Aller au contenu principal

Parcelle
Des solutions pour remplacer les manquants

L’esca, le BDA, l’eutypiose occasionnent des trous dans le vignoble comme dans les caisses. Plusieurs options sont possibles pour combler les manquants.

Le recépage, une technique jugée simple et efficace
Le recépage, une technique jugée simple et efficace
© P. Cronenberger

Avec 11 % de ceps improductifs en 2008 au plan national selon l'observatoire des maladies du bois, le potentiel de production des vignes est largement entamé dans bon nombre d'exploitations. Dans le Loir-et-Cher, une exploitation de 20 ha dont 10 ha de sauvignon, vendant au négoce perdrait entre 20 et 22 000 € par an. C'est le calcul présenté par Michel Badier, lors d'une matinée technique organisée mi-novembre en Anjou par le GDDV 49.

Le technicien de la Chambre d'agriculture 41 a présenté deux options pour renouveler les parcelles afin de limiter les pertes de rendement.

La première technique consiste à complanter. "Au total, on estime à 9 ou 10 € par pied le coût d'une complantation avant que le cep ne redevienne productif. Il faut donc bien choisir ses parcelles. D'autant que sur une parcelle de 15 à 18 ans, avec plus de 8 % de manquants, le bien fondé d'une complantation est remis en question ». Une seconde piste a été développée : la replantation par anticipation. Il s‘agit d'un mécanisme permettant à un vigneron de planter sans droits à condition que, lorsque la parcelle entre en production, il arrache une surface équivalente du même cépage. Ce système est valable en AOP sur avis de l'Inao après une demande auprès de l'ODG.

De son côté, François Dal, technicien pour le Sicavac (Service technique de l'interprofession des vins du Centre) a présenté deux autres techniques de remplacement moins onéreuses. "Dans de nombreux cas le porte-greffe reste sain ; on peut donc pratiquer le surgreffage".

L'opération est assez technique, mais bien menée, elle permet un taux de reprise de 90 %. Avantage : le pied délivre une demie récolte un an après le surgreffage et une récolte normale deux ans après, et le temps de travail est moins long. Enfin, opération quasi gratuite : le recépage. Il suffit de tailler le pied au dessus de la greffe et faire repartir un rameau. "C'est simple et dans l'ensemble plutôt efficace", souligne François Dal.

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Après le gel, la filière viticole face aux intolérances de l’opinion publique
Après une semaine sur le pied de guerre pour protéger leurs vignes contre le gel, vignerons et vigneronnes doivent maintenant…
Un enherbement trop haut ou un travail du sol trop récent peut aggraver les effets du gel de printemps. © J.- C. Gutner
Quels effets de l’herbe et du travail du sol sur le risque de gel en viticulture ?
Avec la limitation du glyphosate, les situations enherbées ou travaillées vont devenir de plus en plus fréquentes. Or elles n’ont…
[VIDEO] Lancement de l'Herbiduo, un outil qui combine travail du sol intercep et herbicide de pré-levée

Fruit de la collaboration entre le groupe CAPL et le constructeur provençal de matériels viticoles Hervé & Mauricio, l'…

Ce que l’on sait des dégâts de gel dans les vignobles septentrionaux
Dans les vignobles situés au nord de l’Hexagone, seule l'Alsace semble tirer son épingle du jeu après une semaine de gel d'une…
Gel : les élus de la vigne et du vin demandent « un plan de sauvetage » de la viticulture
Après une semaine de gel intense qui a touché la quasi-totalité des vignobles français, l’heure est à la mobilisation pour les…
Gel : Les vignobles méridionaux trinquent
Les premières estimations de pertes de récolte dans les vignobles de la moitié sud de l’Hexagone se font connaître après un…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole