Aller au contenu principal

Commercialisation
Cinq conseils pour débuter à l´export

Frédéric Grange, consultant en développement international à la société Pramex(1) présente ses cinq conseils pour bien débuter à l´export.


1 - Sécuriser sa démarche.
La première chose à faire pour débuter à l´export est de souscrire une assurance prospection Coface(2). Ce système permet d´assurer son entreprise contre le risque d´échec commercial à l´export sur la base d´un budget de prospection préalablement défini.
2 - Définir et mettre en avant des éléments différenciant pour son produit
La prospection de nouveaux importateurs/ distributeurs est plus que jamais difficile car les marchés sont saturés. Il est donc recommandé d´insister sur la mise en marché de ses produits et de l´accompagner par des actions de promotion. Publicité, animation produit, référencement dans des guides, programmes de réduction, sont autant d´atouts pour le vigneron.
3 - Prendre des initiatives
Les vignerons qui veulent se développer à l´export doivent accepter et intégrer la composante de plus en plus commerciale de leur métier. Il s´agit donc de planifier de véritables actions commerciales insistant sur le ciblage des partenaires potentiels, leur prospection active dans le cadre de déplacements dans le pays, et le maintien d´une présence commerciale permanente même à distance (appels téléphoniques, envois de mails.).
4 - Créativité et ouverture
Il ne faut pas hésiter à créer de nouveaux produits qui correspondent mieux aux goûts des consommateurs locaux. La création de nouvelles marques conjointement avec un distributeur ou un importateur est aussi un outil de différenciation concurrentielle et de fidélisation.
5 - Mutualiser ses moyens commerciaux
Développer un nouveau marché coûte de plus en plus cher. Le regroupement de plusieurs vignerons, même purement informel, dans le cadre d´actions communes de prospection internationale peut permettre de réduire la charge financière supportée par chacun et de l´amortir sur des volumes de ventes potentiellement plus importants.
(1) : Pramex (groupe Banque Populaire) : 06 89 49 24 71, contact @pramex.com ; www.pramex.banquepopulaire.fr
(2) http://www.coface.fr/dmt/ruba_gen/indexa.htm

Les plus lus

Cristel Grégoire, viticulteur coopérateur à Bessan, dans l'Hérault, a mis au point un programme pour réduire l'utilisation des phytos.
« J’économise 50 % de phytos dans mes vignes grâce à un programme couplé au bicarbonate de potassium »
Dans l’Hérault, Cristel Grégoire a mis au point sa propre bouillie à base de bicarbonate et développé un programme qu’il nomme «…
Thibaut Déplanche, directeur général du laboratoire Celesta-lab, dans l’Hérault, explique qu'il faut un sol en bon état pour réussir et rentabiliser un couvert ...
« Il est primordial de rentabiliser le semis des couverts dans ses vignes »

Semer un couvert végétal peut être bénéfique, à condition de le réussir. Les conseils de Thibaut Déplanche, directeur de…

Coup de frein sur les ventes de vignes en 2023

Dans un contexte global de crise, le marché des terres viticoles a vu son nombre de transactions baisser en 2023, tandis que…

parcelle de vigne arrachée
Arrachage de vignes : quelles modalités de répartition des 150 millions d’euros d’aides ?

Face à la crise viticole, le ministère sonde actuellement les viticulteurs pour affiner les modalités du plan de réduction du…

Le nouveau sécateur C3X intègre une batterie 10,8 V au bout de la poignée.
Pellenc lance une offre de sécateurs à batterie embarquée

Pellenc double le nombre de sécateurs électriques à son catalogue, avec un sécateur professionnel sans cordon... et un second…

Si la position des trois leaders de la machine à vendanger n'a pas changé, les parts de marché ont fortement évolué.
Immatriculations 2023 des machines à vendanger - Le marché se resserre

En chute, le marché des machines à vendanger est marqué par une progression des deuxième et troisième. 

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole