Aller au contenu principal

Des solutions pour alléger la facture énergétique des matériels viticoles

D’après une étude menée par l’IFV, les débits de chantier plus élevés permettent souvent de réduire la consommation énergétique à l’hectare. Dans une moindre mesure, raisonner ses pratiques et adapter le matériel contribuent aussi à diminuer les besoins en carburant. À la clé, des économies substantielles.

Avec la plupart des outils utilisés en viticulture, les débits de chantiers sont favorables à la consommation par hectare.
© P. CRONENBERGER

La hausse des taxes sur le carburant n’aura pas lieu en ce début d’année 2019, mais il y a fort à parier que ce n’est que partie remise. D’où la pertinence de l’étude sur les performances énergétiques des matériels viticoles menée dans le cadre d’un programme sur les émissions de gaz à effet de serre par l’IFV. « L’étude est assurément abordée sous l’angle économique ; nous souhaitons caractériser les consommations énergétiques afin de les optimiser », explique Christophe Gaviglio, ingénieur mécanisation du vignoble au pôle Sud-Ouest de l’IFV et responsable du projet. Depuis 2009, première phase d’une hausse notoire des prix des combustibles, il étudie la consommation en carburant des tracteurs au cours des principales opérations menées à la parcelle. Pour cela, il a installé un débitmètre à gasoil sur un tracteur fruitier Landini REX 95 F d’une puissance de 95 ch, ainsi que sur un tracteur vigneron John Deere 5080 GV de 80 ch.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Des essais de désherbage électrique prometteurs
Un prototype de l’outil de désherbage électrique intercep XPower a été testé cette année à Gaillac par l’IFV, sur toute la saison…
Au-delà de 10 % d'amadou dans le cep, la vigne exprime des symptômes d'esca. Les ceps atteints changent de microbiote, et le champignon Fomitiporia mediterranea devient majoritaire. © X. Delbecque
Un nouvel espoir contre l’esca
Des chercheurs bordelais ont récemment découvert que l’apparition des symptômes d’esca était associée à un changement du…
Les députés ont validé le crédit d’impôt Haute valeur environnementale
Les amendements prévoyant un crédit de 2 500 euros d’impôts pour les exploitations certifiées Haute valeur environnementale (HVE…
[Vidéo] Grégoire présente la GL 6.4, une machine à vendanger compacte

Grégoire continue de renouveler ses machines à vendanger et vient de présenter le GL 6.4, qui remplace la G7.200. Cette…

Les méthodes agroécologiques seront au cœur de la mise en place des itinéraires de culture de la vigne sans produits de synthèse, ni cuivre, ni soufre. © C. Dupraz/Inra Montpellier
Vitae, un pas vers une viticulture nouvelle
Mettre au point un itinéraire technique de rupture pour se passer de produits phytosanitaires dans la culture de la vigne. C’est…
Les semoirs à dents disposent souvent de socs en T inversé. © Simtech Aitchison
Les bons outils pour implanter ses couverts
Le marché regorge de solutions de semis de couverts végétaux à sélectionner en fonction de l’état de l’enherbement en place, des…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole