Aller au contenu principal
Font Size

Déterminer avec précision la date et la dose des traitements en vigne avec DeciTrait

L’outil d’aide à la décision DeciTrait propose un calendrier de traitement pour les principales maladies de la vigne. Accessible sur internet, il permet de sécuriser la réduction du nombre de traitements et des doses appliquées.

© IFV

Après cinq ans de test, l’outil d’aide à la décision (OAD) DeciTrait développé par l’IFV est désormais disponible pour les viticulteurs. « Ce nouvel outil intègre les principaux paramètres à prendre en compte pour optimiser la protection de la vigne vis-à-vis du mildiou, de l’oïdium, du black-rot et du botrytis et propose une stratégie de traitement adaptée à la parcelle avec un calendrier qui précise la date et la dose du prochain traitement », explique Alexandre Davy de l’IFV.

L’outil se révèle simple à utiliser pour les viticulteurs

Le logiciel DeciTrait s’appuie sur des informations automatiquement intégrées dans l’OAD, à savoir des données météo (passées et prévisionnelles), des modèles épidémiques, une base de données sur les produits phytosanitaires (Acta by Smag) ainsi que l’outil de réduction des doses Optidose. « Pour les données météo, par défaut, ce sont les données Météo France (données radar maillées à l’échelle du km2, ndlr), mais il est possible d’intégrer les données d’une station météo connectées compatible avec le logiciel », observe Alexandre Davy. D’ores et déjà, DeciTrait est compatible avec les stations Weenat et devrait très prochainement l’être avec les stations Météus et Sencrop.

Pour l’utilisateur, l’outil est très simple. Le viticulteur crée en quelques clics des parcelles de référence (une parcelle par stratégie de traitement déployée sur l’exploitation) et renseigne la superficie, le mode de protection (bio ou conventionnel), l’écartement interrang, le niveau de sensibilité de l’îlot identifié et l’historique oïdium. Quelques indicateurs complémentaires sont demandés pour utiliser le module botrytis (cépage, travaux en vert…). Le programme de traitement est quant à lui renseigné en cours de campagne, ce qui permet à l’outil de calculer la durée de protection de chaque traitement réalisé.

Un calendrier de traitement précis pour réduire l’utilisation des fongicides

Avec ces informations, DeciTrait fournit la date du prochain traitement à réaliser (il indique les jours où la protection doit être effective) et la dose de produit à utiliser en conventionnel (module Optidose) et en bio (indication de la quantité de cuivre métal à apporter). « L’utilisateur a également accès à des données météo localisées sur l’exploitation et aux prévisions, aux informations sur les modèles de prévision des risques épidémiques ainsi qu’à une rémanence « expertisée » des produits qui indique si la vigne est toujours protégée en fonction du type de produit utilisé, des conditions météorologiques, du stade phénologique et de l’état sanitaire », ajoute Alexandre Davy. Les utilisateurs sont également avertis en cas de mélange interdit et ont accès aux informations réglementaires relatives aux produits utilisés. Les cumuls de pluie se calculent automatiquement sur chaque traitement, un « compteur cuivre » et des bilans de campagne intégrant le calcul de l’IFT sont calculés en fin de saison. Sur ce dernier point, en expérimentation, DeciTrait a permis de réduire de 50 % l’IFT et selon l’IFV, en conditions réelles, ce nouvel OAD devrait permettre d’atteindre une réduction de 20 à 35 % de l’IFT.

L’outil est actuellement accessible sur internet et une application mobile est en cours de développement. Son coût est d’environ 500 euros par an. Les viticulteurs appartenant à des réseaux Dephy, groupes 30 000 ou GIEE peuvent y avoir accès pour 250 euros par an.

Avis d’expert - Fabien Laborde, directeur du Château Argadens, en Gironde

« Un OAD indépendant qui rassure »

« J’ai utilisé l’OAD DéciTrait pendant deux campagnes en expérimentation. Il me permet d’être plus précis sur les dates d’application et les doses des fongicides à appliquer. C’est un outil simple à mettre en œuvre : en pratique, j’ai séparé le domaine en 3 îlots en fonction des cépages et de la densité de plantation et en quelques clics, j’ai intégré quelques données terrain. En retour, le logiciel calcule et recommande des dates et des doses d’application pour les produits que j’avais sélectionnés. Cet outil indépendant confirme ce que je faisais déjà empiriquement, il accompagne mes décisions et me rassure sur mes choix. Les bilans annuels fournis sont également très intéressants pour la traçabilité de l’exploitation. »

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Selon les réglages, les brosses viennent plus ou moins lécher les pieds de vigne. © Boisselet
La brosse rotative intercep travaille en surface
Cet outil de travail du sol intercep permet un désherbage sous le rang tout en limitant les risques d’érosion.
vinitech-sifel 2018
Le salon Vinitech-Sifel confirme la tenue de son édition 2020
La 22e édition du Vinitech-Sifel aura bien lieu du 1er au 3 décembre au parc des expositions de Bordeaux.…
Pour les prochaines vendanges, la MSA recommande notamment d' éviter le travail face à face, d'organiser les départs en décalé et que chaque salarié conserve son seau et son sécateur pour l’utilisation, l’entretien et le nettoyage.  © J.- C. Gutner
Préparer les vendanges en contexte Covid
Dans le contexte sanitaire actuel, l’organisation des vendanges devra sans doute être adaptée pour prendre en compte le risque de…
 © TikTok/ranjeet32432
Fixer aisément la barre du troisième point
L’astuce du mois nous vient des réseaux sociaux. Une idée pour attacher la barre de poussée du troisième point du tracteur d’une…
cuves dans une coopérative en Gironde
Plan d’aide à la filière vin : 1,3 million d'hectolitres en suspens
Pilier du plan d’aide spécifique du gouvernement à la filière vin, l’aide à la distillation s’avère sous dimensionnée par rapport…
 © DR
Diag’Pulvé, un outil pour estimer la qualité d’application avec son smartphone
Pour mesurer rapidement la qualité de la pulvérisation, un projet de recherche appliquée dénommé Diag’Pulvé (1) vient…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole