Aller au contenu principal

« Le Bomford Dyna-Drive est un outil interrang entre le rolofaca et le rotavator »

Jérôme O’Kelly utilise depuis quatre ans un outil de travail du sol auto-animé.

Le Dyna-Drive est un outil de travail du sol auto-animé réalisant un mulchage en superficie.
Le Dyna-Drive est un outil de travail du sol auto-animé réalisant un mulchage en superficie.
© A. Gautherot

« Après avoir testé pas mal de rolofacas, je cherchais un outil interrang différent, capable de procurer du débit de chantier et de davantage travailler le couvert », résume Jérôme O’Kelly. Viticulteur à Saint-Laurent-de-Cognac, en Charente, il implante des couverts un interrang sur deux sur plus de 50 hectares. « Je voulais un outil pour réduire le couvert sans trop aller en profondeur. Le rolofaca couche la végétation, mais ne la broie pas. Avec le chisel, il y a des risques de bourrage. » Jérôme O’Kelly finit par se faire prêter un outil de travail du sol Dyna-Drive du constructeur britannique Bomford.

 

 
Principe du Dyna-Drive : le premier rotor entraîne le second rotor via un système de démultiplication.
Principe du Dyna-Drive : le premier rotor entraîne le second rotor via un système de démultiplication. © Bomford

L’outil se compose d’un premier rotor dont les dents pénétrent dans le sol, qui entraîne, via une chaîne et un système de démultiplication, un second rotor qui tourne à grande vitesse (trois fois celle du premier rotor), générant une destruction du couvert et un émiettement du sol. L’appareil est généralement passé en avril, après un passage d’ameublisseur à dents Michel, qui souffle le sol sans perturber les horizons. « Les dents Michel ont l’avantage de faciliter le travail du Dyna-Drive, ajoute Jérome O’Kelly. Derrière les deux rotors, ce n’est pas du billard, comme derrière un rotavator. Le couvert est en grande partie arraché et n’est pas trop broyé. Je le laisse se décomposer quelque temps avant de passer avec un outil à disques indépendants qui va assurer le travail de finition. »

Lire aussi : Le Viticut, un outil pour rouler et défibrer le couvert hivernal en vigne

À 10 km/h de moyenne

Si le Dyna-Drive de 1,60 m de large est coûteux (19 800 euros HT prix public), le viticulteur apprécie le débit de chantier. « La limite, c’est le confort du chauffeur, fait savoir Jérôme O’Kelly. En moyenne, je tourne à 10 km/h. » Dans les terres les plus argileuses, le viticulteur privilégie les conditions un peu trop fraîches aux conditions un peu trop sèches. « Dans le sec, ça ne rentre pas, observe-t-il. Quand c’est humide, je n’hésite pas à enlever le rouleau-barre derrière les deux rotors. Ça ne bourre pas. »

Les 115 chevaux du tracteur suffisent très largement à tracter l’outil et la consommation de carburant reste assez faible. Dans les vignes à 3 mètres, l’outil reste éloigné de la culture. Mais dans les vignes à 2,50 mètres, le caisson assez haut du Dyna-Drive tend à frotter les grappes après véraison. « Il faut être bien centré », avertit le viticulteur.

Lire aussi : « Le Skiterre, un outil intercep simple et productif »

Les plus lus

Le Biogel d’AquaGreen Protect est pulvérisé sur la vigne sous forme de mousse. En séchant, cette dernière protégerait la vigne du gel.
Lutte contre le gel de la vigne : deux nouveaux produits un peu givrés

Deux firmes viennent de lancer des produits visant à lutter contre le gel de la vigne via la création d’une gangue protectrice…

Le poudrage est souvent réservé à la période sensible.
Soufre poudre ou mouillable : les critères de choix en vigne
Bien que le soufre mouillable ait de nombreux avantages en termes d’emploi, la forme en poudre n’est pas à négliger. Elle permet…
Le Dyna-Drive est un outil de travail du sol auto-animé réalisant un mulchage en superficie.
« Le Bomford Dyna-Drive est un outil interrang entre le rolofaca et le rotavator »

Jérôme O’Kelly utilise depuis quatre ans un outil de travail du sol auto-animé.

Certains constructeurs combinent une tondeuse à une rogneuse.
Les rogneuses traînées, synonymes de productivité

Les rogneuses traînées sont des machines offrant de bons débits de chantier, adaptées à des surfaces minimales de 30 à 40…

Fabien Marie, viticulteur en Charente-Maritime : « La rogneuse traînée est incomparable en termes de maniabilité dans les tournières. »
« Je gagne en débit de chantier avec ma rogneuse traînée »

Viticulteurs et entrepreneurs en Charente-Maritime, Laurent et Fabien Marie sont équipés de deux rogneuses traînées. Un…

René Becker, consultant et formateur indépendant, spécialiste de la biodynamie.
« En 100 ans, la viticulture en biodynamie n’a jamais été aussi actuelle »

René Becker, consultant et formateur en biodynamie, dresse un bilan et des perspectives pour la biodynamie à l’occasion du…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole