Aller au contenu principal

Elaboration
Boiser en préservant le fruit

Selon des essais menés par la tonnellerie Seguin Moreau, une élaboration en cuve bois de grande capacité permettrait de mieux préserver les arômes fruités de certains vins blancs, notamment ceux de sauvignon blanc.

Des essais comparatifs d’élaboration en différents contenants montrent que les vins blancs aux arômes fragiles préservent mieux leur caractère fruité dans des cuves bois de 50 Hl ou des barriques de deux vins.
Des essais comparatifs d’élaboration en différents contenants montrent que les vins blancs aux arômes fragiles préservent mieux leur caractère fruité dans des cuves bois de 50 Hl ou des barriques de deux vins.
© J-Y Boyer pour Seguin Moreau

La tonnellerie Seguin Moreau fait depuis deux ans des essais comparatifs d'élaboration de vins blancs du bordelais dans quatre contenants différents : cuve inox, cuve bois de 50 hL, barrique neuve et barrique de deux vins. « L'élaboration sous bois apporte de la complexité mais le caractère boisé est moins recherché. D'autre part les vins blancs ont des arômes fragiles et plus particulièrement les vins de sauvignon blanc sensibles à l'oxydation. Il est donc intéressant de comparer l'impact de différents contenants sur le caractère organoleptique des vins », explique Valérie Lavigne-Cruège, de la faculté d'œnologie de Bordeaux et chargée de recherche pour la tonnellerie Seguin Moreau. Et les résultats montrent qu'un sauvignon blanc élaboré en cuve bois de 50 hL présente un caractère plus fruité et moins boisé par rapport à l'élaboration de ce même vin en barrique neuve. « Les thiols sont très réactifs en présence d'oxygène ce qui explique la légère perte de l'arôme fruité en barrique neuve dont le boisé va aussi créer un masque. L'effet est moindre en barrique de deux ans » note Valérie Lavigne-Cruège.

Préférence pour cuve bois

La préférence globale à la dégustation a également été évaluée. « Statistiquement, le jury a préféré les vins élaborés en cuve bois de 50 hL et ceux élaborés en barrique de deux ans, suivi de l'élaboration en cuve inox, puis de ceux élaborés en barrique neuve » relate Valérie Lavigne-Cruège. Il semble donc que l'élaboration en cuve bois apporte la complexité recherchée tout en préservant le fruité des vins blancs aux arômes fragiles. De nouveaux essais vont être lancés en élargissant la gamme des grands contenants notamment les muids et les demi-muids.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Glyphosate : seuls les usages sur le cavaillon et dans les parcelles non-mécanisables seront maintenus en vigne
Après trois ans de suspense, les conditions de restriction du glyphosate sont enfin précisées. Il restera autorisé dans les…
L'élévateur de vendange a remplacé six porteurs.  © Alabeurthe
[VIDEO] Un tapis élévateur pour mécaniser la vendange manuelle
Depuis 2019, Michel Laroche est équipé d’un tapis élévateur sur tracteur enjambeur pour remplacer les porteurs.
Le mildiou produit ses œufs en associant deux types sexuels différents et utilisent une hormone pour y arriver. Cela ouvre la voie à une potentielle lutte par confusion. © Inra
Lutter contre le mildiou par confusion sexuelle ?
Un groupe de chercheurs français vient de faire une découverte importante sur les gènes du déterminisme sexuel du mildiou, ce qui…
Le fort pouvoir mellifère de la phacélie est un précieux allié dans les cultures. © Jouffray-Drillaud
La phacélie, une plante alliée du vignoble
La phacélie est une plante utilisée dans certains mélanges d’engrais verts viticoles pour son très fort pouvoir mellifère et sa…
Cinq questions sur les analyses de résidus de pesticides dans les vins menées par l'association Alerte aux toxiques
La publication le 15 septembre dernier des résultats d’analyse de résidus de pesticides dans 22 vins dont une majorité certifiés…
Les teintures-mères utilisées pour l'isothérapie ont été réalisées à partir d'organes de vignes atteints par le mildiou. © CAB
Homéopathie en vigne, des effets ponctuels
L’homéopathie et l’isothérapie ont été testées dans le Val de Loire. Il en ressort des premières conclusions assez intéressantes…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole