Aller au contenu principal

Enherbement des vignes
[Contenu partenaire] Le désherbage mixte, solution abordable et efficace pour sortir du glyphosate

Les pressions réglementaires comme sociétales imposent de trouver des alternatives au désherbage à base de glyphosate. Parmi les solutions présentant le meilleur ratio coût/efficacité, se distinguent les stratégies mixtes, qui associent désherbage mécanique et chimique.

En vigne, l’avenir n’est plus au glyphosate. Ces dernières années, les attentes d’une partie des consommateurs ont poussé certains exploitants à changer leurs méthodes culturales. Et aujourd’hui, la réglementation traduit ces exigences en termes juridiques, ne laissant plus le choix. En octobre 2020, L’Anses a interdit le glyphosate entre les rangs, sauf parcelles non mécanisables. Sous le rang, seuls 450g de glyphosate sont autorisés par hectare.

La sortie du glyphosate : un problème de compétitivité

Autant dire qu’un itinéraire chimique classique, avec deux applications de glyphosate chaque année, devient difficilement envisageable. Pour pallier cela, les nouveautés techniques abondent. Désherbage à l’eau haute pression ou à l’électricité, couverts végétaux performants, robotique… Les solutions ne manquent pas mais avec souvent le même facteur limitant : le prix.

Idem pour les solutions plus classiques comme le tout mécanique, efficace mais nécessitant fréquemment 4 à 5 passages. C’est d’ailleurs le constat d’un collectif de conseillers en viticulture, qui publiait en 2019 une étude portant sur 18 exploitations passant du chimique au mécanique. Conclusion : la transition de l’après glyphosate pourrait coûter de 10 000 à 20 000 euros par actif chaque année, en fonction de la typologie de l’exploitation.

La piste du désherbage mixte

L’équation se complique : comment désherber différemment sans mettre en péril les finances de son exploitation ? Aujourd’hui une solution émerge, de plus en plus recommandée par les conseillers et instituts : le désherbage mixte. C’est-à-dire la combinaison du travail du sol et des herbicides. Une synergie qui associe l’efficacité de la mécanique à celle de la chimie, tout en limitant le nombre de passages.


Pledge® prolonge l’effet du travail du sol

publi vigne 2

C’est dans cette stratégie que s’intègre Pledge®, solution de Philagro. L’idée : effectuer un travail du sol soigné en sortie d’hiver, permettant de bien détruire la flore en place, rapidement suivi d’une application de Pledge®. Son action de prélevée de longue durée permet d’éviter la reprise de végétation après le passage des outils, et donc d’éviter d’autres passages. Sa substance active, la flumioxazine, a l’avantage d’avoir un très large spectre d’action, ainsi qu’une faible écotoxicité. Très fortement fixée, la molécule préserve les nappes phréatiques. Pledge® peut être utilisé quelle que soit la nature du sol, et son action de prélevée permet de traiter des vignes complantées avec des manchons de protection.

publi vigne 2 bis

Dans des essais menés en 2020 sur la plateforme de Beauvoisin (Gard), les équipes de Philagro ont fait le test : un passage mécanique le 28 février, suivi d’un herbicide de prélevée une semaine après.

Parmi les trois herbicides testés, c’est Pledge® qui donne les meilleurs résultats. Fin avril, toujours aucune levée.

 

Sorcier® peut également s’intégrer dans le désherbage mixte

En situation de relevées, un passage relai en fin de printemps avec Sorcier® peut s’avérer utile

Conclusion de l’essai : entre l’action mécanique, la contenue des levées obtenue grâce à Pledge® et la finition avec Sorcier®, le sol était propre à l’été. Le tout sans utilisation de glyphosate ni multiplication des passages mécaniques.

 

En pratique

Protocole pour un sol propre sans glyphosate :

1. Un passage mécanique en sortie d’hiver

2. Dans un délai d’une semaine, Application de Pledge® 1,2 kg/ha (en pré-débourrement)

3. Si besoin, relai avec Sorcier® 0,8 l/ha + adjuvant   en fin de printemps

Résultats des essais disponibles en vidéo en cliquant ici

Désherbage vigne, Phil'Innov 2020 from PHILAGRO on Vimeo.

 

 

PLEDGE :DANGER - SGH08 , SGH09 - EUH401 : Respectez les instructions d’utilisation afin d'éviter les risques pour la santé humaine et l’environnement. - H360D : Peut nuire au foetus. - H400 : Très toxique pour les organismes aquatiques. - H410 : Très toxique pour les organismes aquatiques, entraîne des effets néfastes à long terme.

SORCIER : DANGER - SGH05 , SGH07 , SGH08 , SGH09 - EUH066 : L'exposition répétée peut provoquer dessèchement ou gerçures de la peau. - EUH401 : Respectez les instructions d’utilisation afin d'éviter les risques pour la santé humaine et l’environnement. - H304 : Peut être mortel en cas d’ingestion et de pénétration dans les voies respiratoires. - H315 : Provoque une irritation cutanée. - H317 : Peut provoquer une allergie cutanée. - H318 : Provoque de graves lésions des yeux. - H332 : Nocif par inhalation. - H400 : Très toxique pour les organismes aquatiques. - H410 : Très toxique pour les organismes aquatiques, entraîne des effets néfastes à long terme.

mentions légales

PHILAGRO France – SAS au capital de 9 912 500 € - RCS Lyon B 389 150 582 - Parc d’Affaires de Crécy – 10A, rue de la Voie Lactée – 69370 Saint-Didier-au-Mont-d’Or – Tél. 04 78 64 32 64 – Fax 04 72 53 04 58 – PHILAGRO France est agréé par le Ministère de l'Agriculture sous la référence RH02089 pour la distribution de produits phytopharmaceutiques à destination des utilisateurs professionnels. - Avant toute utilisation, assurez-vous que celle-ci est indispensable. Privilégiez chaque fois que possible les méthodes alternatives et les produits présentant le risque le plus faible pour la santé humaine et animale et pour l’environnement, conformément aux principes de la protection intégrée, consultez http://agriculture.gouv.fr/ecophyto. Pour les usages autorisés, doses, conditions et restrictions d’emploi : se référer à l’étiquette du produit, à www.phytodata.com et www.philagro.fr. Annule et remplace tout document antérieur de même nature. PLEDGE® marque déposée - AMM. n° 9400280 - (WP) - 500.0 g/kg Flumioxazine (ISO) - P202 - P280 - P308+P313 - P391 - SP1 - SPe2 - SPe3 SORCIER® marque déposée - AMM. n° 2110101 - (EC) - 26.5 g/l Pyraflufène-éthyl (ISO) - P261 - P280 - P301+P310+P331 - P302+P352 - P304+P340 - P305+P351+P338 - P333+P313 - SP1 - SPe2 - SPe3

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Que faire sur les vignes touchées par le gel dans les jours qui suivent ?
Pour aider les viticulteurs à réagir face au gel, l’ICV et la Chambre d’agriculture du Var ont établi quelques préconisations à…
Gel : 28 % à 32 % de pertes de récolte pour la viticulture française en 2021, d’après les premières estimations
Réunie le 21 avril en conseil spécialisé de FranceAgriMer, la profession viticole a estimé que le gel du mois d’avril pourrait…
Le feuilleton concernant les conditions d'emploi du glyphosate continue. Pour l'heure, il sera restreint à 450 g/ha/an sans limitation de surface sous le rang. © X. Delbecque
Glyphosate : la règle des 20 % de la surface supprimée en vigne

En octobre dernier, l’Anses donnait les…

Le Zéowine est issu d'un compostage de zéolite avec des sous produits de la filière, dans une démarche d'économie circulaire. © Twitter/Life Zeowine project
Associer zéolite et compost pour diminuer le stress hydrique
À l’occasion du congrès Enoforum, en février dernier, des chercheurs italiens ont présenté leurs résultats concernant l’…
Les barrettes en matière plastique se montrent moins sensibles à la casse que certaines versions métalliques sur le long terme. © J.-M. Leclercq
Relevage des vignes : s’équiper pour gagner en efficacité
Le relevage manuel reste une opération longue, récurrente et fastidieuse. Heureusement, les solutions techniques évoluent pour…
L'agrivoltaïsme dynamique consiste à laisser passer le soleil dès lors que la culture en a besoin, et faire de l'ombre tout en produisant de l'électricité lorsque les besoins de la culture sont satisfaits. © Sun'R
L'agrivoltaïsme se développe avec la viticulture comme priorité

L’agrivoltaïsme a le vent en poupe. L’entreprise Sun’Agri a annoncé fin mars avoir noué un partenariat avec Engie Green,…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole