Aller au contenu principal

Motorisation
Des moteurs plus propres et plus performants

Les moteurs de tracteurs de moins de 100 ch (75 kW), notamment ceux des tracteurs spécialisés, doivent répondent aux normes d’émissions de gaz et particules fixées par l’Union européenne avant 2009. Les nouveaux tracteurs sont moins polluants et gagnent, en même temps, en performances.

D'ici 2009, tous les capots des nouveaux tracteurs vignerons renfermeront des moteurs qui répondent au niveau III A des normes européennes d'émissions des polluants
D'ici 2009, tous les capots des nouveaux tracteurs vignerons renfermeront des moteurs qui répondent au niveau III A des normes européennes d'émissions des polluants
© Same

La réglementation, sur les émissions des moteurs des moteurs de moins de 100 ch (75 kW), évolue. Les tracteurs spécialisés (vignerons et vergers) sont directement concernés par ces nouvelles normes environnementales qui demandent des moteurs moins polluants en oxydes d'azote, en monoxyde de carbone, en oxyde de soufre, en hydrocarbures imbrûlés et en particules. Cette réglementation, baptisée Phase III A (Tier 3) s'applique avant 2009.
Les technologies utilisées pour adapter les moteurs de moins de 100 ch à la nouvelle réglementation se réfèrent à celles utilisés sur les moteurs de machines de plus de 100 ch (machines à vendanger automotrices, tracteurs de fortes puissances, moissonneuses-batteuses, etc.). En effet, cette réglementation s'applique depuis le début de l'année 2007 sur les plus gros équipements motorisés (puissance supérieure à 100 ch) non routiers, notamment utilisés en agriculture. Techniquement, cette évolution se traduit par une refonte partielle ou totale de la structure du moteur et, dans certains cas, d'une modification des accessoires indispensables à son fonctionnement. Certains constructeurs vont jusqu'à proposer une nouvelle génération de moteurs, prévue pour respecter les futures normes d'émissions programmées pour 2013.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Après le gel, la filière viticole face aux intolérances de l’opinion publique
Après une semaine sur le pied de guerre pour protéger leurs vignes contre le gel, vignerons et vigneronnes doivent maintenant…
Un enherbement trop haut ou un travail du sol trop récent peut aggraver les effets du gel de printemps. © J.- C. Gutner
Quels effets de l’herbe et du travail du sol sur le risque de gel en viticulture ?
Avec la limitation du glyphosate, les situations enherbées ou travaillées vont devenir de plus en plus fréquentes. Or elles n’ont…
[VIDEO] Lancement de l'Herbiduo, un outil qui combine travail du sol intercep et herbicide de pré-levée

Fruit de la collaboration entre le groupe CAPL et le constructeur provençal de matériels viticoles Hervé & Mauricio, l'…

Ce que l’on sait des dégâts de gel dans les vignobles septentrionaux
Dans les vignobles situés au nord de l’Hexagone, seule l'Alsace semble tirer son épingle du jeu après une semaine de gel d'une…
Gel : les élus de la vigne et du vin demandent « un plan de sauvetage » de la viticulture
Après une semaine de gel intense qui a touché la quasi-totalité des vignobles français, l’heure est à la mobilisation pour les…
Gel : Les vignobles méridionaux trinquent
Les premières estimations de pertes de récolte dans les vignobles de la moitié sud de l’Hexagone se font connaître après un…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole