Aller au contenu principal

Porc : Actualité agricole et agroalimentaire de la filière porcine dédiée aux agriculteurs, éleveurs de porcs.

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Une flore de soupe sous contrôle

Une mauvaise qualité microbiologique de la soupe impacte la consommation voire la santé des porcs. Le point sur les critères d’alertes et les mesures préventives et correctives, lors d’une réunion Airfaf Pays de la Loire.

Lors du passage à l’alimentation liquide en début d’engraissement, vous constatez un manque d’appétit des porcs : leur niveau de consommation n’a toujours pas atteint les 100 % de la courbe d’alimentation au bout de quatre à cinq jours et ils tardent à retrouver leur ingéré de fin de post-sevrage. Une fois éliminée les premières causes, c’est-à-dire un mauvais réglage de la machine à soupe ou une éventuelle contamination des céréales en mycotoxines pour les fafeurs, la raison est peut-être à chercher dans la qualité microbienne de la soupe. « Une soupe de mauvaise qualité sanitaire n’a pas bon goût et n’est pas consommée », a rappelé Fabien Larcher, vétérinaire Selvet (groupe Chêne vert conseil), lors d’une réunion d’Airfaf Pays de la Loire, organisée en partenariat avec Nutréa le 27 février à Beaupréau, en Maine-et-Loire.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir porc.

Les plus lus

Vignette
Wisium en ordre de marche

Le Space a été l’occasion de présenter officiellement la marque Wisium, issue de la fusion des firmes services Inzo et…

Vignette
Le multiphase en soupe doit couvrir les besoins des porcs
Intéressant sur le plan environnemental, le multiphase peut l’être également sur le plan économique si les performances sont…
Vignette
Une mini-machine à lait déplaçable

Baby Care est une mini-machine à lait déplaçable dont la particularité est de pouvoir se brancher au circuit d’eau qui…

Thierry Marchal, président du groupe de travail porc de la chambre d'agriculture de Bretagne. "Il ne faut pas voir la biosécurité comme une contrainte, mais comme un atout. " © Chambre d'agriculture de ...
« Transformer la contrainte biosécurité en une opportunité »
La chambre d’agriculture de Bretagne organise une journée destinée aux éleveurs et aux techniciens sur la santé des porcs et…
Vignette
Un nouvel observatoire national des vaccins vétérinaires

Le Syndicat de l’industrie du médicament et réactif vétérinaires (SIMV) vient de publier les taux de vaccination des…

Vignette
Les Allemands réfléchissent à la porcherie du futur

L’avenir de l’élevage passe aujourd’hui sous les fourches Caudines des consommateurs : plus d’espace et de liberté pour…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8€ TTC/mois
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Porc
2 ans d'archives numériques
Articles en libre accès
Newsletter Filière Porcine
Newsletter COT'Hedbo Porc (tendances et cotations de la semaine)