Aller au contenu principal

Des applications pour acheter malin

Afin d’optimiser ses frais d’agrofourniture, de nouveaux outils numériques émergent. Les utilisateurs peuvent économiser jusqu’à 15 % sur leurs commandes.

Commander son engrais sur des plateformes numériques est facile, et permet de faire des économies non négligeables.
© S. Roupnel

Réduire le coût de ses agrofournitures devient de plus en plus facile, grâce au numérique. Que ce soit pour faire des achats en commun ou profiter de tarifs négociés, les viticulteurs sont de plus en plus nombreux à utiliser de nouvelles applications dédiées. Certains même n’hésitent pas à passer commande depuis leur smartphone ! Il faut dire que ces solutions web ou mobile sont particulièrement intéressantes. « Cette année, j’ai acheté une partie de mes produits phytosanitaires ainsi, et sur certaines références j’ai pu avoir des tarifs inférieurs de 15 % au prix du distributeur après négociation », témoigne Paul Javerlhac, vigneron à Bergerac et utilisateur de Viticost. Cette plateforme digitale pour l’approvisionnement des viticulteurs, lancée fin 2017, a recensé les fournisseurs les plus intéressants et propose une gamme d’engrais, phytos, semences et palissage.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

L'utilisation du traitement à l'eau chaude est renforcée. © J. Grosman
La lutte contre la flavescence dorée redéfinie par un nouvel arrêté
Un arrêté publié au Journal Officiel le 27 avril 2021 définit les méthodes de surveillance et de protection de la vigne contre la…
Un semoir à engrais verts pour chenillette fait maison
Teddy Martin, viticulteur à Janvry dans la Marne, a confectionné un semoir à engrais verts pour sa chenillette, sur la base d’un…
L'entreprise Alatache rend possible le travail du sol sur des parcelles inaccessibles aux machines grâce au treuil. © X. Delbecque
Des solutions pour mécaniser les vignes en fortes pentes
La chambre d’agriculture de l’Ardèche a organisé en avril dernier une journée consacrée aux solutions pour les fortes pentes.…
7 chiffres à retenir sur la viticulture bio en 2020
L’Agence bio a dévoilé son rapport sur le marché du bio à la production et à la consommation en 2020. Le vin fait toujours partie…
Éric Moëc, ingénieur œnologue chez Badet Clément, réserve la bioprotection aux raisins vendangés à la main. Il s'agit des raisins issus d'un domaine que la Maison de négoce possède en propre.  © J. Gravé
La bioprotection, indissociable des itinéraires de vinification sans sulfites ?
Les levures non-Saccharomyces, ou bioprotection, sont presque systématiquement prescrites dans les itinéraires sans sulfites.…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole