Aller au contenu principal

Bientôt une cire 100 % naturelle pour les bouteilles de vin

Les matières plastiques incorporées dans les cires pour améliorer leur découpabilité sont de plus en plus rejetées par les utilisateurs. Les fabricants travaillent à une nouvelle formule qui sera bientôt disponible sur le marché.

Aujourd'hui, les cires peuvent prendre l'ensemble des couleurs du nuancier de Pantone. © Cire Grand Prestige
Aujourd'hui, les cires peuvent prendre l'ensemble des couleurs du nuancier de Pantone.
© Cire Grand Prestige

Si la cire traditionnelle est entièrement naturelle car obtenue à partir de sève de pin, elle ne s’avère pas tout à fait adaptée à l’œnologie. « Le problème est qu’elle s’effrite lors de l’ouverture des bouteilles, et il y a des petits morceaux qui peuvent tomber dans le vin ou sur la table. Lorsque la bouteille est consommée dans un restaurant étoilé, ce n’est pas vraiment apprécié », relève Maxime Lepeltier, dirigeant de la société Sesol.

Des essais de formulation en cours de finaliation

Depuis les années 80, de nouvelles formules améliorant la découpabilité de la cire ont été mises au point, mais elles intègrent du plastique, un matériau qui n’a plus vraiment bonne presse aujourd’hui. « Même si nos cires Wax contiennent au maximum 30 % de matière plastique, il y a une vraie demande pour une cire composée uniquement de matières naturelles », ajoute Maxime Lepeltier. Aux contraintes esthétiques et de découpabalité, s’ajoutent des contraintes d’efficacité. « La principale difficulté est de trouver une formule qui permette à la cire de résister à l’humidité des caves de stockage », ajoute Jérémy Bertrand, gérant de Cire Grand Prestige. Après plusieurs années de recherche, les essais de formulation sont en cours de finalisation. « On ne pourra proposer autant de choix de couleurs qu’avec la cire Wax, mais au moins on aura une option pour satisfaire cette demande », se réjouit Maxime Lepeltier.

Lire aussi " Optimiser le cirage de ses bouteilles "

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Au-delà de 10 % d'amadou dans le cep, la vigne exprime des symptômes d'esca. Les ceps atteints changent de microbiote, et le champignon Fomitiporia mediterranea devient majoritaire. © X. Delbecque
Un nouvel espoir contre l’esca
Des chercheurs bordelais ont récemment découvert que l’apparition des symptômes d’esca était associée à un changement du…
Les députés ont validé le crédit d’impôt Haute valeur environnementale
Les amendements prévoyant un crédit de 2 500 euros d’impôts pour les exploitations certifiées Haute valeur environnementale (HVE…
Les méthodes agroécologiques seront au cœur de la mise en place des itinéraires de culture de la vigne sans produits de synthèse, ni cuivre, ni soufre. © C. Dupraz/Inra Montpellier
Vitae, un pas vers une viticulture nouvelle
Mettre au point un itinéraire technique de rupture pour se passer de produits phytosanitaires dans la culture de la vigne. C’est…
[Vidéo] Grégoire présente la GL 6.4, une machine à vendanger compacte

Grégoire continue de renouveler ses machines à vendanger et vient de présenter le GL 6.4, qui remplace la G7.200. Cette…

Des essais de désherbage électrique prometteurs
Un prototype de l’outil de désherbage électrique intercep XPower a été testé cette année à Gaillac par l’IFV, sur toute la saison…
Les semoirs à dents disposent souvent de socs en T inversé. © Simtech Aitchison
Les bons outils pour implanter ses couverts
Le marché regorge de solutions de semis de couverts végétaux à sélectionner en fonction de l’état de l’enherbement en place, des…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole