Aller au contenu principal
Font Size

Vin et emballages
Certifié alimentaire ? Nécessaire mais pas suffisant

Idée-clé à retenir du colloque "Vin et emballage, un couple plein d'avenir", organisé ce 6 juin à Montpellier : alimentarité ne veut pas dire neutralité sensorielle.

"Vin et emballages, un couple plein d'avenir", le 6 juin à Montpellier
"Vin et emballages, un couple plein d'avenir", le 6 juin à Montpellier
© ICV

Le colloque "Vins et emballages, un couple plein d'avenir", organisé par l'ICV et Pure Environnement à Montpellier SupAgro hier, ne pouvait tomber mieux, en pleine bagarre commerciale avec la Chine au sujet des phtalates. Un panel d'experts en la matière s'est passé la parole, explorant toutes les facettes des interactions entre le vin et ses différents contenants. "Le vin est un liquide particulier du fait de sa teneur en alcool, qui est comme chacun sait un solvant, et qui peut capter bon nombre de molécules indésirables", a expliqué Michel Larroque, chercheur à la faculté de pharmacie de Montpellier et expert à l'INSERM. Les composés les plus dangereux sont évidemment bien encadrés, comme l'a rappelé Hervé Pey de la DGCCRF.

 

Mais les normes d'alimentarité ne sont pas suffisantes. Plusieurs intervenants l'ont souligné : alimentarité ne veut pas dire neutralité sensorielle ! "Par exemple le butyl acrylate, qui a une odeur piquante de plastique, est autorisé jusqu'à 6 mg/kg de produit. Or une micro-dose de 30 μg/L (200 fois moins !) est suffisante pour marquer négativement un vin !", a annoncé Bénédicte Nicolini, de l'ICV. D'autres molécules issues de migrations dans le vin n'ont même pas de dose limite, et pourtant... "les styrènes n'ont pas de restriction de concentration, mais ils sont perceptibles dès 60 μg/L", ajoute Alain Bobé, de Pure Environnement. Et que dire des TCA, perceptibles à un seuil presque 700 fois inférieur à la dose légale…

 

Conclusion : il ne faut pas se contenter d'un certificat d'alimentarité. Il faut également réclamer un engagement contractuel sur la neutralité sensorielle de la cuve, du tuyau, de la bouteille, du bouchon ou de la capsule à vis que l'on vous vend. "Ce n'est pas gagné, observe Géraud-Pierre Aussendou, de la maison Bouchard, quand on voit la difficulté à récupérer ne serait-ce que les fiches techniques et les certificats d'alimentarité.".

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Certains constructeurs disposent de plusieurs offres pour une même puissance de tracteurs. © New Holland
Un tracteur haut de gamme ou deux low cost ?
Entre un tracteur d’entrée de gamme et un tracteur tout équipé, les prix peuvent aller du simple au double, voire au triple.…
Ecoceps
L'Ecocep revient sur le marché des interceps viticoles
Un an après la fermeture de CGC Agri, trois anciens salariés ont repris le brevet de l'Ecocep pour relancer cet outil de travail…
Selon les réglages, les brosses viennent plus ou moins lécher les pieds de vigne. © Boisselet
La brosse rotative intercep travaille en surface
Cet outil de travail du sol intercep permet un désherbage sous le rang tout en limitant les risques d’érosion.
distillation de rebèches et jus de presse champagne
L’aide à la distillation de crise est lancée pour la filière vin
Le conseil spécialisé Vins de FranceAgriMer, qui s’est réuni le 3 juin, a acté les conditions d’application de l’aide à la…
vinitech-sifel 2018
Le salon Vinitech-Sifel confirme la tenue de son édition 2020
La 22e édition du Vinitech-Sifel aura bien lieu du 1er au 3 décembre au parc des expositions de Bordeaux.…
La reconnaissance de « vins naturels » par Paris serait-elle contraire au droit européen ?
Les autorités françaises ont-elles l’intention de contourner la réglementation européenne en créant une nouvelle dénomination…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole