Aller au contenu principal

Raisonnement des traitements
Des règles pour décider de l'arrêt des traitements oïdium

L'Institut coopératif du vin (ICV), en collaboration avec la firme BASF, a présenté ses derniers résultats en matière de stratégie oïdium. Ils confirment et précisent les règles de décision déjà établies.

Jacques Rousseau, ICV. 
" Avec l'oïdium, on est dans 
une gestion du risque plutôt que dans une garantie de résultat, " estime Jacques Rousseau de l'ICV.
Jacques Rousseau, ICV.
" Avec l'oïdium, on est dans
une gestion du risque plutôt que dans une garantie de résultat, " estime Jacques Rousseau de l'ICV.
© J.-C. Gutner

L'oïdium, ce grand inconnu... À défaut de modélisation fiable, seule l'expérimentation peut renseigner sur l'attitude à avoir face à ce ravageur coriace. Pour le début de la lutte, l'unanimité est quasiment faite : 5-6 feuilles sur les parcelles " à historique ", 10-12 pour les parcelles indemnes en 2012. Mais quelle règle appliquer à la fermeture de la grappe ? L'ICV et BASF ont présenté les résultats de leur programme d'essais menés entre 2009 et 2012 sur deux parcelles de chardonnay en Languedoc.


La règle des 15-15


En regardant idéalement une centaine de grappes, il s'agit de noter quelle est la fréquence des grappes infectées à plus de 15 %. Au-delà de 15 % de grappes touchées à 15 %, les risques d'explosion sont jugés inacceptables, et un traitement supplémentaire est conseillé. À partir de 20 % de grappes dans ce cas, il est recommandé de maintenir la protection jusqu'à fin véraison pour éviter le pire.
Cette méthode se veut plus précise et surtout plus simple à mettre en oeuvre que celle établie par l'IFV. Celle-ci consiste à compter deux à trois grappes sur vingt souches en s'intéressant uniquement à la fréquence d'attaque : si aucune grappe n'est infectée, le vigneron peut dormir tranquille. Au-delà de 30 % de grappes touchées, " c'est un constat d'échec. Les traitements qui suivront, même s'ils se veulent curatifs, n'empêcheront pas une contamination inacceptable de la vendange ", explique Bernard Molot, de l'IFV. Et entre les deux ? " On considère qu'entre 10 et 30 % de grappes peu touchées, on peut éviter l'explosion avec un programme qui emmènera jusqu'à la véraison. "
Jacques Rousseau, de l'ICV, ajoute : " Le principe de notre règle de décision est transposable à d'autres régions et d'autres cépages, mais les seuils sont à redéfinir pour chaque cas, et surtout pour chaque type de vin souhaité. " Et en n'oubliant pas que ces seuils ne sont valables qu'avec un pulvérisateur parfaitement réglé...

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

La matériel de désherbage développé par la société Zasso fonctionne en envoyant un courant électrique à travers les plantes.
Bilan d’une saison de désherbage électrique en vigne
Sylvain Philip, vigneron gardois, a investi en février dans l’un des tout premiers matériels de désherbage électrique intercep de…
La nouvelle gamme de tracteurs spécialisés T4 culmine désormais à 120 ch.
New Holland – La nouvelle génération de tracteurs spécialisés atteint 120 ch
La nouvelle génération de tracteurs spécialisés New Holland T4 V/N/F a été dévoilée au Sitevi.
[VIDEO] " Le désherbage électrique intercep m'a permis de venir à bout de l'érigeron "
Nous avons suivi pendant toute la saison 2021 l'outil de désherbage électrique intercep de Zasso, acquis par Sylvain Philip au…
Les nouveaux tracteurs Claas Nexos bénéficient d'un plancher plat.
Claas - Le nouveau Nexos culmine à 120 ch
Claas dévoile son nouveau tracteur spécialisé Nexos.
Benjamin Passot, vigneron à Vauxrenard, dans le Rhône« J'ai atteint les rendements avec une taille en avril »
[TAILLE DE LA VIGNE] « Malgré le gel, j'ai atteint les rendements avec une taille en avril »
Benjamin Passot, vigneron à Vauxrenard, dans le Rhône, a repris une parcelle non-taillée en avril 2021. Elle a gelé comme ses…
Le gobelet palissé avec juste deux releveurs permet d'adapter le haut de la vigne aux conditions du millésime. Port retombant en cas de sécheresse, rognage en cas d'humidité.
[TAILLE DE LA VIGNE] « J’adapte mes gobelets palissés selon la météo »
Flavien Nicolas, vigneron à Cairanne, dans le Vaucluse, a planté des vignes en gobelet avec deux fils releveurs, pour s'adapter…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole