Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Bien choisir et bien utiliser les coussins d´air des pneumatiques agricoles

Le choix du type, du modèle et la pression de gonflage du pneumatique sont directement liés à l´utilisation envisagée et au matériel sur lequel ils se montent.


Le pneumatique est un outil très utilisé et présent en grand nombre sur une exploitation. Il a pour objectifs d´offrir de la souplesse pour le confort, d´absorber les chocs, de supporter des charges, de transmettre une puissance, de limiter la pression sur les sols, d´accepter une vitesse de déplacement de plus en plus élevée... Ces principales contraintes nécessitent des études poussées de la part des manufacturiers de façon à proposer des pneumatiques capables d´accepter le maximum de contraintes, sans trop modifier le réglage principal qui est la pression de gonflage. Ainsi, la forme et la dimension des crampons des pneus, la structure des carcasses, les dimension des bandes de roulements, etc... évoluent souvent pour améliorer les performances et la longévité des pneus.

Les caractéristiques techniques d´un pneumatique, fixées dès sa conception, nécessitent un suivi précis des réglages préconisés par le manufacturier, en fonction des conditions d´utilisation. Peut-être plus que pour d´autres matériels, il est nécessaire de régler ses pneumatiques (en fait la pression) en fonction de l´utilisation. Cela permet de valoriser au maximum les capacités des pneumatiques, d´éviter d´éventuelles détériorations et d´obtenir une longévité optimale.
©J. J. Biteau


La pression dans les pneus est proche de celle exercée sur le sol
Le passage régulier de matériels sur les parcelles (tracteur, pulvérisateur, matériel de récolte, véhicules pour le transport de la récolte...) peut occasionner un compactage des sols. L´importance du tassement varie selon la structure du sol et sa capacité de ressuyage. Une compaction élevée freine le développement du vignoble et s´avère souvent délicate à éliminer.
En choisissant les pneumatiques adaptés aux matériels utilisés sur les parcelles, de façon à travailler à des pressions de gonflage réduites (si possible en dessous de deux bars), les dommages sur les sols se trouvent limités. Les travaux en conditions sèches permettent également de réduire le tassement des sols.
Aussi, l´intensité du tassement des sols est étroitement liée à la pression de gonflage. Quelle que soit la charge supportée, la pression qui s´exerce sur le sol est proche de celle présente à l´intérieur du pneumatique. Cependant, cette dernière est directement liée à la charge à supporter et à la capacité de charge du pneu. En se référant aux abaques de gonflage fixés par les manufacturiers, le coussin d´air se règle selon la masse à supporter et la vitesse d´avancement.
©Renault Agriculture


Des coussins d´air adaptés et réglés à la bonne pression
Pour les tracteurs vignerons et les automoteurs de récolte, la monte de pneus larges permet de réduire la pression de gonflage, si l´interligne autorise l´augmentation du gabarit du matériel. Ainsi, en augmentant la largeur des bandes de roulement et en choisissant une structure radiale (flancs déformables), la charge se répartit sur une surface importante. La pression peut être ainsi réduite.

L´augmentation des volumes d´air (pneumatiques basse pression ou gros volume) permet également de réduire la pression à intérieur des pneus et dans le même temps sur le sol. Toutefois, il est nécessaire de réduire la pression dans les limites autorisées, en fonction de la charge et de la vitesse d´avancement. Au-delà des limites fixées par le manufacturier, une usure prématurée des enveloppes en caoutchouc ou le déjantage sont possibles.
En réglant les pneus à la pression de gonflage optimale en fonction du travail à effectuer, la performance des chantiers s´améliore par une meilleure adhérence du tracteur et un patinage réduit. A noter qu´un patinage important occasionne un compactage du sol par effet de lissage. Enfin, il est également important de bien choisir les pneus porteurs des bennes et des outils attelés de façon à pouvoir également réduire la pression de gonflage et ainsi limiter le compactage des sols.

En s´assurant des capacités techniques du tracteur pour recevoir des pneus larges, cela peut éviter d´éventuelles dégradations mécaniques. En effet, une empreinte importante sur le sol augmente l´adhérence ce qui réduit le patinage. Dans ce cas, les éléments de transmission de la puissance doivent être capables de supporter toutes les contraintes d´une adhérence maximale puisque le patinage, considéré comme une soupape de sécurité pour la transmission, est alors limité.

L´empreinte sur le sol est liée à la structure (diagonale ou radiale) du pneumatique, à largeur de la bande de roulement et au type de sol sur lequel il se déplace. Le pneumatique étroit à une surface de contact réduite sur le sol et une pression de gonflage élevée. A l´inverse, le pneumatique large contient un grand volume d´air, ce qui limite la pression intérieure et celle exercée sur le sol. Pour une même masse supportée par les deux pneumatiques, l´impact sur le sol est différent et le compactage varie selon la structure et la teneur en eau du sol.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Les Français boivent davantage de vin pendant le confinement
L'Association européenne des économistes du vin (EuAWE) et la Chaire Vins et Spiritueux de l’INSEEC U ont mené une enquête auprès…
La nouaison approche : sortez les machines à vendanger !
En Nouvelle-Zélande, le domaine Villa Maria fait un passage de machine à vendanger peu après la floraison. Cela permet de faire…
La viticulture française obtient des mesures d'aides spécifiques
Le gouvernement a dévoilé lundi 11 mai une première série de mesures d’aides à la filière viticole gravement touchée par la crise…
La suspension du pont avant s'ajuste au poids sur l'avant du tracteur de manière à conserver le maximum de course, en montée comme en descente. © Deutz-Fahr
Le pont avant suspendu apporte confort et sécurité
Ces dernières années, l’offre optionnelle en pont avant suspendu s’est généralisée dans les catalogues de la majorité des…
Le nombre de vignerons en biodynamie croit de plus de 10% par an. Les deux marques qui se proposent pour certifier la démarche offrent quelques différences. Leur fusion n'est pas envisagée pour l'instant. © J.-C. Gutner/Archives
Viticulture en biodynamie : une démarche, deux marques
La biodynamie a le vent en poupe depuis quelques années. Les vignerons qui veulent s’engager dans la démarche ont le choix entre…
Le gouvernement débloque 30 M€ pour accompagner la mise en place des ZNT
Un fonds national doté d’un budget de 30 millions d’euros va prochainement être débloqué pour soutenir les investissements des…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole