Aller au contenu principal

Vers un protocole analgésie + anesthésie à la castration des porcelets

La profession a demandé que soit expertisé un protocole d’accompagnement de la douleur à la castration, sur la base d’une association d’un analgésique et d’une anesthésie locale.

L'anesthésie locale consiste à injecter le produit dans les deux testicule du porcelet.
© Ifip

La commission bien-être de l’Organiation sanitaire porc Bretagne étudie la solution d’associer un anesthésique local et un analgésique (le méloxicam) pour prendre en charge la douleur au moment de la castration. "Selon l’étude européenne Castrum, cette combinaison est la meilleure solution par rapport aux autres protocoles connus", explique Valérie Courboulay, chercheuse à l’Ifip. En comparaison avec la seule injection d’un analgésique, elle prend mieux en charge la douleur. L’anesthésie locale, consiste à injecter le produit dans les deux testicules. Elle est plus fiable, plus simple et moins coûteuse à mettre en place en élevage que l’anesthésie générale (voir page 22). Cependant, avant que ce protocole soit agréé, de nombreux obstacles doivent être levés. "Actuellement, les éleveurs n’ont pas le droit d’injecter un anesthésiant à leurs animaux", souligne Mickaël Benoît, coprésident de la commission bien-être.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir porc.

Les plus lus

La nouvelle maternité liberté réalisée par Gildas Hamel à Trégomeur, dans les Côtes-d'Armor, est constituée de 36 grandes cases dans une salle unique pour une conduite en cinq bandes. © D. Poilvet
Une maternité grand espace pour des truies en liberté
A Trégomeur dans les Côtes d'Armor, Gildas Hamet a investi dans une maternité équipée de 36 cases liberté pour son élevage de 250…
La recherche de l'origine du foyer d'infection doit mobiliser les chasseurs pour rechercher d'éventuels sangliers morts de PPA.
Peste porcine : un plan d’intervention sanitaire d’urgence testé en Bretagne
Alors que le risque PPA demeure aux portes de l’Hexagone, l’administration teste depuis plusieurs mois l’efficacité d’un plan d’…
l'abattoir JPS à Josselin (Côtes d'Armor) est une filiale du groupe Mousquetaires dont fait partie Intermarché. © Les mousquetaires
L’activité des abattoirs de porcs JPS et Jean Floc’h en Bretagne a progressé de plus de 1 % en 2020
Les deux groupes d'abattage privés arrivent en deuxième et troisième position dans le classement des plus importants abatteurs…
Les jeunes qui découvrent la production porcine lors d’un stage constituent un vivier intéressant de futurs salariés.  © D. Poilvet
Bien accueillir les jeunes salariés en élevage de porcs
Lorsque des jeunes découvrent la filière porcine à l’occasion d’un stage, l’aspect humain est essentiel pour leur donner envie de…
Les éleveurs de porcs veulent que la distribution tienne compte de la flambée du prix des aliments

Dans un communiqué du 5 février, l'Union des groupements de producteurs de viande de Bretagne (UGPVB) appelle la grande…

Peste porcine africaine : La régionalisation des exportations de viande de porc vers la Chine bientôt actée.

La France et la Chine devrait rapidement signer un accord permettant aux régions françaises indemnes de peste porcine…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Porc
2 ans d'archives numériques
Accès à l’intégralité du site
Newsletter Filière Porcine
Newsletter COT’Hebdo Porc (tendances et cotations de la semaine)