Aller au contenu principal

Anticiper la lutte contre le black-rot

Sur les parcelles très fortement touchées en 2015, la lutte ne devra pas attendre le déclenchement des traitements anti-mildiou et oïdium.

Le black-rot sera un risque majeur dans les parcelles au fort inoculum.
© G. Delbecque

« Il va falloir être extrêmement prudent en ce début de saison, car l’inoculum black-rot est énorme », lançait Bernard Molot le 23 février dernier, lors des entretiens vignes et vin de l’IFV à Narbonne. Le technicien précisait également que, contrairement au mildiou, la lutte contre ce pathogène doit commencer avant les contaminations primaires pour être efficace. « Les périthèces sont matures dès le début du mois de mars, et 15 à 18 heures d’humectation suffisent à déclencher les contaminations. De plus ces dernières ne s’observent que tardivement, car la période d’incubation est 50 % plus longue que pour le mildiou », rappelle encore Bernard Molot. Dans ce contexte, Blandine Broquedis, de la chambre d’agriculture du Gard, a présenté la stratégie à mettre en œuvre dès le début de la campagne. Pour elle, l’enjeu principal est de classer les parcelles en fonction de leur sensibilité.

La lutte précoce est recommandée sur les parcelles touchées en 2015

Pour les zones ayant eu des dégâts significatifs en 2015, ou régulièrement touchées, la lutte devra être raisonnée en fonction du black-rot. C’est-à-dire que dès les premières feuilles étalées, il faudra traiter en anticipation des épisodes contaminants, à savoir une pluie ou période d’humectation couplée à une température supérieure à 9 °C. Pour les parcelles ayant présenté des symptômes maîtrisés l’année dernière, le déclenchement pourra se faire en fonction des critères des autres parasites (mildiou, oïdium ou excoriose) dans le cadre d’une lutte mixte. Pour ce qui est des résistances aux matières actives, peu de chance qu’elles se développent sur les QoI, mais le risque existe sur les IDM.

Autre attention à porter au cours de la saison : une attaque sur grappe est possible même si aucun symptôme sur feuilles n’a été observé. Un orage violent en juillet, par exemple, peut être source de contamination. Il faudra donc veiller à ne pas se découvrir jusqu’à la véraison.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

À l'avenir le choix du porte-greffe pourrait être fait en fonction de son influence sur le pH et l'acidité du moût. © P. Cronenberger
Le porte-greffe de la vigne influence l’acidité des moûts
Des chercheurs australiens ont évalué l’effet du porte-greffe sur l’absorption du potassium. Tous ne sont pas égaux, ce qui joue…
Les bennes à vendange peuvent faire partie intégrante de la chaîne de tri, en plus d'assurer le transport. © Gimbre
Le transport de la vendange au service de la qualité
Les vignerons ont mis un point d’honneur à s’équiper de machines à vendanger et de matériels de chai dernier cri pour maintenir…
[ Coronavirus ] Pas de Vinitech-Sifel au parc des expositions de Bordeaux en 2020
Les trop nombreuses incertitudes liées à la situation sanitaire et économique mondiale ont contraint les organisateurs du…
Le Bearcub affiche une largeur de 1,32 m.
Un nouveau robot utilisable en viticulture
La start-up californienne Ztractor prépare un tracteur autonome électrique pour les vignes, mais pas uniquement.
Le moût blanc de noir macère pendant une dizaine de jours sur des marcs rouges issus de vinifications classiques servant à élaborer des cuvées structurées.   © Domaine Zusslin
Un vin rouge fait (presque) comme un blanc
Un domaine alsacien propose une cuvée de pinot noir élaborée à partir d’un blanc de noir repassé sur des marcs de rouges…
La société S.Delafont Barrels commercialise des fûts inox de 320 l à 1650€ HT. Il est possible de financer pour partie l'achat de ces contenants via la subvention "innovation" de FranceAgriMer © J. Gravé
Les fûts se mettent à l'inox
La société gardoise S. Delafont Barrels conçoit et commercialise des fûts de 320 litres en acier inoxydable. Favorisant la…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole