Aller au contenu principal

Commercialisation des vins
Des côtes du rhône sélection corsée ou sélection fruitée

Afin de clarifier l´offre et de guider le consommateur, Inter-Rhône met en place une nouvelle segmentation pour les côtes du rhône régionaux qui pourront se décliner désormais en sélection corsée ou sélection fruitée.


« En dehors de quelques marques fortes, rien ne permet à l´acheteur devant un linéaire de reconnaître les caractéristiques des vins des côtes du rhône régionaux. Aussi avons-nous décidé de l´aider en segmentant notre offre et en apposant sur l´étiquette, un logo, à la charte graphique précise, indiquant à ce consommateur si le vin qu´il choisit présente une saveur corsée car riche en syrah ou une saveur plus fruitée, grâce au grenache qu´il contient », indique Michel Bernard, président d´Inter-Rhône. L´idée à ce jour, selon les tests menés, semble séduire aussi bien les consommateurs que les acheteurs de la grande distribution.

Inter-Rhône définira les critères à respecter
Reste à tenir les promesses annoncées. « Il est indispensable que nous puissions garantir les caractéristiques de tel ou tel vin. Aussi, chaque année, en fonction du millésime, Inter-Rhône définira les critères à respecter (concentration en anthocyanes, DO 280, degré minimum et acidité maximum pour les vins corsés, degré maximum pour les vins fruités, quantification des esters...). Une convention sera passée avec chaque opérateur. Tout le contrôle se fera par le suivi aval qualité que nous allons renforcer. Nous serons très exigeants. Si le vin analysé ne correspond pas aux critères définis, passé un premier avertissement, l´opérateur incriminé n´aura plus le droit d´utiliser cette classification », précise Michel Bernard. Le packaging de ces vins devra également répondre à des critères minima. « Pas question que le logo soit apposé sur des bouteilles hyper-allégées. »

Ce dispositif va faire l´objet d´une campagne de communication auprès du grand public qui devrait être dotée d´un budget d´au moins 1 million d´euros. Les premières bouteilles ainsi étiquetées devraient faire leur apparition lors des prochaines foires de printemps. « Si en année 1, nous avions entre 5 et 10 millions de bouteilles estampillées, ce serait formidable mais nous avons la volonté d´aller beaucoup plus loin et même à l´export ».
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Le conseil stratégique est un moment d'échange avec le vigneron, qui permet de poser un diagnostic et de donner des orientations pour améliorer l'utilisation des phytos.
Pensez à demander votre conseil stratégique avant de risquer votre Certiphyto
La loi impose aux viticulteurs qui ne sont ni en bio ni en HVE de justifier de deux conseils stratégiques phytosanitaires en cinq…
Les éoliennes verticales que construit Denis Marchand sont constituées de pales métalliques qui animent un mât. Ce dernier est relié à un alternateur.
[Astuce] « J’ai confectionné une éolienne pour mon exploitation »
Denis Marchand est agriculteur à Avançon, dans les Hautes-Alpes, et fabrique ses propres éoliennes pour son exploitation. Voici…
Huit variétés de vigne s'ajoutent au classement
Lors du Conseil spécialisé vin de FranceAgriMer du 12 juillet, huit variétés de vigne à raisins de cuve ont reçu un avis…
En 2021, 2 % des vignes ont changé de mains en 9 410 transactions, pour un total de 1 milliard d'euros. Le prix moyen d'un hectare de vigne en AOP varie de 6 000 euros en AOP coteaux d'ancenis à plus de 7 000 000 euros en AOP bourgogne grand cru en Côte-d'Or.
Le prix des vignes fait le grand écart
Le bilan des ventes de terres viticoles en 2021 dressé par le groupe Safer montre des situations toujours plus hétérogènes quant…
Les trois ceps de gauche, issus d'un bouturage à trois yeux classique, ont un chevelu racinaire beaucoup moins dense que les trois pieds de droite, provenant d'un semis de bourgeons effectué à la même date et dans les mêmes conditions.
Le semis d’yeux, pour régénérer la vigne ?
La multiplication de la vigne par semis de bourgeons serait-elle une solution aux dépérissements ? C’est une piste que testent…
En cas de présence de symptômes de mildiou, il faudra  continuer à effectuer des traitements préventifs avant de nouvelles pluies pour éviter des recontaminations.
Optimiser le cuivre face au mildiou de la vigne
Du fait de leur toxicité sur les microorganismes du sol et les organismes aquatiques, les traitements cupriques doivent être…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole