Aller au contenu principal

Cloé améliore la traçabilité des champagnes

Authenticité et traçabilité sont deux enjeux majeurs. Le Syndicat général des vignerons de la Champagne a décidé de prendre les devants en mettant en place des coiffes intelligentes.

Les coiffes intelligentes pourront remplacer leurs homologues traditionnelles dès la fin de l'année 2016.
© J.-C. Gutner

Cloé pourrait-elle révolutionner le monde du champagne ? Sous ce nom se cache un projet de coiffes intelligentes développé par le Syndicat des vignerons général de la Champagne (SGV), en partenariat avec la société Advanced Track and Trace, spécialisée dans la sécurité des échanges et la lutte contre les commerces illicites. « À travers ce dispositif, nous souhaitons protéger l’appellation en luttant contre les contrefaçons et les marchés parallèles », souligne Éric Lamaille, responsable du service CRD au SGV. Outre le QR Code présent sur la face visible de la coiffe, un deuxième QR Code sécurisé, ainsi qu’une signature et un code alphanumérique, propre à chaque bouteille, seront imprimés à l’intérieur de celle-ci. « Les vignerons qui le souhaitent pourront mettre en place tout un système de traçage à différents niveaux », poursuit Éric Lamaille. Plusieurs niveaux de traçabilité, qui impliquent divers équipements, allant de l’application Smartphone jusqu’à la caméra UV intégrée à la chaîne d’habillage.

« Les services de douane et de police sont demandeurs »

Les premières coiffes seront disponibles fin 2016. En termes de coût, Éric Lamaille précise que « cela devrait rester dans les fourchettes de prix actuellement pratiquées pour des coiffes personnalisées. » Pour les équipements annexes, tels que la caméra ou le logiciel intégrés à la chaîne d’habillage, le prix est difficile à généraliser. Pour l’heure, le dispositif restera facultatif. « Bien sûr, il y aura une décision politique à prendre dans les temps à venir pour voir s’il faut le rendre obligatoire ou non, commente le responsable du service CRD. Une chose est sûre, aujourd’hui, les services de douanes et de police sont demandeurs pour que l’on évolue sur les questions de traçabilité. » D’autant plus que le dispositif devrait faciliter la transition des vignerons vers les démarches dématérialisées en simplifiant les DRM. À Bordeaux, l’interprofession planche pour sa part sur un timbre anti-contrefaçon qui, lui, sera obligatoire.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Jean-Michel Boursiquot : « Les variétés résistantes issues d’hybridations interspécifiques ne peuvent pas être considérées comme des cépages de Vitis vinifera"
Suite au statut de Vitis vinifera confirmé pour les variétés résistantes Inrae-ResDur par l’Office communautaire des variétés…
Lee touffes de soies blanches sur le pourtour de l’abdomen différencie le scarabée japonais adulte des autres coléoptères présents en France. © D. Cappaert/MSU
Le scarabée japonais, ravageur aux portes de l'Hexagone
Le scarabée japonais n’a pas encore été détecté en France. Cet insecte classé organisme de quarantaine prioritaire est sous haute…
Les vignobles de Vouvray et de Champagne touchés par la grêle
Ce jeudi 3 juin dans la soirée, un fort orage de grêle a touché quatre communes de l’appellation Vouvray. Un épisode similaire a…
Les variétés résistantes artaban, voltis, floreal et vidoc aux portes des vins AOC
Les quatre variétés résistantes Inrae-ResDur ont été confirmées comme étant des espèces de type Vitis vinifera par l’Office…
Prix des vignes 2020 : 4 points à retenir
Le bilan annuel établi par le groupe Safer sur les transactions de terres agricoles en 2020 montre un fort impact de la crise…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole