Aller au contenu principal

A l'orée des vendanges
Bordeaux et Bordeaux sup' : état des lieux.

A ceux qui raillent les bordelais en disant qu'ils annoncent monts et merveilles tous les ans, Hervé Grandeau, président du syndicat des Bordeaux et Bordeaux supérieur, répond tout de go : "2013 ne sera pas le millésime du siècle."

Hervé Grandeau, nouveau président du syndicat des Bordeaux et Bordeaux supérieur
Hervé Grandeau, nouveau président du syndicat des Bordeaux et Bordeaux supérieur
© B Velut

La qualité de la récolte restera néanmoins satisfaisante. "Si les blancs s'annoncent magnifiques, la maturité des rouges restera incertaine jusqu'au bout. Nous verrons le temps qu'il fera ce week end, à l'équinoxe, pour augurer de l'orientation prise par la météo jusqu'à la fin du mois."

 

Côté quantité, même si l'épisode dramatique de grêle du 2 août a fait chuter les prévisions de récolte de 150 000 hL (sur 2 millions) pour les rouges, c'est la coulure qui aura fait le plus de dégâts, avec une perte estimée à plus du double. "Nous attendons un rendement autour de 40-45 hL/ha", poursuit Hervé Grandeau. Ceux qui ont expérimenté le VCI en rouge apprécieront son utilité cette année.

 

Côté stocks, "la situation est assez saine même si elle pourrait être plus confortable. Pour les rouges, nous avons les ratio de stockage les plus bas depuis 10 ans, ce qui aurait mérité une récolte normale, voire 1 ou 2 hL/ha de plus que d'habitude. Pour les blancs, la fin de campagne est très active, et nous devrions arriver à des niveaux satisfaisants." Des négociations sont en cours avec le négoce pour éviter une surchauffe des prix sur les petits volumes attendus.

 

Au chapitre des négociations, l'assurance grêle fait évidemment partie des principales préoccupations. Hervé Grandeau explique le projet : "Nous visons l'établissement d'une assurance récolte mutualisée, avec un plafond minimum de 4500EUR/ha et une franchise de 30%, ce qui coûterait moins de 50EUR/ha au vigneron et qui limiterait la casse en cas d'autre coup dur. Des contacts ont déjà été pris avec deux grandes compagnies."

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Le conseil stratégique est un moment d'échange avec le vigneron, qui permet de poser un diagnostic et de donner des orientations pour améliorer l'utilisation des phytos.
Pensez à demander votre conseil stratégique avant de risquer votre Certiphyto
La loi impose aux viticulteurs qui ne sont ni en bio ni en HVE de justifier de deux conseils stratégiques phytosanitaires en cinq…
Les éoliennes verticales que construit Denis Marchand sont constituées de pales métalliques qui animent un mât. Ce dernier est relié à un alternateur.
[Astuce] « J’ai confectionné une éolienne pour mon exploitation »
Denis Marchand est agriculteur à Avançon, dans les Hautes-Alpes, et fabrique ses propres éoliennes pour son exploitation. Voici…
Huit variétés de vigne s'ajoutent au classement
Lors du Conseil spécialisé vin de FranceAgriMer du 12 juillet, huit variétés de vigne à raisins de cuve ont reçu un avis…
En 2021, 2 % des vignes ont changé de mains en 9 410 transactions, pour un total de 1 milliard d'euros. Le prix moyen d'un hectare de vigne en AOP varie de 6 000 euros en AOP coteaux d'ancenis à plus de 7 000 000 euros en AOP bourgogne grand cru en Côte-d'Or.
Le prix des vignes fait le grand écart
Le bilan des ventes de terres viticoles en 2021 dressé par le groupe Safer montre des situations toujours plus hétérogènes quant…
Les trois ceps de gauche, issus d'un bouturage à trois yeux classique, ont un chevelu racinaire beaucoup moins dense que les trois pieds de droite, provenant d'un semis de bourgeons effectué à la même date et dans les mêmes conditions.
Le semis d’yeux, pour régénérer la vigne ?
La multiplication de la vigne par semis de bourgeons serait-elle une solution aux dépérissements ? C’est une piste que testent…
En cas de présence de symptômes de mildiou, il faudra  continuer à effectuer des traitements préventifs avant de nouvelles pluies pour éviter des recontaminations.
Optimiser le cuivre face au mildiou de la vigne
Du fait de leur toxicité sur les microorganismes du sol et les organismes aquatiques, les traitements cupriques doivent être…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole