Aller au contenu principal
Font Size

Donner un visage à des vieux ceps

Jean-Pierre Constans sculpte les ceps de vigne avec une technique bien particulière. Il cultive ainsi une forme de philosophie poétique en se mettant au service de la nature.

Comme Monsieur Jourdain avec la prose, Jean-Pierre Constans a longtemps pratiqué la paréidolie sans le savoir. C’est une sorte d’illusion d’optique qui conduit à voir dans un paysage, un monument, un arbre, une plante… une forme humaine ou animale. "J’ai appris ce mot un peu bizarre assez récemment lors d’une exposition en expliquant ma façon de travailler à un visiteur, précise-t-il. C’est tout simple, je crée des sculptures avec des vieux ceps de vignes en essayant de faire ressortir ce que je vois dans le cep. Cela peut être un visage, une silhouette ou un animal. Certains voient des formes dans les nuages ou sur des rochers, moi c’est à partir des ceps de vigne."

Jean-Pierre Constans les ramasse en se promenant à côté de chez lui, vers Collioure dans les Pyrénées-Orientales. Il les fait ensuite sécher au fond de son jardin et s’il aperçoit l’esquisse d’une forme dans l’un d’eux, il l’extrait du tas, le nettoie et commence à chercher à faire un peu mieux ressortir sa première vision.

Et surtout, autre particularité, il essaie d’enlever le moins de bois possible. S’il a commencé à travailler un cep, à le tourner d’un côté et de l’autre et que finalement il perd cette première vision, il ne s’acharne pas. " Si le cep veut sortir de l’anonymat, il se montre à moi du bon côté et je l’aide à entamer une seconde vie. Mais je n’essaie pas de forcer la nature. J’attends que ça vienne."

Plus de 200 sculptures sont nées de son regard averti

Électrotechnicien à la retraite, Jean-Pierre Constans a toujours été bricoleur. Il sculpte les ceps depuis 1999 " pour son plaisir ", dans son minuscule atelier de 8 m2 au fond de son jardin. Il y consacre dix minutes, deux heures, parfois trois dans une journée. Mais il lui arrive aussi de ne pas pousser la porte de l’atelier pendant plusieurs jours. Certains ceps attendent ainsi leur révélation définitive pendant des mois, voire des années. Rien ne presse. Ce temps de maturation est même parfois nécessaire car Jean-Pierre Constans ne veut pas se tromper. Ses outils ? Rien que du très simple. Un vieil Opinel à moitié cassé et quasiment jamais d’assemblage de pièces pour rester au plus près de la forme naturelle. " Même si parfois je bouche un trou avec un peu de pâte à bois, j’interviens au minimum. Je mets très longtemps à me décider pour dire "ça y est c’est fini". Et là, je passe de la lasure pour laisser respirer le bois et je mets le tout sur un socle. "

À ce train de sénateur, Jean-Pierre Constans a tout de même réalisé près de 200 sculptures. Dernière singularité, il les conserve toutes chez lui, sauf la toute première qui est chez son fils, et surtout il ne vend rien. " Vendre ne m’intéresse pas. Mais j’expose régulièrement dans ma région. Au début, je ne voulais pas exposer. Je pensais que les gens allaient se moquer de mon travail mais un ami peintre a réussi à me convaincre et finalement l’expérience me plaît. "

L’inspiration lui vient en laissant vagabonder son regard sur les vieux ceps de vigne qu’il stocke chez lui.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Selon les réglages, les brosses viennent plus ou moins lécher les pieds de vigne. © Boisselet
La brosse rotative intercep travaille en surface
Cet outil de travail du sol intercep permet un désherbage sous le rang tout en limitant les risques d’érosion.
vinitech-sifel 2018
Le salon Vinitech-Sifel confirme la tenue de son édition 2020
La 22e édition du Vinitech-Sifel aura bien lieu du 1er au 3 décembre au parc des expositions de Bordeaux.…
Pour les prochaines vendanges, la MSA recommande notamment d' éviter le travail face à face, d'organiser les départs en décalé et que chaque salarié conserve son seau et son sécateur pour l’utilisation, l’entretien et le nettoyage.  © J.- C. Gutner
Préparer les vendanges en contexte Covid
Dans le contexte sanitaire actuel, l’organisation des vendanges devra sans doute être adaptée pour prendre en compte le risque de…
 © TikTok/ranjeet32432
Fixer aisément la barre du troisième point
L’astuce du mois nous vient des réseaux sociaux. Une idée pour attacher la barre de poussée du troisième point du tracteur d’une…
cuves dans une coopérative en Gironde
Plan d’aide à la filière vin : 1,3 million d'hectolitres en suspens
Pilier du plan d’aide spécifique du gouvernement à la filière vin, l’aide à la distillation s’avère sous dimensionnée par rapport…
 © DR
Diag’Pulvé, un outil pour estimer la qualité d’application avec son smartphone
Pour mesurer rapidement la qualité de la pulvérisation, un projet de recherche appliquée dénommé Diag’Pulvé (1) vient…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole