ecoceps
L'Ecocep revient sur le marché des interceps viticoles
Un an après la fermeture de CGC Agri, trois anciens salariés ont repris le brevet de l'Ecocep pour relancer cet outil de travail…
distillation de rebèches et jus de presse champagne
L’aide à la distillation de crise est lancée pour la filière vin
Le conseil spécialisé Vins de FranceAgriMer, qui s’est réuni le 3 juin, a acté les conditions d’application de l’aide à la…
vinitech-sifel 2018
Le salon Vinitech-Sifel confirme la tenue de son édition 2020
La 22e édition du Vinitech-Sifel aura bien lieu du 1er au 3 décembre au parc des expositions de Bordeaux.…
La reconnaissance de « vins naturels » par Paris serait-elle contraire au droit européen ?
Les autorités françaises ont-elles l’intention de contourner la réglementation européenne en créant une nouvelle dénomination…
 © TikTok/ranjeet32432
Fixer aisément la barre du troisième point
L’astuce du mois nous vient des réseaux sociaux. Une idée pour attacher la barre de poussée du troisième point du tracteur d’une…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole