Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

12 % du vignoble touché par les maladies du bois

Les maladies du bois prennent de l’ampleur. Pour tenter de lutter, les représentants professionnels cherchent des fonds pour financer la recherche.

Symptômes d'esca. “ Avec l’arsenite de soude, on avait un produit qui permettait d’enrayer la maladie, " remarque  Michel Baldassini, en charge des maladies du bois au sein du CNIV (Comité national des interprofessions des vins à appellation d'origine).
Symptômes d'esca. “ Avec l’arsenite de soude, on avait un produit qui permettait d’enrayer la maladie, " remarque Michel Baldassini, en charge des maladies du bois au sein du CNIV (Comité national des interprofessions des vins à appellation d'origine).
© P. Cronenberger

La France compte environ 96 000 hectares victimes des maladies du bois : c’est le bilan du dernier relevé du suivi de parcelles réalisé par l’Institut français de la vigne et du vin (IFV). Parcelles avec symptômes, parcelles avec des manquants, parcelles en cours de remplacement sont comptabilisées par ce suivi. “ Ce n’est qu’une moyenne ”, s’empresse de préciser Jean-Pierre Van Ruyskensvelde, directeur de l’IFV. Le réseau de suivi de parcelles a pu identifier des zones où 30 % des surfaces sont touchées. Devant cette épidémie dont l’ampleur s’accélère, la profession tente de réagir en levant des fonds pour la recherche. Le Casdar vient d’accorder un million d’euros pour trois ans sur cette thématique. Par ailleurs, le fonds viticole pour la promotion et la recherche pourrait être davantage mis à contribution. L’IFV et le Copa/Cogeca travaillent également au lancement d’un projet européen de recherche sur la question, en tentant de sensibiliser le parlement et la Commission.
Le souhait des professionnels est aussi d’orienter la recherche vers davantage de solutions pratiques pour les vignerons.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Les Français boivent davantage de vin pendant le confinement
L'Association européenne des économistes du vin (EuAWE) et la Chaire Vins et Spiritueux de l’INSEEC U ont mené une enquête auprès…
La viticulture française obtient des mesures d'aides spécifiques
Le gouvernement a dévoilé lundi 11 mai une première série de mesures d’aides à la filière viticole gravement touchée par la crise…
La suspension du pont avant s'ajuste au poids sur l'avant du tracteur de manière à conserver le maximum de course, en montée comme en descente. © Deutz-Fahr
Le pont avant suspendu apporte confort et sécurité
Ces dernières années, l’offre optionnelle en pont avant suspendu s’est généralisée dans les catalogues de la majorité des…
Le nombre de vignerons en biodynamie croit de plus de 10% par an. Les deux marques qui se proposent pour certifier la démarche offrent quelques différences. Leur fusion n'est pas envisagée pour l'instant. © J.-C. Gutner/Archives
Viticulture en biodynamie : une démarche, deux marques
La biodynamie a le vent en poupe depuis quelques années. Les vignerons qui veulent s’engager dans la démarche ont le choix entre…
Le gouvernement débloque 30 M€ pour accompagner la mise en place des ZNT
Un fonds national doté d’un budget de 30 millions d’euros va prochainement être débloqué pour soutenir les investissements des…
La grêle prend la Provence par surprise
Lundi 18 mai vers 17h, un orage de grêle non prévu a frappé la Provence verte. Les dégâts sont hétérogènes, mais certaines…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole