Aller au contenu principal

Significaion
Bruxelles envisage de fusionner les AOP et les IGP

A peine des vins européens viennent-ils de rejoindre les catégories AOP et IGP qu’ils pourraient déjà en sortir. La Commission européenne souhaite en effet simplifier le système des signes de qualité en fusionnant les deux catégories.

La commission européenne prépare une réforme de la politique de qualité des produits agricoles dont le but est de répondre aux exigences des consommateurs et de mieux affronter la concurrence mondiale. Parmi les propositions retenues, elle envisage une simplification du système des signes officiels de qualité, ce qui passerait par la fusion  des deux catégories de vins AOP (appellation d'origine protégée) et IGP (indication géographique de provenance) pour ne retenir que le concept d'indication géographique. « Cela reviendrait à nier les différences profondes qui existent entre ces deux systèmes », estime la Cnaoc (Confédération nationale des vins à AOC). « Différences qui reposent souvent sur l'origine et les conditions de production de la matière première, exprimant pour les AOP un lien fort à un terroir.En fusionnant les définitions, la Commission européenne ne pourra retenir qu'une définition proche de celles des actuelles IGP, moins disante en termes de lien à l'origine ». La CFVDP (Confédération française des vins de pays) s'oppose également à cette fusion, au nom d'une philosophie différente  entre les deux catégories, l'IGP, par son adaptabilité au marché, refusant cette « assimilation vers le haut ». De plus, autant la Cnaoc que la CFVDP refusent l'idée avancée par Bruxelles d'une « protection différenciée au niveau communautaire » en fonction de la notoriété de telle ou telle indication géographique et de sa capacité à s'exporter.

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Après le gel, la filière viticole face aux intolérances de l’opinion publique
Après une semaine sur le pied de guerre pour protéger leurs vignes contre le gel, vignerons et vigneronnes doivent maintenant…
Un enherbement trop haut ou un travail du sol trop récent peut aggraver les effets du gel de printemps. © J.- C. Gutner
Quels effets de l’herbe et du travail du sol sur le risque de gel en viticulture ?
Avec la limitation du glyphosate, les situations enherbées ou travaillées vont devenir de plus en plus fréquentes. Or elles n’ont…
[VIDEO] Lancement de l'Herbiduo, un outil qui combine travail du sol intercep et herbicide de pré-levée

Fruit de la collaboration entre le groupe CAPL et le constructeur provençal de matériels viticoles Hervé & Mauricio, l'…

Gel : les élus de la vigne et du vin demandent « un plan de sauvetage » de la viticulture
Après une semaine de gel intense qui a touché la quasi-totalité des vignobles français, l’heure est à la mobilisation pour les…
Ce que l’on sait des dégâts de gel dans les vignobles septentrionaux
Dans les vignobles situés au nord de l’Hexagone, seule l'Alsace semble tirer son épingle du jeu après une semaine de gel d'une…
Gel : Les vignobles méridionaux trinquent
Les premières estimations de pertes de récolte dans les vignobles de la moitié sud de l’Hexagone se font connaître après un…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole