Aller au contenu principal

Conseil
Comment réaliser un programme de traitement sans résidus

La société DuPont aide ses distributeurs à construire des programmes de traitements phytosanitaires qui limitent les risques de présence de résidus dans les vins.

Le logiciel IPV élaboré par la société DuPont, permet de donner des conseils sur le moment optimum d’utilisation d’un produit de traitement de façon à éviter la présence de traces de ce produit dans les vins.
Le logiciel IPV élaboré par la société DuPont, permet de donner des conseils sur le moment optimum d’utilisation d’un produit de traitement de façon à éviter la présence de traces de ce produit dans les vins.
© Jean-Charles Gütner

 

« Nous avons élaboré un logiciel  appelé IPV pour Identité préservée du vin, qui permet d'établir des programmes de traitement de la vigne qui limitent, voire évitent totalement, les risques de présence de résidus dans les vins », explique Philippe Dauguet, ingénieur agronome chez DuPont. Ce logiciel est bâti à partir de données établies sur des analyses faites a posteriori sur des programmes connus. « Nous avons analysé des vins pour lesquels nous avions connaissance des traitements réalisés », précise Philippe Dauguet. Ce travail, engagé à la fin des années quatre-vingt-dix, a permis d'accumuler plus de mille analyses qui constituent la base de données du logiciel. « L'IPV est un outil de conseil. Nous aidons nos distributeurs à positionner nos produits correctement dans un programme de traitement. Nous donnons des conseils sur le meilleur moment d'utilisation de tel ou tel produit pour éviter que des traces de ces produits ne soient présentes dans les vins », souligne Philippe Thiébault, responsable insecticides et filières chez DuPont.

Respecter les prérogatives

« Nous voulons aider le producteur à engager des démarches sécurisées. Mais ensuite, c'est au distributeur et au vigneron de respecter les consignes pour que le programme IPV soit valable », souligne Philippe Thiébault. Des dégustations triangulaires ont également été réalisées entre un vin issu d'une parcelle de référence et un vin issu de cette même parcelle traitée avec un programme IPV. « Aucune différence n'a été décelée. Le programme IPV n'a pas d'impact sur la qualité du vin », souligne Philippe Dauguet.

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Après le gel, la filière viticole face aux intolérances de l’opinion publique
Après une semaine sur le pied de guerre pour protéger leurs vignes contre le gel, vignerons et vigneronnes doivent maintenant…
Ce que l’on sait des dégâts de gel dans les vignobles septentrionaux
Dans les vignobles situés au nord de l’Hexagone, seule l'Alsace semble tirer son épingle du jeu après une semaine de gel d'une…
Gel : les élus de la vigne et du vin demandent « un plan de sauvetage » de la viticulture
Après une semaine de gel intense qui a touché la quasi-totalité des vignobles français, l’heure est à la mobilisation pour les…
Que faire sur les vignes touchées par le gel dans les jours qui suivent ?
Pour aider les viticulteurs à réagir face au gel, l’ICV et la Chambre d’agriculture du Var ont établi quelques préconisations à…
Gel : Les vignobles méridionaux trinquent
Les premières estimations de pertes de récolte dans les vignobles de la moitié sud de l’Hexagone se font connaître après un…
Gel : 28 % à 32 % de pertes de récolte pour la viticulture française en 2021, d’après les premières estimations
Réunie le 21 avril en conseil spécialisé de FranceAgriMer, la profession viticole a estimé que le gel du mois d’avril pourrait…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole