Aller au contenu principal

Choix du fil de palissage : l’épaisseur de galvanisation est plus importante que la composition

Il existe différentes qualités (souplesse, durabilité) de fils métalliques. Les fils synthétiques voient leur usage limité au relevage.

Les écarteurs constituent un système de relevage pratique. Certains sont mécanisables comme le système Ecatik de SCDC.
Les écarteurs constituent un système de relevage pratique. Certains sont mécanisables comme le système Ecatik de SCDC.
© DR

Comme pour les piquets, il y a deux paramètres à prendre en compte dans le choix du fil métallique : la nature de l’acier, qui assure sa résistance mécanique, et l’épaisseur de galvanisation, garante de sa durabilité. Parmi les fils métalliques, le viticulteur a le choix entre les aciers doux, les aciers mi-durs ou durs (fils techniques) et les aciers inoxydables. Moins chers, les aciers doux offrent une faible résistance, de l’ordre de 50 kg/mm2, alors que les aciers durs oscillent autour de 80 kg/mm2. De ce fait, pour une même charge, le diamètre des fils et donc le poids de fils sera plus important. “ Et pour un même poids de bobine, on dispose de 50 à 60 % de longueur en plus ”, affirme-t-on chez SNTN (fils Palis-Clos et Vinal-Clos). Côté allongement, le fil en acier doux peut s’allonger de 20 % : on l’utilisera préférentiellement sur des petites longueurs de rang.
“ Plus raides à travailler, les fils en acier mi-dur offrent un allongement de 6 à 8 % et dispose d’une mémoire élastique de 80 % ”, explique-t-on chez SNTN. “ Une dilation de 6 %, c’est 6 cm sur une longueur de 100 mètres, poursuit Jean-Marie Leclercq. C’est pourquoi, il faut en tenir compte lorsque l’on vient retendre les fils. Il ne faut pas le faire par 40 °C à l’ombre. L’idéal est de le faire à des températures médianes (15-20 °C). ” Pour ce qui est de la galvanisation, comme pour les piquets, on trouve trois types : 100 % zinc, zinc-alu (Galfan) et zinc-alu-magnésium (ZAM). Selon Jean-Marie Leclercq, c’est surtout l’épaisseur de galvanisation qui est importante. Mais les fabricants vantent les mérites du Galfan et encore plus du ZAM. “ La différence de prix n’est que de 7-8 % entre le 100 % zinc et le zinc-alu, précise-t-on chez SNTN. Avec une couche de galva de 40 micromètres, contre 36-38 pour le tout zinc. ”

L’inox ou le synthétique


Autre solution : le fil inox est, comme pour les piquets, très coûteux. Offrant une résistance de 130 kg/mm2, il ne se fait plus que dans quelques régions historiques ou dans les vignobles voulant à tout prix éviter les apports ferriques dans les blancs. Son taux d’allongement de 3 % en fait un fil sensible à la casse.
L’alternative aux fils métalliques consiste à employer du fil synthétique, c’est-à-dire en plastique. Cet usage est presque exclusivement réservé aux fils releveurs. On trouve principalement trois types de matériaux : le polyamide (ficelle en nylon), le polyprolylène (popularisé par la releveuse DMP Concept) et le polyester, avec notamment les fils Deltex.
Offrant une résistance de 60 kg/mm2, ces derniers ne se détendent pas à la chaleur : au contraire ! Ce type de fil offre une très grande élasticité et est plus léger à manipuler que du fil acier. Son prix varie en fonction du prix du pétrole, mais se situe en général en-dessous des fils galva haut de gamme. Il doit être tendu au minimum à 1 % : il faut alors tirer de un mètre le fil tendu pour une longueur de rang de 100 m. En revanche, ce type de fil n’apprécie pas trop la proximité des brouettes à sarments, et se montre un peu plus sensible à l’abrasion (sur piquets métalliques), aux prétailleuses, surtout lorsqu’elles sont un peu émoussées, et aux rogneuses. Après, le raboutage s’effectue facilement avec un nœud.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

L'utilisation du traitement à l'eau chaude est renforcée. © J. Grosman
La lutte contre la flavescence dorée redéfinie par un nouvel arrêté
Un arrêté publié au Journal Officiel le 27 avril 2021 définit les méthodes de surveillance et de protection de la vigne contre la…
3 conseils pour vinifier en rouge à partir de vignes gelées
Lors d’un webinaire le 22 juin dernier, l’ICV livrait ses conseils pour vinifier des raisins de qualité très hétérogène,…
L'entreprise Alatache rend possible le travail du sol sur des parcelles inaccessibles aux machines grâce au treuil. © X. Delbecque
Des solutions pour mécaniser les vignes en fortes pentes
La chambre d’agriculture de l’Ardèche a organisé en avril dernier une journée consacrée aux solutions pour les fortes pentes.…
L’Alouette lulu aime se percher sur des piquets de vigne. © A. Bossus
L’Alouette lulu, oiseau emblématique des vignobles
Cette alouette se repère au printemps grâce à son chant, « lululu », qui lui a valu son nom. Des mesures de préservation peuvent…
Un semoir à engrais verts pour chenillette fait maison
Teddy Martin, viticulteur à Janvry dans la Marne, a confectionné un semoir à engrais verts pour sa chenillette, sur la base d’un…
7 chiffres à retenir sur la viticulture bio en 2020
L’Agence bio a dévoilé son rapport sur le marché du bio à la production et à la consommation en 2020. Le vin fait toujours partie…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole