Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

val de loire
Bientôt des crus de chenin ?

« Nous avons initié une démarche pour redonner sa noblesse à l’exploitation mixte (en sec ou doux) du chenin sur nos terroirs », annonce Patrick Baudouin, président du Syndicat anjou blanc. Pour ce faire, le syndicat va déposer un dossier de demande de création de crus à partir de lieux dits en anjou blanc, au comité régional de l’Inao, courant novembre. Cette demande sera assortie d’un cahier des charges déjà en vigueur depuis 2013, sur une centaine d’hectares. Ce dernier stipule, entre autres, une composition à 100 % de chenin, des vendanges manuelles, un degré obtenu sans enrichissement, ou encore un temps d’élevage d’un an. À l’heure actuelle, l’AOC anjou blanc représente environ 2 % de la production du vignoble angevin.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole