Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Une unité
AOP et IGP tentent l’accord parfait

Le congrès de la CNAOC a été l’occasion d’afficher la volonté de parler d’une même voix

Michel Servage était présent, aux cotés de Pirre Aguilas et Jacques Gravegeal, au congrès annuel de la Cnaoc.
Michel Servage était présent, aux cotés de Pirre Aguilas et Jacques Gravegeal, au congrès annuel de la Cnaoc.
© DR

Nul n'aurait pu imaginer il y a peu le parterre d'hommes politiques qui s'est affiché au congrès de la CNAOC le 19 mai dernier. Pierre Aguilas, président des AOC, est apparu entouré de Michel Servage, président de la Confédération française des vins de pays et de Jacques Gravegeal, président des Vins de pays d'Oc. Philippe Costes, président de la Fédération Sud des AOC était également présent. Leur message peut se résumer à un slogan offensif : AOP/IGP même combat ! En clair : les indications d'origine veulent parler d'une même voix politique.
Ainsi donc les temps changent. Les AOC refusaient hier encore d'être associées aux vins de pays, considérés comme de vins de table améliorés. Devenues AOP, elles accueillent les IGP comme un bras droit avec qui la bataille de l'origine pourra être menée sur les marchés et surtout sur le plan politique. « Le temps où les AOC et les vins de pays se regardaient sans jamais se parler est révolu ! Nous avons clairement des intérêts communs et nous devons travailler de façon unie pour défendre nos produits » assure Pierre Aguilas qui ne cache pas depuis quelques temps sa volonté d'un rapprochement syndical entre les AOC et les vins de pays. Michel Servage insiste quant à lui sur le fait qu'une collaboration informelle est déjà en place : « Nous travaillons souvent avec Pierre Aguilas. Il était temps d'institutionnaliser ces rencontres. La mécanique d'une action commune est en marche ».
Reste à trouver des sujets sur lesquels les opinions se rejoingnent. Il y a biensûr la question du vin et de la santé. « Sur le sujet, la façon dont la filière se fait traiter devient insupportable » estime Pierre Aguilas. Un deuxième sujet concerne une action syndicale au long court. Il s'agit de la libéralisation des droits de plantation pour les indications d'origine, prévue par l'OCM. Elle devrait intervenir en 2015, avec une possibilité pour les Etats de ne l'appliquer qu'en 2018. Les indications géographiques, AOP et IGP, y sont formellement opposées car elles souhaitent continuer à disposer d'outils de gestion de la production. « Nous devons être capables d'adopter des positions communes pour les défendre à Bruxelles. L'enjeu est de faire l'union de la filière qui doit parler d'une seule voix » affirme Pierre Aguilas.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Les Français boivent davantage de vin pendant le confinement
L'Association européenne des économistes du vin (EuAWE) et la Chaire Vins et Spiritueux de l’INSEEC U ont mené une enquête auprès…
La viticulture française obtient des mesures d'aides spécifiques
Le gouvernement a dévoilé lundi 11 mai une première série de mesures d’aides à la filière viticole gravement touchée par la crise…
La suspension du pont avant s'ajuste au poids sur l'avant du tracteur de manière à conserver le maximum de course, en montée comme en descente. © Deutz-Fahr
Le pont avant suspendu apporte confort et sécurité
Ces dernières années, l’offre optionnelle en pont avant suspendu s’est généralisée dans les catalogues de la majorité des…
Le nombre de vignerons en biodynamie croit de plus de 10% par an. Les deux marques qui se proposent pour certifier la démarche offrent quelques différences. Leur fusion n'est pas envisagée pour l'instant. © J.-C. Gutner/Archives
Viticulture en biodynamie : une démarche, deux marques
La biodynamie a le vent en poupe depuis quelques années. Les vignerons qui veulent s’engager dans la démarche ont le choix entre…
Le gouvernement débloque 30 M€ pour accompagner la mise en place des ZNT
Un fonds national doté d’un budget de 30 millions d’euros va prochainement être débloqué pour soutenir les investissements des…
La grêle prend la Provence par surprise
Lundi 18 mai vers 17h, un orage de grêle non prévu a frappé la Provence verte. Les dégâts sont hétérogènes, mais certaines…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole