Aller au contenu principal

Vigne : la passion de la vigne et du vin. Actualité sur la viticulture, l’œnologie, l'équipement, dédié aux viticulteurs et aux

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Etude
De nouvelles pistes pour les co-produits du raisin

Dans la perspective de la fin des aides à la distillation des co-produits, la Champagne étudie de nouveaux modes de valorisation.

Les co-produits du raisins peuvent être transformés en compléments alimentaires ou en conservateurs agro-alimentaires.
Les co-produits du raisins peuvent être transformés en compléments alimentaires ou en conservateurs agro-alimentaires.
© P. Cronenberger
“Chaque année, en Champagne, près de 400 000 tonnes de raisins sont récoltées, générant près de 150 000 tonnes de déchets : pépins, pellicules, chairs etc... Ces déchets sont actuellement en majorité distillés”, explique Pascal Lherrant, directeur du développement économique de la communauté de communes Epernay Pays de Champagne (CCEPC). Mais la fin de l’aide à la distillation remet en question cette voie de traitement, c’est pourquoi une réflexion a été engagée par la CCEPC sur la valorisation des co-produits de raisins, associant le Syndicat général des vignerons et l’interprofession. L’Adit, l’Agence pour la diffusion de l’information technologique, a dans ce cadre réalisé une étude sur la valorisation des co-produits du raisin. Elle estime à 2 millions de tonnes en France le gisement de co-produits valorisables. “Ils constituent une matière première accessible à faible coût, qui pourra être transformée en produit à forte valeur ajoutée, vendus jusqu’à plusieurs centaines d’euros par kg”, indique l’étude. Des conservateurs au bâtiment Outre l’utilisation des polyphénols en cosmétologie, l’étude pointe d’autres débouchés dans le domaine pharmaceutique, notamment sous forme de compléments alimentaires. Les propriétés des polyphénols pourraient également selon l’Adit être mises à profit en agro-alimentaire dans des conservateurs (inhibition de l’oxydation des lipides dans la viande réfrigérée, inhibition du développement de micro-organismes tels que la listeria etc.). Le bâtiment constitue un autre débouché à développer. L’acide tartrique du raisin, déjà utilisé en traitement de surface, polissage, nettoyage de métaux, retardateur de prise dans le travail du plâtre, pourrait aussi, ajouté au ciment, en augmenter la dureté.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

La boarmie et une chenille arpenteuse qui se confond avec le bois ou les vrilles. © IFV Alsace
La boarmie, mange-bourgeon de la vigne
La boarmie est un mange-bourgeons qui peut attaquer la vigne du stade gonflement des bourgeons jusqu’au stade une feuille étalée…
carte INAO appellation Bourgogne
Les vignerons bourguignons prêts à faire le siège de l’Inao
Les projets de délimitation de l’AOC bourgogne par l’Inao hérissent le vignoble bourguignon. Un rassemblement est lancé pour le 6…
Rayon vin du Leclerc Ville-la-Grand © E. Brugvin
En grande distribution, le rayon vins se réinvente
Dans un contexte de baisse de la consommation de vin, de changement des habitudes d’achat, et depuis la loi Egalim, de la…
Les drones en viticultures sont principalement utilisés pour réaliser des cartographies montrant l'indice de végétation NDVI des parcelles. © BIVB
Zoom sur les capteurs de végétation
La viticulture de précision est rendue possible par le développement des capteurs. Voici un point sur leur mode de fonctionnement…
Première réunion de famille réussie pour les vignobles volcaniques
Jeudi 30 janvier 2020 avait lieu la première édition de Vinora, le salon international des vins volcaniques. Une trentaine de…
Wine Paris et Vinexpo Paris estiment avoir tenu leur « Paris »
Avec 29 280 visiteurs sur trois jours, dont 1/3 d’internationaux, Wine Paris et Vinexpo Paris estiment atteindre leur objectif,…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole