Aller au contenu principal

Cognac veut de la flexibilité

Stéphane Roy,  président de l’Union générale des viticulteurs pour l’AOC cognac (UGVC) : « Nous demandons la mise en place du potentiel annuel par exploitation. »
Stéphane Roy, président de l’Union générale des viticulteurs pour l’AOC cognac (UGVC) : « Nous demandons la mise en place du potentiel annuel par exploitation. »
© UGVC

Pour inciter les viticulteurs à planter davantage tout en limitant les risques pris, Stéphane Roy, le nouveau président de l’UGVC, plaide pour la mise en place d’outils d’adaptation du potentiel de production.

 

Vous demandez la mise en place d’un potentiel de production annuel par exploitation. En quoi cela consiste-t-il ?


Le véritable problème de la filière, cognacaise en particulier car cela lui a coûté cher dans les années 90, mais aussi française, est l’absence d’outil d’adaptation du potentiel de production. Et en l’absence d’un tel outil, le viticulteur n’a d’autres solutions pour réguler la production que de jouer sur le rendement à l’hectare, puisqu’il est obligé de mettre en culture l’ensemble de son vignoble. Nous demandons donc la mise en place du potentiel annuel par exploitation. Ainsi, en fonction des prévisions de sorties, le viticulteur aurait la possibilité de ne mettre en culture qu’une partie de son vignoble et pourrait aisément maîtriser son niveau de production. Nous avons besoin de cette flexibilité.


Est-ce ce manque de flexibilité qui explique, une certaine frilosité des viticulteurs à accroître leurs surfaces, comme le demande le négoce ?


Bien sûr. Aujourd’hui, une fois que la vigne est plantée, elle est plantée. Aussi les viticulteurs hésitent à se développer. Résultat : la France perd des parts de marché car elle n’a plus suffisamment de production et cette incapacité à produire est effectivement liée à la peur du vigneron d’augmenter ses surfaces, faute de cette flexibilité.

 

Où en est le business plan de la filière cognac qui vise justement à augmenter la production ?

Effectivement, la production n’a pas été à la hauteur de la demande ces deux dernières années. Dans ce plan de développement, la viticulture s’est engagée sur un volume de production et le négoce, sur un niveau global de ventes. Mais, pour éviter tout dérapage, des indicateurs portant sur le volume de production, l’évolution des sorties et des stocks seront mis en place. Ils sont
actuellement en cours de finalisation.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Après le gel, la filière viticole face aux intolérances de l’opinion publique
Après une semaine sur le pied de guerre pour protéger leurs vignes contre le gel, vignerons et vigneronnes doivent maintenant…
Un enherbement trop haut ou un travail du sol trop récent peut aggraver les effets du gel de printemps. © J.- C. Gutner
Quels effets de l’herbe et du travail du sol sur le risque de gel en viticulture ?
Avec la limitation du glyphosate, les situations enherbées ou travaillées vont devenir de plus en plus fréquentes. Or elles n’ont…
[VIDEO] Lancement de l'Herbiduo, un outil qui combine travail du sol intercep et herbicide de pré-levée

Fruit de la collaboration entre le groupe CAPL et le constructeur provençal de matériels viticoles Hervé & Mauricio, l'…

Ce que l’on sait des dégâts de gel dans les vignobles septentrionaux
Dans les vignobles situés au nord de l’Hexagone, seule l'Alsace semble tirer son épingle du jeu après une semaine de gel d'une…
Gel : les élus de la vigne et du vin demandent « un plan de sauvetage » de la viticulture
Après une semaine de gel intense qui a touché la quasi-totalité des vignobles français, l’heure est à la mobilisation pour les…
Que faire sur les vignes touchées par le gel dans les jours qui suivent ?
Pour aider les viticulteurs à réagir face au gel, l’ICV et la Chambre d’agriculture du Var ont établi quelques préconisations à…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole