Aller au contenu principal

Confort et sobriété avec la prise de force économique

Les nouvelles générations de tracteurs voient l’offre en régimes de prise de force et les équipements de confort qui gravitent autour s’élargir.

Passage de la nouvelle norme antipollution Tier 4 interim oblige, la nouvelle génération de tracteurs spécialisés est dorénavant équipée d’une gestion électronique de l’injection. Premier bénéfice de ce mode de gestion : un gain de couple à bas régime et une courbe de puissance plus plate, donc plus constante. En conséquence, certains tracteurs disposent d’au minimum 95 % de la puissance maximale sur une plage de régime allant de 1 400 à 1 900-2 000 tr/min. Qui plus est, certains tracteurs, comme les nouveaux Claas Nexos 250 (VL et F) et les nouveaux spécialisés John Deere, bénéficient d’une puissance additionnelle de 5 à 10 ch selon les modèles, lors du transport et aux travaux sollicitant la prise de force. Par conséquent, ces tracteurs offrent des performances importantes à des régimes moteur bas. Ceci incite d’autant plus les viticulteurs à utiliser le régime de prise de force économique. En effet, autrefois souvent proposé en option, le régime 540 tr/min économique est devenu pour beaucoup de tractoristes un équipement standard. Il permet d’obtenir le même régime de prise de force qu’un régime 540 tr/min classique, à un régime moteur moindre (de 1 535 à 1 650 tr/min selon les marques, contre 1 940-1 960 tr/min en mode normal). Il en ressort une réduction de la consommation de carburant pouvant aller de 1 à 4 l/h. Au final, ce sont quelques centaines, voire des milliers, d’euros de GNR qui peuvent être économisés en fin d’année.

Prise de force frontale pour la polyvalence

De plus en plus de tractoristes proposent également d’équiper l’avant du tracteur d’une prise de force 540 ou 1 000 tr/min. Il faut dire que la puissance croissante des tracteurs spécialisés autorise l’installation de plusieurs outils à l’avant, au centre et à l’arrière, donc le nombre de travaux effectués à chaque passage. En découle également une économie de carburant.

Un confort accru

Autour de la prise de force, le niveau de confort évolue également à la hausse. Fini l’usage de la pédale d’embrayage pour activer manuellement la prise de force, l’engagement de cette dernière est dorénavant électrohydraulique sur la grande majorité des tracteurs du marché. Outre l’ergonomie, c’est aussi un gain en confort, la mise en rotation s’effectuant en souplesse. Les tracteurs les mieux équipés proposent même l’activation/désactivation de la prise de force automatique avec le relevage. L’opérateur peut ainsi remonter le relevage au maximum sans fatiguer le cardan, quand celui-ci n’est plus aligné, puisque la prise de force s’arrête automatiquement à partir d’une certaine hauteur de relevage.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

À l'avenir le choix du porte-greffe pourrait être fait en fonction de son influence sur le pH et l'acidité du moût. © P. Cronenberger
Le porte-greffe de la vigne influence l’acidité des moûts
Des chercheurs australiens ont évalué l’effet du porte-greffe sur l’absorption du potassium. Tous ne sont pas égaux, ce qui joue…
Les amibes sont des micro-organismes unicellulaires. L'une d'elle, Willaertia magna, pourrait bientôt devenir une substance active de lutte contre le mildiou, aux vues de résultats au champ prometteurs. © Amoéba
Essais prometteurs pour un nouveau produit antimildiou de biocontrôle en vigne
Un biofongicide à base d’amibe, en test au champ depuis l’an dernier, a confirmé en 2020 son efficacité contre le mildiou. De…
[ Coronavirus ] Pas de Vinitech-Sifel au parc des expositions de Bordeaux en 2020
Les trop nombreuses incertitudes liées à la situation sanitaire et économique mondiale ont contraint les organisateurs du…
Les bennes à vendange peuvent faire partie intégrante de la chaîne de tri, en plus d'assurer le transport. © Gimbre
Le transport de la vendange au service de la qualité
Les vignerons ont mis un point d’honneur à s’équiper de machines à vendanger et de matériels de chai dernier cri pour maintenir…
Le moût blanc de noir macère pendant une dizaine de jours sur des marcs rouges issus de vinifications classiques servant à élaborer des cuvées structurées.   © Domaine Zusslin
Un vin rouge fait (presque) comme un blanc
Un domaine alsacien propose une cuvée de pinot noir élaborée à partir d’un blanc de noir repassé sur des marcs de rouges…
Recevoir une retraite de chef d'exploitation tout en continuant de diriger son entreprise viticole est possible dans le cadre d'une Société par actions simplifiée (SAS).  © P. Cronenberger
Cumuler retraite et direction de son exploitation
La Société par actions simplifiée (SAS) permet de continuer à diriger son entreprise viticole tout en recevant une retraite de…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole