Aller au contenu principal

Après le gel, la grêle s’invite au vignoble

vignes gelées
© J.C GUTNER.

C’est une longue litanie. La liste des communes touchées par les intempéries en ce début de saison ne cesse de s’allonger. Après Cahors et le Mâconnais en avril, c’est au tour de Chablis, de Cognac, de l’Auxerrois, du Beaujolais, des Graves, du Gers et du petit vignoble du Poitou de subir les effets de la grêle. À croire que la météo n’épargnera personne cette année. Le bilan n’est pas encore clairement établi, mais les pertes devraient être conséquentes. À commencer par la région de Cognac, où 5 500 hectares (soit 7 % du vignoble) ont été touchés le 27 mai, dont 3 000 hectares environ à plus de 80 %. Les viticulteurs font état de dégâts jusqu’au niveau du cep, pouvant entamer la récolte 2017. Le même jour, la grêle s’est abattue sur l’Yonne et a dévasté près de 500 hectares sur Irancy, Saint-Bris et le sud de Chablis. Quinze jours plus tôt, le nord de cette dernière appellation avait été le théâtre d’une scène identique… « Il est difficile de quantifier les pertes à l’heure actuelle, confie Françoise Roure, responsable communication de l’ODG Chablis, mais elles sont réelles. Le VCI ne pourra en compenser qu’une partie, d’autant plus que nous avons aussi été frappés par le gel. » Au total, près de 2 400 hectares, presque la moitié de l’appellation, enregistrent des dommages, parfois à plus de 80 %.

L’appellation graves de vayres touchée à 65 %

Ce même week-end, des orages ont eu lieu dans le Sud-Ouest et dans le Rhône. À chiroubles, les premières estimations font état de 10 à 15 % de surface touchée. C’est à peu près dans les mêmes proportions qu’ont été atteints le madiran et pacherenc, où 150 hectares ont été laminés par de petits grêlons. Par ailleurs 455 hectares ont été frappés sur l’aire d’appellation graves de vayres. « Les parcelles ont subi 20 à 60 % de dommage, explique-t-on au syndicat. Nous sommes quasiment certains de ne pas pouvoir faire nos volumes cette année. » Des pertes qui ne relèvent pas du régime des calamités agricoles puisqu’elles sont assurables… Le ministre de l’Agriculture a toutefois demandé aux préfets de prendre des dispositions, comme la sollicitation des caisses MSA pour le report du paiement des cotisations sociales, et a invité les établissements financiers à proposer des solutions aux viticulteurs.

Gel : Val de Loire et Bourgogne paient un lourd tribut

Il est encore difficile de faire un bilan précis des dégâts provoqués par les gelées de fin avril. En Val de Loire, l’interprofession parle d’une perte globale de l’ordre de 20 à 30 %. Dans les secteurs les plus touchés, à savoir la Touraine, le Nantais et la Sarthe, certaines communes font état de 80 % de dégâts. En Bourgogne, l’heure est toujours à l’inventaire. Les premières estimations annoncent 29 250 hectares impactés, dont 15 797 frappés entre 0 et 30 %, 6 669 entre 31 et 70 %, et 6 784 au-delà de 70 %. D’autres zones, comme le sud de la Champagne, le Sud-Ouest et le Sud-Est ont été localement touchées par le gel.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

À l'avenir le choix du porte-greffe pourrait être fait en fonction de son influence sur le pH et l'acidité du moût. © P. Cronenberger
Le porte-greffe de la vigne influence l’acidité des moûts
Des chercheurs australiens ont évalué l’effet du porte-greffe sur l’absorption du potassium. Tous ne sont pas égaux, ce qui joue…
Les bennes à vendange peuvent faire partie intégrante de la chaîne de tri, en plus d'assurer le transport. © Gimbre
Le transport de la vendange au service de la qualité
Les vignerons ont mis un point d’honneur à s’équiper de machines à vendanger et de matériels de chai dernier cri pour maintenir…
[ Coronavirus ] Pas de Vinitech-Sifel au parc des expositions de Bordeaux en 2020
Les trop nombreuses incertitudes liées à la situation sanitaire et économique mondiale ont contraint les organisateurs du…
Le Bearcub affiche une largeur de 1,32 m.
Un nouveau robot utilisable en viticulture
La start-up californienne Ztractor prépare un tracteur autonome électrique pour les vignes, mais pas uniquement.
Le moût blanc de noir macère pendant une dizaine de jours sur des marcs rouges issus de vinifications classiques servant à élaborer des cuvées structurées.   © Domaine Zusslin
Un vin rouge fait (presque) comme un blanc
Un domaine alsacien propose une cuvée de pinot noir élaborée à partir d’un blanc de noir repassé sur des marcs de rouges…
La société S.Delafont Barrels commercialise des fûts inox de 320 l à 1650€ HT. Il est possible de financer pour partie l'achat de ces contenants via la subvention "innovation" de FranceAgriMer © J. Gravé
Les fûts se mettent à l'inox
La société gardoise S. Delafont Barrels conçoit et commercialise des fûts de 320 litres en acier inoxydable. Favorisant la…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole