Aller au contenu principal

Cognac veut de la flexibilité

Stéphane Roy,  président de l’Union générale des viticulteurs pour l’AOC cognac (UGVC) : « Nous demandons la mise en place du potentiel annuel par exploitation. »
Stéphane Roy, président de l’Union générale des viticulteurs pour l’AOC cognac (UGVC) : « Nous demandons la mise en place du potentiel annuel par exploitation. »
© UGVC

Pour inciter les viticulteurs à planter davantage tout en limitant les risques pris, Stéphane Roy, le nouveau président de l’UGVC, plaide pour la mise en place d’outils d’adaptation du potentiel de production.

 

Vous demandez la mise en place d’un potentiel de production annuel par exploitation. En quoi cela consiste-t-il ?


Le véritable problème de la filière, cognacaise en particulier car cela lui a coûté cher dans les années 90, mais aussi française, est l’absence d’outil d’adaptation du potentiel de production. Et en l’absence d’un tel outil, le viticulteur n’a d’autres solutions pour réguler la production que de jouer sur le rendement à l’hectare, puisqu’il est obligé de mettre en culture l’ensemble de son vignoble. Nous demandons donc la mise en place du potentiel annuel par exploitation. Ainsi, en fonction des prévisions de sorties, le viticulteur aurait la possibilité de ne mettre en culture qu’une partie de son vignoble et pourrait aisément maîtriser son niveau de production. Nous avons besoin de cette flexibilité.


Est-ce ce manque de flexibilité qui explique, une certaine frilosité des viticulteurs à accroître leurs surfaces, comme le demande le négoce ?


Bien sûr. Aujourd’hui, une fois que la vigne est plantée, elle est plantée. Aussi les viticulteurs hésitent à se développer. Résultat : la France perd des parts de marché car elle n’a plus suffisamment de production et cette incapacité à produire est effectivement liée à la peur du vigneron d’augmenter ses surfaces, faute de cette flexibilité.

 

Où en est le business plan de la filière cognac qui vise justement à augmenter la production ?

Effectivement, la production n’a pas été à la hauteur de la demande ces deux dernières années. Dans ce plan de développement, la viticulture s’est engagée sur un volume de production et le négoce, sur un niveau global de ventes. Mais, pour éviter tout dérapage, des indicateurs portant sur le volume de production, l’évolution des sorties et des stocks seront mis en place. Ils sont
actuellement en cours de finalisation.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

New Holland retrouve la première place du podium concernant les parts de marché des immatriculations de tracteurs spécialisés.
Immatriculations des tracteurs spécialisés 2021 - New Holland renoue avec la première place.
Les ventes de tracteurs vignes et vergers évoluent à la hausse et atteignent un volume élevé. New Holland récupère sa place de…
Bobard conforte sa place de leader, devant Tecnoma et Dérot.
Immatriculations des tracteurs enjambeurs 2021 - Bobard assoit sa position de leader
Après une année creuse, le marché des tracteurs enjambeurs repart à la hausse. Dans ce contexte, Bobard conforte sa suprématie.  
[VIDEO] Démonstration de semis sur le cavaillon de la vigne par hydroseeding
Lors d'une démonstration en octobre dernier sur son site de Tulette dans la Dôme, le groupe Perret a présenté aux viticulteurs la…
Rétrospective : les cinq vidéos qui vous ont le plus intéressés en 2021
Quelles vidéos ne fallait-il pas manquer en 2021 sur Réussir Vigne ? Top cinq de nos films les plus visionnés.
Michel Issaly, vigneron au domaine de la Ramaye, à Gaillac dans le Tarn
« Depuis que je mets en place des techniques permacoles, j’ai réduit ma surface de 6,5 à 3,5 hectares »
Michel Issaly, vigneron au domaine de la Ramaye, à Gaillac dans le Tarn, conduit son vignoble en essayant de respecter au mieux…
ZNT : consultation ouverte pour la règlementation sur les zones de non-traitement
C'est parti ! La nouvelle mouture de la règlementation ZNT est finalisée. Le gouvernement vient de lancer la consultation des…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole