Aller au contenu principal
Font Size

Vin de pays
Changement de nom refusé

Avant de devenir IGP, certains vins de pays ont cherché à changer de noms. Les modifications à la marge ont reçu l’approbation de France Agri Mer, celles d’envergure ont été refusées.

Les vins de pays du Comté Tolosan et ceux des Bouches du Rhône voulaient changer de peau en adoptant une nouvelle dénomination. S’appuyant sur la réglementation des appellations d’origine, France Agri Mer a refusé.
Les vins de pays du Comté Tolosan et ceux des Bouches du Rhône voulaient changer de peau en adoptant une nouvelle dénomination. S’appuyant sur la réglementation des appellations d’origine, France Agri Mer a refusé.
© S. Randé

Ce qui est sûr, c'est que ni les vins de pays des Bouches du Rhône, ni ceux du Comté Tolosan n'en resteront là. Lors du Comité vin de France Agri Mer de juin, les deux vins de pays ont demandé à changer de dénomination : les vins de pays des Bouches du Rhône ont souhaité devenir Pays Provençal et les vins pays du Comté Tolosan voulaient s'appeler vins de pays du Sud Ouest. La réponse de l'administration est un non catégorique, la modification pouvant avoir des conséquences sur des dénominations dont le nom est protégé. Les autres demandes de changement de dénomination ont été acceptées à l'instar des vins de pays d'OC qui deviennent Pays d'Oc.

Des logiques commerciales

« Les Bouches du Rhône sont le berceau de ce qui fait la Provence, il y a donc bien une légitimité à la dénomination Pays Provençal qui est porteuse sur le plan commercial. Comme nous ne parvenons pas à constituer une grande région Provence, nous avons souhaité nous jeter à l'eau sans pour autant vouloir se substituer aux vins de pays de la Méditerranée. Mais l'utilisation du mot Provence est protégée pour les AOC » regrette Jean-Claude Pellegrin, président des vins de pays des Bouche du Rhône qui tentera de changer de dénomination en 2011, lorsque l'Europe validera les cahiers des charges des IGP. Côté Sud-Ouest, la position est plus nuancée. « Notre idée ne peut être mise en oeuvre, nous allons donc rediscuter » indique Katy Bacquié directrice de la fédération régionale des Vins de pays. Le Bassin Sud Ouest a effet reconnu la nécessité d'un travail sur la segmentation de l'offre. « Notre souhait serait de fédérer l'offre autour de l'IGP Gascogne et d'une IGP régionale dont la production pourrait avoisiner les 300 000 hl».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

L’aide à l'acquisition de pulvés performants est ouverte
Dans le cadre des objectifs de réduction des phytos et de l'application des ZNT, le gouvernement avait annoncé un…
[VIDEO] L'Orbis sert aussi bien pour le travail du sol superficiel que pour le roulage des couverts en vigne

L'association Arbre et Paysage en Champagne a organisé fin juin une journée de démonstration du nouvel outil du fabricant Roll…

Pour l'Axema, l'arrêt du glyphosate nécessiterait 5 ans de transition minimum
Une étude d'Axema conclut qu'il faudrait au minimum 5 ans pour assurer la transition du désherbage chimique sous le rang vers la…
Les baies du sauvignac sont irrégulières, sphériques avec une peau épaisse vert jaune devenant parfois rose à maturité, voire ambrée et tachetée de roux au soleil. © Vignobles Ducourt
Sauvignac, la nouvelle variété résistante autorisée en raisin de cuve
Le sauvignac, variété autorisée en France depuis mars dernier, présente une très bonne résistance à l’oïdium et une bonne…
L'antimétabolite 7dSH, produit par une cyanobactérie, inhibe tout comme le glyphosate la voie de synthèse du shikimate. Et ainsi la croissance de ces semis. © Brilisauer, K., Rapp, J., ...
La 7dSh pourrait être une future molécule pour herbicides de biocontrôle
Qu’est ce que la 7dSh ? La 7-deoxy-sedoheptulose, ou 7dSh, est une…
 © Clovis Michon
Un lavabo dans l'utilitaire pour se laver les mains
Salarié dans les travaux publics, Clovis Michon a installé dans sa fourgonnette un système pour se laver les mains.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole