Aller au contenu principal

Vigne : la passion de la vigne et du vin. Actualité sur la viticulture, l’œnologie, l'équipement, dédié aux viticulteurs et aux

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Cognac veut de la flexibilité

Stéphane Roy,  président de l’Union générale des viticulteurs pour l’AOC cognac (UGVC) : « Nous demandons la mise en place du potentiel annuel par exploitation. »
Stéphane Roy, président de l’Union générale des viticulteurs pour l’AOC cognac (UGVC) : « Nous demandons la mise en place du potentiel annuel par exploitation. »
© UGVC

Pour inciter les viticulteurs à planter davantage tout en limitant les risques pris, Stéphane Roy, le nouveau président de l’UGVC, plaide pour la mise en place d’outils d’adaptation du potentiel de production.

 

Vous demandez la mise en place d’un potentiel de production annuel par exploitation. En quoi cela consiste-t-il ?


Le véritable problème de la filière, cognacaise en particulier car cela lui a coûté cher dans les années 90, mais aussi française, est l’absence d’outil d’adaptation du potentiel de production. Et en l’absence d’un tel outil, le viticulteur n’a d’autres solutions pour réguler la production que de jouer sur le rendement à l’hectare, puisqu’il est obligé de mettre en culture l’ensemble de son vignoble. Nous demandons donc la mise en place du potentiel annuel par exploitation. Ainsi, en fonction des prévisions de sorties, le viticulteur aurait la possibilité de ne mettre en culture qu’une partie de son vignoble et pourrait aisément maîtriser son niveau de production. Nous avons besoin de cette flexibilité.


Est-ce ce manque de flexibilité qui explique, une certaine frilosité des viticulteurs à accroître leurs surfaces, comme le demande le négoce ?


Bien sûr. Aujourd’hui, une fois que la vigne est plantée, elle est plantée. Aussi les viticulteurs hésitent à se développer. Résultat : la France perd des parts de marché car elle n’a plus suffisamment de production et cette incapacité à produire est effectivement liée à la peur du vigneron d’augmenter ses surfaces, faute de cette flexibilité.

 

Où en est le business plan de la filière cognac qui vise justement à augmenter la production ?

Effectivement, la production n’a pas été à la hauteur de la demande ces deux dernières années. Dans ce plan de développement, la viticulture s’est engagée sur un volume de production et le négoce, sur un niveau global de ventes. Mais, pour éviter tout dérapage, des indicateurs portant sur le volume de production, l’évolution des sorties et des stocks seront mis en place. Ils sont
actuellement en cours de finalisation.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

La boarmie et une chenille arpenteuse qui se confond avec le bois ou les vrilles. © IFV Alsace
La boarmie, mange-bourgeon de la vigne
La boarmie est un mange-bourgeons qui peut attaquer la vigne du stade gonflement des bourgeons jusqu’au stade une feuille étalée…
L’agenda vitivinicole du mois de février
Février est le mois le plus court de l’année, mais certainement pas le moins dense. Salons, colloques, journées techniques,…
L’ISVV développe sa propre base de données microbienne
Microflora, la cellule de transfert de l’ISVV (1), propose depuis l’automne d’identifier les micro-…
Les drones en viticultures sont principalement utilisés pour réaliser des cartographies montrant l'indice de végétation NDVI des parcelles. © BIVB
Zoom sur les capteurs de végétation
La viticulture de précision est rendue possible par le développement des capteurs. Voici un point sur leur mode de fonctionnement…
carte INAO appellation Bourgogne
Les vignerons bourguignons prêts à faire le siège de l’Inao
Les projets de délimitation de l’AOC bourgogne par l’Inao hérissent le vignoble bourguignon. Un rassemblement est lancé pour le 6…
Rayon vin du Leclerc Ville-la-Grand © E. Brugvin
En grande distribution, le rayon vins se réinvente
Dans un contexte de baisse de la consommation de vin, de changement des habitudes d’achat, et depuis la loi Egalim, de la…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole