Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Parcelle
Des solutions pour remplacer les manquants

L’esca, le BDA, l’eutypiose occasionnent des trous dans le vignoble comme dans les caisses. Plusieurs options sont possibles pour combler les manquants.

Le recépage, une technique jugée simple et efficace
Le recépage, une technique jugée simple et efficace
© P. Cronenberger

Avec 11 % de ceps improductifs en 2008 au plan national selon l'observatoire des maladies du bois, le potentiel de production des vignes est largement entamé dans bon nombre d'exploitations. Dans le Loir-et-Cher, une exploitation de 20 ha dont 10 ha de sauvignon, vendant au négoce perdrait entre 20 et 22 000 € par an. C'est le calcul présenté par Michel Badier, lors d'une matinée technique organisée mi-novembre en Anjou par le GDDV 49.

Le technicien de la Chambre d'agriculture 41 a présenté deux options pour renouveler les parcelles afin de limiter les pertes de rendement.

La première technique consiste à complanter. "Au total, on estime à 9 ou 10 € par pied le coût d'une complantation avant que le cep ne redevienne productif. Il faut donc bien choisir ses parcelles. D'autant que sur une parcelle de 15 à 18 ans, avec plus de 8 % de manquants, le bien fondé d'une complantation est remis en question ». Une seconde piste a été développée : la replantation par anticipation. Il s‘agit d'un mécanisme permettant à un vigneron de planter sans droits à condition que, lorsque la parcelle entre en production, il arrache une surface équivalente du même cépage. Ce système est valable en AOP sur avis de l'Inao après une demande auprès de l'ODG.

De son côté, François Dal, technicien pour le Sicavac (Service technique de l'interprofession des vins du Centre) a présenté deux autres techniques de remplacement moins onéreuses. "Dans de nombreux cas le porte-greffe reste sain ; on peut donc pratiquer le surgreffage".

L'opération est assez technique, mais bien menée, elle permet un taux de reprise de 90 %. Avantage : le pied délivre une demie récolte un an après le surgreffage et une récolte normale deux ans après, et le temps de travail est moins long. Enfin, opération quasi gratuite : le recépage. Il suffit de tailler le pied au dessus de la greffe et faire repartir un rameau. "C'est simple et dans l'ensemble plutôt efficace", souligne François Dal.

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Les Français boivent davantage de vin pendant le confinement
L'Association européenne des économistes du vin (EuAWE) et la Chaire Vins et Spiritueux de l’INSEEC U ont mené une enquête auprès…
La nouaison approche : sortez les machines à vendanger !
En Nouvelle-Zélande, le domaine Villa Maria fait un passage de machine à vendanger peu après la floraison. Cela permet de faire…
La viticulture française obtient des mesures d'aides spécifiques
Le gouvernement a dévoilé lundi 11 mai une première série de mesures d’aides à la filière viticole gravement touchée par la crise…
La suspension du pont avant s'ajuste au poids sur l'avant du tracteur de manière à conserver le maximum de course, en montée comme en descente. © Deutz-Fahr
Le pont avant suspendu apporte confort et sécurité
Ces dernières années, l’offre optionnelle en pont avant suspendu s’est généralisée dans les catalogues de la majorité des…
Le nombre de vignerons en biodynamie croit de plus de 10% par an. Les deux marques qui se proposent pour certifier la démarche offrent quelques différences. Leur fusion n'est pas envisagée pour l'instant. © J.-C. Gutner/Archives
Viticulture en biodynamie : une démarche, deux marques
La biodynamie a le vent en poupe depuis quelques années. Les vignerons qui veulent s’engager dans la démarche ont le choix entre…
Le gouvernement débloque 30 M€ pour accompagner la mise en place des ZNT
Un fonds national doté d’un budget de 30 millions d’euros va prochainement être débloqué pour soutenir les investissements des…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole