Aller au contenu principal

Autrefois vigneron, désormais sculpteur

Jean-Pierre Renard a été viticulteur jusqu’en 2008. Aujourd’hui sculpteur, il travaille des pièces de ferraille provenant de vieux outils agricoles. Les hangars et l’atelier mécanique de son ancienne exploitation sont devenus ses lieux de création. Il y stocke aussi ses œuvres entre deux expositions.

Jean-Pierre Renard exploitait 9 hectares de vigne dans le vendômois et produisait aussi des céréales. Il a même été président de sa cave coopérative pendant six ans. Mais l’art, passion partagée avec son épouse, l’a toujours intéressé. « À la cinquantaine, explique-t-il, les enfants étaient partis, je me suis mis à créer avec les rebuts de ferraille que j’avais sur l’exploitation et avec ceux que j’ai récupérés par la suite chez un ferrailleur. Ce changement de vie a été une longue gestation. Je dessine depuis l’enfance et quand je taillais la vigne, je mûrissais des idées de sculpture que je réalisais ensuite le soir en quelques heures. »

Désormais sculpteur professionnel, il travaille l’acier des vieux outils agricoles. « C’est un acier très dur et difficile à tordre mais quand il est rougi au chalumeau on en fait pratiquement ce que l’on veut. J’aime surprendre car c’est assez improbable de parvenir à faire quelque chose à partir d’un bout de ferraille sans allure. Je travaille sur les courbes et sur l’idée de mouvement. Je cherche un équilibre esthétique et quand il se présente, je sais tout de suite que je dois m’arrêter. Ensuite il me reste à trouver, et souvent à fabriquer, le bon socle. »

« Je travaille avec tous les accidents subis par le matériau »

Versoir, soc, coutre ou age de charrue, couteau de broyeur usagés, vieux disque de cover crop, dent de chisel ou de râteau faneur, cercles de cuve à vin ou encore roues de charrette, autant de vieux outils parfois très endommagés qui se transforment ainsi en grands échassiers, en danseurs classiques, en chimères mystérieuses, en visages stylisés aux airs de masques africains, voire en formes épurées à la limite du figuratif. Avec beaucoup d’humour Jean-Pierre Renard s’amuse aussi à nommer ses œuvres. Ce petit monde est ainsi peuplé d’une petite danseuse, de plusieurs lutins jardiniers, de quelques bouffons, d’un rêve d’Icare, d’une Joséphine Baker, d’un bossu de Notre-Dame sans oublier un laboureur ou une Lune qui regarde la Terre avec compassion. Jean-Pierre Renard expose très régulièrement ses œuvres. « Quand j’ai la chance d’avoir un espace pour moi seul, je propose aussi mes peintures car même si je suis surtout connu comme sculpteur je peins aussi depuis quelques années. La peinture est importante pour moi et je sais que les gens voient souvent un rapport entre sculptures et peintures même s’il s’agit de dessins abstraits », conclut-il.

Le socle est une pièce maîtresse dans l’équilibre esthétique général d’une œuvre

Pour en savoir plus www.atelier-galerie-ecotone.eu/artistes/jean-pierre-renard/

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

À l'avenir le choix du porte-greffe pourrait être fait en fonction de son influence sur le pH et l'acidité du moût. © P. Cronenberger
Le porte-greffe de la vigne influence l’acidité des moûts
Des chercheurs australiens ont évalué l’effet du porte-greffe sur l’absorption du potassium. Tous ne sont pas égaux, ce qui joue…
Les bennes à vendange peuvent faire partie intégrante de la chaîne de tri, en plus d'assurer le transport. © Gimbre
Le transport de la vendange au service de la qualité
Les vignerons ont mis un point d’honneur à s’équiper de machines à vendanger et de matériels de chai dernier cri pour maintenir…
[ Coronavirus ] Pas de Vinitech-Sifel au parc des expositions de Bordeaux en 2020
Les trop nombreuses incertitudes liées à la situation sanitaire et économique mondiale ont contraint les organisateurs du…
Le Bearcub affiche une largeur de 1,32 m.
Un nouveau robot utilisable en viticulture
La start-up californienne Ztractor prépare un tracteur autonome électrique pour les vignes, mais pas uniquement.
Le moût blanc de noir macère pendant une dizaine de jours sur des marcs rouges issus de vinifications classiques servant à élaborer des cuvées structurées.   © Domaine Zusslin
Un vin rouge fait (presque) comme un blanc
Un domaine alsacien propose une cuvée de pinot noir élaborée à partir d’un blanc de noir repassé sur des marcs de rouges…
La société S.Delafont Barrels commercialise des fûts inox de 320 l à 1650€ HT. Il est possible de financer pour partie l'achat de ces contenants via la subvention "innovation" de FranceAgriMer © J. Gravé
Les fûts se mettent à l'inox
La société gardoise S. Delafont Barrels conçoit et commercialise des fûts de 320 litres en acier inoxydable. Favorisant la…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole