Aller au contenu principal
Font Size

Comment Wine Riot ringardise les salons des vins

Wine Riot veut révolutionner le wine tasting et propose même à ses 
visiteurs de se faire tatouer.
Wine Riot veut révolutionner le wine tasting et propose même à ses
visiteurs de se faire tatouer.
© DR

Le concept des salons Wine Riot est simple : créer un espace amusant, surtout non-intimidant, où le public pourra découvrir le vin. Et les créateurs de ce concept ont une mission qu’ils résument ainsi : “ nous voulons vous faire boire davantage de vin ”. On est bien loin des injonctions de la loi Evin ! Ces salons, qui se tiennent à New York, Chicago, Boston ou Los Angeles et qui veulent attirer un public jeune, se déroulent en soirée, de 19 heures à 23 heures et le samedi, d’une heure à cinq heures du matin. Un DJ est d’ailleurs là pour animer ces soirées avec une invitation claire : prenez un verre et allez danser.
Pour un prix d’environ 60 euros, le visiteur peut découvrir 250 vins en provenance du monde entier. Il peut démarrer son parcours selon un thème, tel le cépage ou opter pour un pays. De toutes façons, “ toutes les routes mènent à la victoire ”.

 

Tous les outils pour comprendre le monde du vin


Si ce même visiteur est quelque peu perdu ou a une interrogation, une équipe de pros est là pour lui répondre et même pour lui proposer des cours en accéléré. Pour ne pas oublier les vins qu’il a bus, il lui suffit de charger gratuitement une application sur son mobile dans laquelle ont été enregistrés tous les vins présentés. Il n’aura qu’à cliquer “ like it ” or “ love it ” pour le sauvegarder à jamais. Et savoir où l’acheter ensuite. Il pourra aussi se faire tatouer de manière temporaire et n’aura plus qu’à prendre la pose dans des cabines photos mises à sa disposition et repartir avec sa photo ou la poster sur Instagram. Des restaurants sont aussi à sa disposition. Bref, il s’agit, selon les concepteurs de Wine Riot, de donner au visiteur tous les outils qui lui assureront une domination totale du monde du vin. Rien que ça !

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Selon les réglages, les brosses viennent plus ou moins lécher les pieds de vigne. © Boisselet
La brosse rotative intercep travaille en surface
Cet outil de travail du sol intercep permet un désherbage sous le rang tout en limitant les risques d’érosion.
Ecoceps
L'Ecocep revient sur le marché des interceps viticoles
Un an après la fermeture de CGC Agri, trois anciens salariés ont repris le brevet de l'Ecocep pour relancer cet outil de travail…
vinitech-sifel 2018
Le salon Vinitech-Sifel confirme la tenue de son édition 2020
La 22e édition du Vinitech-Sifel aura bien lieu du 1er au 3 décembre au parc des expositions de Bordeaux.…
La reconnaissance de « vins naturels » par Paris serait-elle contraire au droit européen ?
Les autorités françaises ont-elles l’intention de contourner la réglementation européenne en créant une nouvelle dénomination…
 © TikTok/ranjeet32432
Fixer aisément la barre du troisième point
L’astuce du mois nous vient des réseaux sociaux. Une idée pour attacher la barre de poussée du troisième point du tracteur d’une…
 © DR
Diag’Pulvé, un outil pour estimer la qualité d’application avec son smartphone
Pour mesurer rapidement la qualité de la pulvérisation, un projet de recherche appliquée dénommé Diag’Pulvé (1) vient…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole