Aller au contenu principal

Chaufferettes : une protection contre le gel chère mais efficace

Il est possible de résister à tous types de gel en adaptant la densité de chaufferettes à l'hectare. Elles représentent toutefois un investissement lourd.

Les chaufferettes représentent un investissement plus lourd que les bougies, mais sont réutilisables.
Les chaufferettes représentent un investissement plus lourd que les bougies, mais sont réutilisables.
© Viti-Chauffe

Outre les bougies et le brûlage de paille, une autre solution de chauffage suscite l’intérêt des vignerons : l’installation de chaufferettes rechargeables. Le Comité champagne a testé les Viti-Chauffe en 2021 sur des gelées de -8 à -9 degrés, « avec une bonne protection contre le gel, mais il fallait augmenter la densité à 280 à 300 chaufferettes par hectare », observe Basile Pauthier. Viti-Chauffe garantit une protection jusqu’à -5 °C pour 200 chaufferettes par hectare.

Un système d'allumage semi-automatique disponible

Le système est installé en début de période de risque et chargé avec des granulés à bois au moment où le risque de gel est annoncé. Un chargement permet de tenir 12 heures. L’impact environnemental est acceptable avec beaucoup moins de fumée que pour les bougies. En revanche, l’investissement est lourd, au-delà de 40 000 euros par ha, auquel il faut ajouter le consommable en saison (4 euros par chaufferette soit 800 euros par nuit de chauffe). « Ce produit est éligible dans le cadre des aides FranceAgriMer, avec un financement entre 30 et 50 % », souligne néanmoins Claude Gros, dirigeant de Viti-Chauffe. Un système d’allumage semi-automatique, développé avec un artificier, est disponible et permet de limiter le temps d’allumage.

Les chaufferettes Filpack conviennent davantage aux petites surfaces

Le comité Champagne a prévu de tester un autre type de chaufferettes, développées depuis deux ans par la société Filpack. Cette société recommande 300 à 350 unités par hectare pour résister à un gel de -5 à -6 °C. Ces chaufferettes sont alimentées avec des briquettes de bois. Avec un coût unitaire de 40 euros, l’investissement est de l’ordre de 14 000 euros par hectare auquel il faut ajouter 2 000 euros par hectare de combustible à chaque allumage. Compte tenu de l’investissement, mais aussi de la manutention des briquettes de bois, ce système en phase de lancement en vigne, concerne plutôt des petites surfaces.

Tous les articles de notre dossier Gel 2021 : les tops et les flops

Les plus lus

Le poudrage est souvent réservé à la période sensible.
Soufre poudre ou mouillable : les critères de choix en vigne
Bien que le soufre mouillable ait de nombreux avantages en termes d’emploi, la forme en poudre n’est pas à négliger. Elle permet…
Certains constructeurs combinent une tondeuse à une rogneuse.
Les rogneuses traînées, synonymes de productivité

Les rogneuses traînées sont des machines offrant de bons débits de chantier, adaptées à des surfaces minimales de 30 à 40…

Fabien Marie, viticulteur en Charente-Maritime : « La rogneuse traînée est incomparable en termes de maniabilité dans les tournières. »
« Je gagne en débit de chantier avec ma rogneuse traînée »

Viticulteurs et entrepreneurs en Charente-Maritime, Laurent et Fabien Marie sont équipés de deux rogneuses traînées. Un…

René Becker, consultant et formateur indépendant, spécialiste de la biodynamie.
« En 100 ans, la viticulture en biodynamie n’a jamais été aussi actuelle »

René Becker, consultant et formateur en biodynamie, dresse un bilan et des perspectives pour la biodynamie à l’occasion du…

Le biochar épandu au pied des vignes permet d'améliorer la rétention en eau, selon des observations récentes.
Quels produits utiliser contre la sécheresse en viticulture ?

Qu’ils agissent sur la plante pour les biostimulants, ou sur le sol pour les biochars, il existe des leviers pour aider la…

Planter des vignes en gobelet et introduire des engrais verts en interrang sont deux leviers permettant de lutter contre la sécheresse.
Une diversité de pratiques culturales pour lutter contre la sécheresse de la vigne

Cépages tolérants, conduite en gobelet, palissage assoupli, présence de couverts végétaux ou encore d’arbres sont autant de…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole