Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

De nouvelles voies de valorisation des sous-produits vinicoles

L’ISVV de Bordeaux a pris part à un nouveau projet européen de recherche. Son but : la valorisation des résidus de vinification afin de permettre la production de composés à haute valeur ajoutée.

Le projet européen Valuxtract a pour objectif notamment de trouver de nouveaux composés à haute valeur ajoutés issus des sous-produits vinicoles tels que les marcs  de raisin et les morceaux de bois de chêne usagés.
Le projet européen Valuxtract a pour objectif notamment de trouver de nouveaux composés à haute valeur ajoutés issus des sous-produits vinicoles tels que les marcs de raisin et les morceaux de bois de chêne usagés.
© P. Cronenberger

Valuxtract, projet de recherche européen qui vient de débuter, réunit plusieurs partenaires, notamment l’ISVV de Bordeaux, autour de différentes thématiques de recherches. À savoir : développer et évaluer des technologies innovantes pour valoriser les sous-produits vinicoles ; trouver de nouveaux composés à haute valeur ajoutée susceptibles d’être valorisés ; évaluer le potentiel de développement social et économique des nouveaux produits élaborés. “ Un bilan de tous les déchets récupérés au cours de la transformation du raisin en vin sera dans un premier temps réalisé. Il existe déjà de nombreux sous-produits valorisés issu notamment des marcs de raisin, des pépins de raisins et des lies de levures. Le projet cherchera à en découvrir de nouveaux en essayant notamment d’extraire et de valoriser certains composés issus des morceaux de chêne usagés et des marcs de raisin ”, précise Martine Mietton-Peuchot, responsable du projet Valuxtract.

Trois techniques d’extraction innovantes testées

Autre objectif : évaluer des méthodes plus respectueuses de l’environnement pour l’extraction de ces composés d’intérêt. “ Les technologies utilisées actuellement pour extraire les molécules à haute valeur ajoutées nécessitent l’utilisation de solvants. Nous allons tester l’utilisation de champs électriques pulsés, de décharges électriques haute tension et d’eau sous-critique comme méthodes d’extraction sans emploi de solvant organique. L’objectif également est d’arriver à extraire plus finement et sélectivement certaines molécules ”, indique Martine Mietton-Peuchot. Ensuite, la valorisation ou non des nouvelles molécules extraites dépendra de l’intérêt économique et social susceptible d’être généré. De premiers résultats sont attendus d’ici un à deux ans.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Les Français boivent davantage de vin pendant le confinement
L'Association européenne des économistes du vin (EuAWE) et la Chaire Vins et Spiritueux de l’INSEEC U ont mené une enquête auprès…
La viticulture française obtient des mesures d'aides spécifiques
Le gouvernement a dévoilé lundi 11 mai une première série de mesures d’aides à la filière viticole gravement touchée par la crise…
La suspension du pont avant s'ajuste au poids sur l'avant du tracteur de manière à conserver le maximum de course, en montée comme en descente. © Deutz-Fahr
Le pont avant suspendu apporte confort et sécurité
Ces dernières années, l’offre optionnelle en pont avant suspendu s’est généralisée dans les catalogues de la majorité des…
Le nombre de vignerons en biodynamie croit de plus de 10% par an. Les deux marques qui se proposent pour certifier la démarche offrent quelques différences. Leur fusion n'est pas envisagée pour l'instant. © J.-C. Gutner/Archives
Viticulture en biodynamie : une démarche, deux marques
La biodynamie a le vent en poupe depuis quelques années. Les vignerons qui veulent s’engager dans la démarche ont le choix entre…
Le gouvernement débloque 30 M€ pour accompagner la mise en place des ZNT
Un fonds national doté d’un budget de 30 millions d’euros va prochainement être débloqué pour soutenir les investissements des…
La grêle prend la Provence par surprise
Lundi 18 mai vers 17h, un orage de grêle non prévu a frappé la Provence verte. Les dégâts sont hétérogènes, mais certaines…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole