Aller au contenu principal

[Dossier] " Le cover-crop nous permet d’intégrer directement la biomasse du couvert hivernal au sol "

Eudes Gérardin, responsable technique du Château de Nages à Caissargues dans le Gard, a choisi de détruire son couvert hivernal à l'aide d'un cover-crop afin d'accélérer la mise à disposition des éléments.

© Château de Nages
Eudes Gérardin, responsable technique du Château de Nages à Caissargues dans le Gard © E. Gérardin

" Nous faisons des engrais verts depuis 2014, et avons défini une vraie stratégie depuis trois ans. La vocation de ces couverts est différente selon les parcelles. Dans certains cas on recherche un effet de décompaction du sol par les racines, notamment dans les limons qui ont tendance à se tasser. Nous utilisons alors des espèces structurantes comme les radis. Dans d’autres cas, il s’agit d’apporter de la matière organique et de stimuler la vie du sol. Nous cherchons alors beaucoup de biomasse, à l’aide de féverole par exemple.

Nous faisons le choix d’enfouir nos couverts avec un disque, c’est mieux pour intégrer la biomasse au sol. Nous passons directement avec le cover-crop, qui fragmente et incorpore le couvert sur l’horizon de 0 à 15 centimètres. Le broyat donne un résultat trop fin, ce n’est pas ce que l’on recherche. Et puis cela permet de travailler vite : en roulant à 6/7 km/h avec un rang sur deux semé on fait 10 hectares par jour. Même quand le couvert est haut et dense cela ne cause pas de problème, le cover-crop est étudié pour.

En ce qui concerne la date, nous semons très tôt, dès août, pour détruire également très tôt, généralement en mars. Quand je vois que les bourgeons grossissent, je lance l’intervention afin que les plantes soient détruites environ dix jours avant le débourrement, car c’est à ce moment que le risque de gel est le plus élevé. Souvent les couverts font 80 cm à 1 m de hauteur et sont en fleur.

À l’avenir j’aimerais faire des essais de roulage pour moins travailler les sols, mais c’est difficile de trouver un matériel qui soit adapté à nos sols. Et réussir son couvert tous les ans n’est pas une mince affaire en contexte méditerranéen : en 2017 par exemple la première pluie est arrivée mi-novembre. "

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Les éoliennes verticales que construit Denis Marchand sont constituées de pales métalliques qui animent un mât. Ce dernier est relié à un alternateur.
[Astuce] « J’ai confectionné une éolienne pour mon exploitation »
Denis Marchand est agriculteur à Avançon, dans les Hautes-Alpes, et fabrique ses propres éoliennes pour son exploitation. Voici…
Le conseil stratégique est un moment d'échange avec le vigneron, qui permet de poser un diagnostic et de donner des orientations pour améliorer l'utilisation des phytos.
Pensez à demander votre conseil stratégique avant de risquer votre Certiphyto
La loi impose aux viticulteurs qui ne sont ni en bio ni en HVE de justifier de deux conseils stratégiques phytosanitaires en cinq…
Huit variétés de vigne s'ajoutent au classement
Lors du Conseil spécialisé vin de FranceAgriMer du 12 juillet, huit variétés de vigne à raisins de cuve ont reçu un avis…
En 2021, 2 % des vignes ont changé de mains en 9 410 transactions, pour un total de 1 milliard d'euros. Le prix moyen d'un hectare de vigne en AOP varie de 6 000 euros en AOP coteaux d'ancenis à plus de 7 000 000 euros en AOP bourgogne grand cru en Côte-d'Or.
Le prix des vignes fait le grand écart
Le bilan des ventes de terres viticoles en 2021 dressé par le groupe Safer montre des situations toujours plus hétérogènes quant…
Les trois ceps de gauche, issus d'un bouturage à trois yeux classique, ont un chevelu racinaire beaucoup moins dense que les trois pieds de droite, provenant d'un semis de bourgeons effectué à la même date et dans les mêmes conditions.
Le semis d’yeux, pour régénérer la vigne ?
La multiplication de la vigne par semis de bourgeons serait-elle une solution aux dépérissements ? C’est une piste que testent…
En cas de présence de symptômes de mildiou, il faudra  continuer à effectuer des traitements préventifs avant de nouvelles pluies pour éviter des recontaminations.
Optimiser le cuivre face au mildiou de la vigne
Du fait de leur toxicité sur les microorganismes du sol et les organismes aquatiques, les traitements cupriques doivent être…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole