Aller au contenu principal

Ajuster le sulfitage avant la mise en bouteille

EMBOUTEILLAGE ! L’Institut coopératif du vin a quantifié les pertes en SO2 au cours des premiers mois de conservation des vins en bouteille.

tableau des pertes moyennes en SO2 à prévoir suite à une mise en bouteille
tableau des pertes moyennes en SO2 à prévoir suite à une mise en bouteille
© ICV
L’Institut coopératif du vin a mesuré, sur une vingtaine de vins méditerranéens, les pertes en SO2 libre et total qui suivent une mise en bouteille. Il confirme que la teneur en SO2 libre chute très rapidement le premier mois, de l’ordre de 30 % en moyenne, et que la baisse se poursuit ensuite mais plus faiblement, “ entre – 2,5% et – 4% par mois ”, précise Bénédicte Nicolini, responsable du département bouchage et conditionnement de l’ICV. Quant au SO2 total, il baisse de manière plus régulière et plus lente. “ La baisse a été plus rapide sur les vins rouges (- 15% le premier mois) que sur les blancs et rosés (- 5% le premier mois). ” L’ICV propose donc un tableau des pertes moyennes en SO2 à prévoir suite à une mise en bouteille (voir ci-dessus). Il permet à l’embouteilleur d’ajuster les apports de SO2 à la mise en bouteille, en tenant compte des prévisions de perte, de façon à maintenir un minimum de 10mg/l de SO2 libre au moment de la consommation présumée du vin, le tout, en respectant les teneurs maximales légales autorisées. Les valeurs annoncées sont cependant des moyennes. La première phase de fortes pertes a duré de 3 jours à 6 semaines suivant les vins étudiés. La chute de SO2, assez homogène sur les vins rouges, a varié énormément selon les vins blancs, de – 5 à – 65 % le premier mois. Les principales causes de ces variations sont la teneur en oxygène dissous, la température de conserva tion et les conditions de mise en bouteille. La nature du bouchon inter- vient également mais seulement après plus de six mois de conservation. C.B.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Après le gel, la filière viticole face aux intolérances de l’opinion publique
Après une semaine sur le pied de guerre pour protéger leurs vignes contre le gel, vignerons et vigneronnes doivent maintenant…
Un enherbement trop haut ou un travail du sol trop récent peut aggraver les effets du gel de printemps. © J.- C. Gutner
Quels effets de l’herbe et du travail du sol sur le risque de gel en viticulture ?
Avec la limitation du glyphosate, les situations enherbées ou travaillées vont devenir de plus en plus fréquentes. Or elles n’ont…
[VIDEO] Lancement de l'Herbiduo, un outil qui combine travail du sol intercep et herbicide de pré-levée

Fruit de la collaboration entre le groupe CAPL et le constructeur provençal de matériels viticoles Hervé & Mauricio, l'…

Gel : les élus de la vigne et du vin demandent « un plan de sauvetage » de la viticulture
Après une semaine de gel intense qui a touché la quasi-totalité des vignobles français, l’heure est à la mobilisation pour les…
Ce que l’on sait des dégâts de gel dans les vignobles septentrionaux
Dans les vignobles situés au nord de l’Hexagone, seule l'Alsace semble tirer son épingle du jeu après une semaine de gel d'une…
Gel : Les vignobles méridionaux trinquent
Les premières estimations de pertes de récolte dans les vignobles de la moitié sud de l’Hexagone se font connaître après un…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole