Aller au contenu principal

A l’étude
Du feutre végétal contre les adventices

La chambre d’agriculture de l’Aude va tester l’implantation de feutre végétal lors de la plantation de vigne. L’objectif étant de trouver une solution alternative à la disparition annoncée d’herbicides utilisables sur plantier.

« Face à la menace d'une impasse technique liée à la diminution des molécules herbicides disponibles et autorisées sur plantier, la moquette végétale qui renouvelle en fait les techniques de mulch ou de paillage, pourrait constituer une alternative intéressante », indique Frédéric Prigent, de la chambre d'agriculture de l'Aude qui va expérimenter ce type de matériel.  En ne laissant pas passer la lumière, la « moquette » empêche tout développement des adventices  ce qui permettrait leur totale maîtrise pendant au moins trois ans, soit le temps nécessaire avant que la « moquette » ne se désagrège et que soit à nouveau autorisé l'usage d'herbicide. Ce type de matériel est déjà utilisé en horticulture, pour l'implantation d'espaces verts, secteur dans lequel il a fait ses preuves.

Bientôt incontournable ?

Cette moquette pourrait constituer également un outil intéressant, voire même incontournable pour les viticulteurs bios, estime Frédéric Prigent.  Elle est en fait issue de l'industrie textile et est constituée de fibres de coco ou de bois compressés sur une épaisseur d'environ 1,5 cm. Elle se présente sous forme de rouleaux que l'on déploie le long du rang en attachant ce rouleau au système de relevage du tracteur. « Nous sommes en train de mettre au point un outil qui permettrait en quelque sorte, lors de l'étalement du rouleau dont la largeur est de 0,7 m de « border » le plant sur une surface de 5 cm de chaque côté, ce qui laisserait une superficie couverte autour du plant de 60 cm ». Côté prix, aucun chiffre ne peut être pour l'heure avancé étant donné que ce matériel qui trouve là un nouvel usage, est fabriqué  spécialement à la demande de la chambre d'agriculture pour la réalisation de ses essais. « Nous devons d'abord savoir si cette technique donne des résultats. Mais son prix sera forcément une des conditions de sa faisabilité ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

New Holland retrouve la première place du podium concernant les parts de marché des immatriculations de tracteurs spécialisés.
Immatriculations des tracteurs spécialisés 2021 - New Holland renoue avec la première place.
Les ventes de tracteurs vignes et vergers évoluent à la hausse et atteignent un volume élevé. New Holland récupère sa place de…
Bobard conforte sa place de leader, devant Tecnoma et Dérot.
Immatriculations des tracteurs enjambeurs 2021 - Bobard assoit sa position de leader
Après une année creuse, le marché des tracteurs enjambeurs repart à la hausse. Dans ce contexte, Bobard conforte sa suprématie.  
[VIDEO] Démonstration de semis sur le cavaillon de la vigne par hydroseeding
Lors d'une démonstration en octobre dernier sur son site de Tulette dans la Dôme, le groupe Perret a présenté aux viticulteurs la…
Rétrospective : les cinq vidéos qui vous ont le plus intéressés en 2021
Quelles vidéos ne fallait-il pas manquer en 2021 sur Réussir Vigne ? Top cinq de nos films les plus visionnés.
ZNT : consultation ouverte pour la règlementation sur les zones de non-traitement
C'est parti ! La nouvelle mouture de la règlementation ZNT est finalisée. Le gouvernement vient de lancer la consultation des…
illustration principale
[Astuce] Arracher les tuteurs de vigne sans forcer
Afin d’arracher ses tuteurs sans se casser le dos, Emeric Kreyer, viticulteur coopérateur à Rodern, dans le Bas-Rhin, a…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole