Aller au contenu principal

LE VIN BIO MYTHE OU RÉALITÉ?
Enquête-vérité sur le vin bio

Comprendre le travail et les convictions les viticulteurs et œnologues bio

Jean-François Bazin, Editions Dunot, 196 pages, 19 euros.
Jean-François Bazin, Editions Dunot, 196 pages, 19 euros.
© DR

Ancien président du Conseil régional de Bourgogne, Jean-François Bazin livre ici une enquête sur le vin bio. Loin de vouloir prêcher pour un modèle qui a de plus en plus le vent en poupe, l’auteur cherche à comprendre les raisons de ce succès et ses fondements scientifiques. Il s’attache à relater les avis divergents de ce modèle en mettant en avant ses avantages mais aussi ses contradictions : la chaptalisation à partir de sucre bio ou la charge de Bernard Molot de l’Institut français de la vigne et du vin contre la biodynamie. Il s’inquiète également des garanties offertes aux consommateurs et dresse un panorama de la position des institutions de recherche publique, de l’enseignement du vin bio, des réglementations nationales ou européennes, des contrôles… Dans son dernier chapitre, intitulé voyage au pays du bio, il relate ses rencontres avec des viticulteurs et œnologues bio pour comprendre leur travaux et s’approcher de leur conviction. Christine Derenoncourt, œnologue, y déclare notamment : “ Peut-on toujours laisser faire la nature ? On se retrouve parfois avec du vinaigre. Si face à un problème, il n’y a pas de solution, je n’hésite pas à sauver la récolte. ” Tandis que le vigneron alsacien Jean-Pierre Frick philosophe : “ Il n’y a pas de matériel sans immatériel. Rudolf Steiner s’est intéressé au suprasensible, ce qui est au-delà des sens n’est pas mesurable par les sens. ”

MARION IVALDI

LE VIN BIO MYTHE OU RÉALITÉ, s’interroge sur les succès de ce modèle. Jean-François Bazin, Editions Dunot, 196 pages, 19 euros.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

La matériel de désherbage développé par la société Zasso fonctionne en envoyant un courant électrique à travers les plantes.
Bilan d’une saison de désherbage électrique en vigne
Sylvain Philip, vigneron gardois, a investi en février dans l’un des tout premiers matériels de désherbage électrique intercep de…
La nouvelle gamme de tracteurs spécialisés T4 culmine désormais à 120 ch.
New Holland – La nouvelle génération de tracteurs spécialisés atteint 120 ch
La nouvelle génération de tracteurs spécialisés New Holland T4 V/N/F a été dévoilée au Sitevi.
Les nouveaux tracteurs Claas Nexos bénéficient d'un plancher plat.
Claas - Le nouveau Nexos culmine à 120 ch
Claas dévoile son nouveau tracteur spécialisé Nexos.
Benjamin Passot, vigneron à Vauxrenard, dans le Rhône« J'ai atteint les rendements avec une taille en avril »
[TAILLE DE LA VIGNE] « Malgré le gel, j'ai atteint les rendements avec une taille en avril »
Benjamin Passot, vigneron à Vauxrenard, dans le Rhône, a repris une parcelle non-taillée en avril 2021. Elle a gelé comme ses…
[VIDEO] " Le désherbage électrique intercep m'a permis de venir à bout de l'érigeron "
Nous avons suivi pendant toute la saison 2021 l'outil de désherbage électrique intercep de Zasso, acquis par Sylvain Philip au…
Le gobelet palissé avec juste deux releveurs permet d'adapter le haut de la vigne aux conditions du millésime. Port retombant en cas de sécheresse, rognage en cas d'humidité.
[TAILLE DE LA VIGNE] « J’adapte mes gobelets palissés selon la météo »
Flavien Nicolas, vigneron à Cairanne, dans le Vaucluse, a planté des vignes en gobelet avec deux fils releveurs, pour s'adapter…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole